Comme disait Voltaire "La peine a ses plaisirs, le péril a ses charmes." J'aime beaucoup cette citation. Consultez nos meilleures citations sur la peine ainsi que nos proverbes sur le chagrin.

Dictionnaire des citations sur peine :

La peine en quelques citations.

À chaque jour suffit sa peine.

Celui qui pleure ses peines en reste captif, disait Kaarlo Kramsu.

Les proverbes sur la peine :

La peine et le plaisir se suivent.
Proverbe français. 
A chaque jour suffit sa peine.
Proverbe de la Bible ; Evangile selon saint Matthieu. 
Ce qui vaut la peine d'être fait vaut la peine d'être bien fait.
Proverbe français ; Devise de Nicolas Poussin (1594-1665). 
C'est dans la peine et la douleur que tu compteras tes amis.
Proverbe français ; Livre des proverbes. 
Faire la cour et l'amour, peine et douleur nuit et jour.
Proverbe français ; Dictionnaire des proverbes. 
La peine que l'on prend pour un ami est un repos.
Proverbe persan.
Les peines de l'amour sont au moins égales à ses plaisirs, disait Ninon de Lenclos

Citations & pensées sur la peine :

Quand on aime, ou bien l'on n'a point de peine, ou bien l'on aime jusqu'à sa peine.
Citation de Saint Augustin. 
On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé.
Citation de Pierre Corneille. 
L'amour à ce qu'on dit empêche de dormir : S'il a quelque plaisir il ne l'a pas sans peine.
Citation de Jean de La Fontaine. 
Ici-bas, la douleur à la douleur s'enchaîne ; Le jour succède au jour, et la peine à la peine.
Citation d'Alphonse de Lamartine. 
Il y a souvent plus d'angoisse à attendre un plaisir qu'à subir une peine.
Citation de Colette. 
Il n'y a pas d'amour sans peine, et pourtant, depuis l'aube du temps les gens s'aiment.
Citation de Salvatore Adamo. 
On aime ce pour quoi l'on peine et l'on peine pour ce qu'on aime.
Citation d'Erich Fromm. 
On a bien de la peine à rompre quand on ne s'aime plus.
Citation de La Rochefoucauld. 
A chaque jour suffit sa peine, à chaque être sa famille.
Citation de Jacques Sternberg. 
Pour un malheureux, c'est déjà beaucoup d'admettre qu'à chaque jour suffit sa peine.
Citation d'André Duval. 
Il n'y a pas de pires peines que celles-là qui durent.
Citation de Pierre Baillargeon. 
Une peine d'amour, ça tient compagnie mieux que n'importe quel ami.
Citation de Jean-Yves Soucy. 
Les femmes ont beaucoup de peine à condamner les faiblesses que les hommes accomplissent pour elles !
Citation d'Hector Bernier. 
Pour jouir vraiment d'un amour, il faut l'édifier de ses peines, lui avoir sacrifié bien des plaisirs, il faut l'avoir lavé de ses larmes. Alors il a infiniment de prix.
Citation de Reine Malouin. 
Le bonheur est l'absence des peines, comme la santé est l'absence des maladies.
Citation de Duc de Lévis. 
Que ce soit la joie ou la peine, l'une comme l'autre te viendront toujours du côté où tu les attendras le moins.
Citation de Pierre Benoit. 
La crainte ajoute à nos peines, comme les désirs ajoutent à nos plaisirs.
Citation de Montesquieu. 
L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines.
Citation de Francis Bacon. 
Qui jamais ne connut ce que c'est que l'amour, n'a jamais pu savoir ce que c'est que la peine.
Citation de Thomas d'Angleterre. 
Peu de gens sont assez modestes pour souffrir sans peine qu'on les apprécie.
Citation de Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 66 - 1746. 
Si l'homme réalisait la moitié de ses désirs, il doublerait ses peines.
Citation de Benjamin Franklin. 
Viendra au secours de la peine d'autrui celui qui souffre lui-même.
Citation de Faramarz. 
Si les peines détruisent le bonheur, les plaisirs le dérangent.
Citation de Duc de Lévis. 
La peine a ses plaisirs, le péril a ses charmes.
Citation de Voltaire. 
Lorsque les forces et l'âge te le permettent, supporte les peines.
Citation d'Ovide. 
Plus il y a d'amour, plus il y a d'âmes en peine.
Citation d'Emmanuel Aquin. 
Si l'amour ne causait que des peines, les oiseaux amoureux ne chanteraient pas tant.
Citation de Philippe Quinault. 
Telle est la volonté des dieux : tout plaisir s'accompagne de peine.
Citation de Plaute. 
En France, les peines d'argent durent plus longtemps que les peines de cœur et se transmettent de génération en génération.
Citation de Marcel Aymé. 
Les peines qu'éprouvent nos amis nous affectent davantage que celles que nous éprouvons.
Citation de Philippe Soupault. 
On espère toujours avec quelque peine, et on ne jouit jamais sans quelque plaisir.
Citation de Denis Diderot ; Lettre à Sophie Volland, le 18 octobre 1760. 
Le sentiment que j'avais est usé ; j'ai pesé la peine et le plaisir, et le plaisir m'a paru léger.
Citation de Denis Diderot ; Lettre à Sophie Volland, le 3 novembre 1759. 
Il te faut toujours peiner si tu veux accomplir de grandes choses.
Citation de Georg Christoph Lichtenberg ; Le miroir de l'âme - 1799. 
Qui bien se connaît, connaît sans peine bientôt les autres hommes.
Citation de Georg Christoph Lichtenberg ; Le miroir de l'âme - 1799. 
Aimer et être sage, un dieu le pourrait à peine.
Citation de Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C. 
Qui ne craint pas de promettre de grandes choses a de la peine à les exécuter.
Citation de Confucius ; Le Lun Yu ou les entretiens philosophiques - VIe s. av. J.-C. 
Tout nous manque, hormis la peine !
Citation de Victor Hugo ; À cette terre où l'on ploie, Les rayons et les ombres - 1840. 
Il ne vaut pas la peine de vivre, si l'on n'a pas un bon ami.
Citation de Démocrite ; Sentences et proverbes grecs - IVe s. av. J.-C. 
Deux choses peuvent causer beaucoup de peine ; un ami chagrin, et un ennemi joyeux.
Citation de Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes - 1802. 
Tout excès de plaisir est balancé par un degré de peine.
Citation de Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes - 1802. 
La vieillesse est un tyran qui défend sous peine de la vie les plaisirs de la jeunesse.
Citation de Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes - 1802. 
Relire, c'est lire ses mémoires sans se donner la peine de les écrire.
Citation d'Émile Faguet ; L'art de lire - 1912. 
Une longue vie porte avec soi mille sujets de peine.
Citation de Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C. 
Le malheur trouve sans peine tous ceux qui le cherche.
Citation de Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C. 
Mieux vaut préférer le plaisir à la peine, l'amusant à l'ennuyeux.
Citation de Georges Courteline ; La philosophie de Courteline - 1917. 
Il y a des peines qui vont s’aggravant.
Citation de Laure Conan ; L'obscure souffrance - 1919. 
À peine l'esprit est-il parvenu à sa maturité, que le corps commence à s'affaiblir.
Citation de Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755) 
La peine de se quitter se joint à l'idée de la douceur de se revoir.
Citation de Montesquieu ; Arsace et Isménie - 1730. 
Le pardon est la remise d'une peine méritée.
Citation de Sénèque ; De la clémence, II, 7 - Vers 56 ap. J.-C. 
La peine de la dispute en excède de bien loin l'utilité.
Citation de Joseph Joubert ; Pensées et maximes - 1838. 
On associe la nature à sa peine, comme on associe l'ami à ses joies, sans qu'il les partage.
Citation d'Anne Barratin ; De vous à moi - 1892. 
Il faut se donner de la peine quand on veut réussir.
Citation d'Euripide ; Fragments - Ve s. av. J.-C. 
Ce n'est pas la crainte de la peine qui doit rendre l'homme bon, mais l'amour de la justice.
Citation d'Antoine Gombaud ; Maximes, sentences et réflexions - 1687. 
Qui se fait une peine du travail se fait un supplice de son devoir.
Citation d'Antoine Gombaud ; Maximes, sentences et réflexions - 1687. 
Beaucoup de coupables évitent la peine, mais peu en évitent la crainte.
Citation d'Antoine Gombaud ; Maximes, sentences et réflexions - 1687. 
L'homme se forme par la peine ; ses vrais plaisirs, il doit les gagner, il doit les mériter.
Citation d'Émile-Auguste Chartier ; Propos sur l'éducation - 1932. 
Dans l'éducation des jeunes gens, c'est par le plaisir et la peine qu'on les gouverne.
Citation d'Aristote ; Éthique à Nicomaque, X, 1 - IVe s. av. J.-C.
Poursuivez avec ces citations sur le chagrin ou nos citations publiées par thèmes.

Quelques rubriques à découvrir :

Citations Tristesse Chagrin d'amour - Rupture - Séparation - Malheur.

Le bonheur des uns, fait le malheur des autres, dit ce proverbe ! Consultez les 118 meilleures citations sur le malheur ainsi que nos proverbes les malheureux.

Cœur rouge brisé - Malheur

La citation sur le malheur :

L'espoir est un scepticisme, c'est douter du malheur un instant.
Citation de Paul Valéry ; Tel quel - 1929. 
  • Les années éloignent le malheur en laissant subsister les regrets.
  • Le malheur cherche la solitude ; le bonheur est expansif.
Citations de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Livre des pensées - 1861.
  1. La vie serait courte sans les malheurs qui la rendent longue.
  2. Le bonheur fait l'ami, le malheur le fait voir.
  3. Le malheur trouve sans peine tous ceux qui le cherche.
  4. Le souvenir d'un malheur est un nouveau malheur.
Citations de Publilius Syrus ; Sentences - Ier s. av. J.-C.
Les grands malheurs font sentir le besoin des grands talents.
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; Pensées, maximes et réflexions - 1823. 
Les gens heureux n'ont pas le droit d'être optimistes : c'est une insulte au malheur.
Citation de Jules Renard ; Journal du 25 juillet 1903. 
Heureux qui jusqu'en son vieil âge ignore le goût du malheur !
Citation de Sophocle ; Antigone - Ve s. av. J.-C. 
Il est doux de perdre la conscience de ses malheurs.
Citation de Sophocle ; Œdipe roi - Ve s. av. J.-C. 
Malheur à celui dont on parlera trop.
Citation de Denis Diderot ; Principes de politique des souverains - 1774. 
On pardonne au malheur.
Citation de Denis Diderot ; Jacques le fataliste et son maître (1765-1784) 
L'orgueilleux a le malheur de déplaire à tout le monde et de ne plaire qu'à lui-même.
Citation de Chevalier de Méré ; Maximes, sentences et réflexions, 45 - 1687. 
La mesure du bonheur ou du malheur de l'homme, c'est l'idée qu'il en a.
Citation d'Axel Oxenstiern ; Réflexions et maximes - 1645. 
Le malheur de notre temps, c'est que tous nos ambitieux aiment le pouvoir pour lui-même.
Citation d'Antoine de Saint-Exupéry ; Carnets - 1953. 
  • Le bonheur et le malheur se trouvent dans l'âme.
  • Ce qui instruit les sots, ce n'est pas la parole, mais le malheur.
Citations de Démocrite ; Sentences et proverbes grecs - IVe s. av. J.-C. 
Belle attitude que penser droit dans le malheur !
Citation de Démocrite ; Sentences grecques - IVe s. av. J.-C. 
  • Le bonheur n'arrive que d'un côté, le malheur vient de partout.
  • Le malheur présent est égoïste ; le malheur passé est compatissant.
Citations de Joseph Roux ; Pensées - 1866. 
L'amour-propre, en amour ou dans le malheur, prie toujours maladroitement ; car il parle toujours de lui-même à l'objet aimé ; et de services rendus, au lieu de bienfaits reçus à la puissance qu'il implore.
Citation de Rivarol ; Pensées inédites de Rivarol - 1836. 
La superstition porte malheur.
Citation de Paul Carvel ; Jets d'encre - 2000. 
Le malheur de l'homme c'est de connaître qu'il peut être malheureux.
Citation de Louis Dumur ; Petits aphorismes sur la vie - 1892. 
Il n'y a ni bonheur, ni malheur : il y a des caractères heureux et des caractères malheureux.
Citation de Louis Dumur ; Petits aphorismes sur le caractère - 1892. 
Le malheur ne rend pas la gloire moins parfaite.
Citation de Lucien Émile Arnault ; Régulus, II, 8 - 1822. 
Les malheureux sont ingrats ; cela fait partie de leur malheur.
Citation de Victor Hugo ; Carnet - 1869. 
Malheur à l'homme qui se repent trop tard !
Citation de William Shakespeare ; Le Roi Lear, I, 4 - 1606. 
Le malheur c'est comme le mariage : on croit qu'on choisit et puis on est choisi.
Citation d'Albert Camus ; Caligula - 1938. 
Il y a seulement de la malchance à n'être pas aimé ; il y a du malheur à ne point aimer.
Citation d'Albert Camus ; L'été - 1954. 
Tout le malheur des hommes vient de l'espérance.
Citation d'Albert Camus ; L'homme révolté - 1951. 
L'homme n'apprend à se taire qu'à l'école du malheur.
Citation de Sénèque ; Thyestes, II, 1 - Vers 60 ap. J.-C. 
Par malheur, trop peu d'intervalle entre le temps où l'on est trop jeune et celui où l'on est trop vieux.
Citation de Montesquieu ; Pensées diverses (1717-1755) 
Ce sont les petits malheurs de chacun qui composent un malheur général.
Citation de Montesquieu ; Arsace et Isménie - 1730. 
Le prétexte ordinaire de ceux qui font le malheur des autres, est qu'ils veulent leur bien.
Citation de Vauvenargues ; Réflexions et maximes, 160 - 1746. 
Dans l'amour, la femme donne sa propre vie, sachant qu'on la lui rendra au centuple, en joies ou en malheurs.
Citation d'Henry de Montherlant ; Sur les femmes - 1942. 
Le malheur ne peut se consoler qu’avec le malheur des autres.
Citation d'Henry de Montherlant ; Carnets (1934-1944) 
Combien de nœuds formés dans le malheur et la pauvreté se sont relâchés dans la fortune !
Citation d'Antoine de Rivarol ; Essai sur l'amitié - 1786. 
  • Qui sait compatir au malheur sait jouir avec modération de la prospérité.
  • Malheur à toi, si tu fais ce que tu ne dois pas faire !
Citations d'Euripide ; Iphigénie à Aulis - Ve s. av. J.-C. 
C'est dans le malheur qu'on reconnaît les amis.
Citation d'Euripide ; Hécube - Ve s. av. J.-C. 
On reconnaît ses amis dans le besoin et ses ennemis dans le malheur.
Citation d'Antoine Gombaud ; Maximes, sentences et réflexions - 1687. 
Rendre service à un misérable, c'est encore une manière délicate de jouir du malheur d'autrui.
Citation de Charles Régismanset ; Le livre de mes amis - 1921. 
  1. Une femme n'est puissante que par le degré de malheur dont elle peut punir son amant.
  2. Le malheur de l'amour-passion, c'est le désespoir et la mort.
  3. Une résolution forte change le plus extrême malheur en un état supportable.
Citations de Stendhal ; De l'amour - 1822. 
L'amitié ne rend pas le malheur plus léger, mais en se faisant présence et dévouement, elle permet d'en partager le poids, et ouvre les portes de l'apaisement.
Citation de Tahar Ben Jelloun ; Éloge de l'amitié - 1994. 
Le bonheur n'a presque qu'une seule utilité, rendre le malheur possible.
Citation de Marcel Proust ; Le temps retrouvé - Posthume, 1927. 
Tel s'affole d'un rien qui supporte stoïquement les plus grands malheurs.
Citation de Pierre Reverdy ; Le gant de crin - 1927. 
L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.
Citation de Blaise Pascal ; Pensées - 1670. 
La volupté conduit au vice, et le vice aux plus grands malheurs.
Citation d'Antoine-Louis Le Brun ; La fontaine du plaisir, L. III, 9 - 1722. 
La honte est un de ces malheurs, qui ne réparent point les regrets ni les pleurs.
Citation de Charles-Pierre Colardeau ; Caliste, IV, 2 - 1760. 
La violence produit un épi de malheur, qui ne fournit qu'une moisson de larmes.
Citation d'Eschyle ; Les Perses - Ve s. av. J.-C. 
Le malheur est sans force contre un cœur préparé à le bien recevoir.
Citation de Fernando de Rojas ; La Célestine, XII - XVIe s. 
Le malheur rend timide, l'amour rend inquiet.
Citation française ; Proverbes et dictons français - 1882. 
Le malheur n'a pas d'amis.
Citation d'Euripide ; Héraclès, 561 - Ve s. av. J.-C. 
Le malheur corrompt tout dans les cœurs abattus.
Citation de Jean-François de La Harpe ; Mélanie, ou les vœux forcés, I, 5 - 1770. 
Insulter au malheur des autres, c'est mettre le comble à l'inhumanité.
Citation populaire ; Pensées et maximes, I, 293 - 1833. 
Gardez-vous de demander du temps ; le malheur n'en accorde jamais.
Citation de Mirabeau ; Discours Assemblée nationale, 26 septembre 1789. 
Le ressentiment ne sert de rien dans le malheur.
Citation de Sophocle ; Œdipe à Colone - Ve s. av. J.-C. 
Ceux que le malheur n'abat point, il les instruit.
Citation française ; La France en proverbes - 1909. 
Il faut de la prudence pour éviter le malheur, et du courage pour le soutenir.
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Pensées et maximes - 1780. 
Qui cherche le malheur, malheur trouve.
Citation de Fabre d'Églantine ; L'intrigue épistolaire, IV, 2 - le 15 juin 1791. 
Saisir - Action honnête de s'approprier le bien du malheur d'autrui.
Citation de Maxalexis ; Mon dico poésie, 2 - 2010. 
Les exigences d'un grand peuple sont à l'échelle de ses malheurs.
Citation de Charles de Gaulle ; Mémoires de guerre, L'unité, Tragédie. 
Tu gémis de tes malheurs : si tu considérais tout ce que souffrent les autres, tu te plaindrais plus doucement de tes maux.
Citation de Chilon Le Lacédémonien ; Sentences et sagesses grecques - VIe s. av. J.-C. 
Le plus malheureux des hommes, est celui qui ne sait pas supporter le malheur.
Citation grecque ; Livre des sentences et sagesses grecques - 1876. 
Le défaut d'argent ne fait pas le malheur.
Citation de Carbon de Flins des Oliviers ; La jeune hôtesse, I, 9 - 24 décembre 1791. 
Vivre les malheurs d'avances, c'est les subir deux fois.
Citation de René Barjavel ; La nuit des temps - 1968. 
Les amis véritables se reconnaissent à l'épreuve du malheur.
Citation d'Ésope ; proverbe des Voyageurs et l'ours - VIe s. av. J.-C. 
Malheur au temps, malheur au peuple où la force de rendre hommage à la vertu, peut exposer à des périls, et trop heureux alors qui se rend capable de les braver.
Citation de Manon Roland ; Ses mémoires - 1793. 
Un malheur ne vient jamais seul.
Citation de Samuel Richardson ; proverbe de Clarissa Harlowe, XXVIII - 1748. 
L'amour, il faut le désirer, travailler à le mériter, sans sentir le malheur d'en être privé.
Citation de Fénelon ; Lettres sur la religion - 1713. 
Malheur au fougueux caractère, qui n'a pas le remord assis à ses côtés.
Citation de Jean Frain du Tremblay ; La Motte Houdard - env. 1703. 
Le seul malheur est de mener une vie ennuyeuse.
Citation de Stendhal ; Lettres de Stendhal, le 20 avril 1833. 
Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre.
Citation d'Eschyle ; Prométhée enchaîné, 275 - Ve s. av. J.-C. 
C'est déjà un malheur d'être le premier à annoncer un malheur.
Citation d'Eschyle ; proverbe des Perses - Ve s. av. J.-C. 
La douleur perfectionne beaucoup le caractère ; On rattache dans sa pensée ses fautes à ses malheurs.
Citation de Madame de Staël ; Corinne ou l'Italie, L18 - 1807. 
L'ambition et l'avarice des hommes sont les seules sources de leur malheur.
Citation de Fénélon ; proverbe des Aventures de Télémaque - 1699. 
L'histoire est la science des malheurs des hommes.
Citation de Raymond Queneau ; Une histoire modèle - 1966. 
Le malheur fait connaître si on a un ami ou si on n'en possède que le nom.
Citation de Publilius Syrus ; proverbe des Sentences - Ier s. av. J.-C. 
La pauvreté est un malheur insupportable.
Citation d'Ésope ; proverbe des Fables - VIe s. av. J.-C. 
Tout malheur qui ne m'atteint pas n'est qu'un rêve.
Citation de Jules Renard ; Journal du 3 avril 1898.
L'amitié ? Elle disparaît quand celui qui est aimé tombe dans le malheur.
Citation de Chateaubriand ; la Vie de Rancé - 1844.
Ne fais point ta joie du malheur d'autrui.
Citation de Publilius Syrus ; proverbe des Sentences - Ier s. av. J.-C.
Le malheur est le père des mauvaises pensées.
Citation de Cécile Fée ; Pensées, Paris 1832.
Il est des malheurs qui nous séparent pour toujours des hommes.
Citation de Chateaubriand ; René, ou les Effets des passions - 1802.
Il n'y a point d'âge légal pour le malheur.
Citation de Chateaubriand ; Mémoires d'outre-tombe - Posthume 1848.
Vous en telle ou meilleure pensée réconfortez votre malheur, et buvez frais si faire se peut.
Citation de François Rabelais ; proverbe de Gargantua, I - 1534.
Aidons-nous mutuellement, la charge des malheurs en sera plus légère.
Citation de Jean-Pierre Claris de Florian ; proverbe de L'aveugle et le paralytique - 1792.
La vie est courte, mais les malheurs la rendent longue.
Citation de Publilius Syrus ; proverbe des Sentences - Ier s. av. J.-C. 
Le malheur peut être un pont vers le bonheur.
Citation japonaise ; proverbes japonais. 
Malheur à la femme qui cesse de plaire !
Citation de la Marquise de Lambert ; Traité de la vieillesse - 1732. 
Malheur à qui murmure contre celui qui lui a donné le jour.
Citation de G. Ben Levy ; Matinées du samedi - 1842. 
Le malheur de l'inconstance, c'est l'ennui.
Citation de Stendhal ; De l'amour, chap. LIX - 1822. 
D'un chagrin secret la sombre et dure loi. M'y fait voir des malheurs qui ne sont que pour moi.
Citation de Pierre Corneille ; Sophonisbe - 1663. 
Les enfants adoucissent les peines, mais rendent les malheurs plus amers.
Citation de Francis Bacon ; Essais - XVIIe s. 
La pitié est une tristesse mêlée d'amour à la vue d'un malheur non mérité.
Citation de René Descartes ; Passions de l'âme (185-189) 1649. 
C'est le malheur du temps que les fous guident les aveugles.
Citation de William Shakespeare ; Le Roi Lear, IV, 1 - 1606. 
Dispensez ma tristesse de vous dépeindre ici la publique allégresse ; On décrit mal sa joie au milieu des malheurs ; Et sa plus douce idée est un sujet de pleurs.
Citation de Pierre Corneille ; Andromède - 1650. 
Ne révèle pas aux autres le malheur qui te frappe.
Citation de Pindare ; proverbe des Odes isthmiques - Ve s. av. J.-C. 
La vie se divise en deux catégories : l'horreur et le malheur.
Citation de Woody Allen ; Annie Hall - 1977. 
Vivre je veux vivre avec toi, avoir le même empire ou les mêmes malheurs échangent des sourires.
Citation de Charles Aznavour ; paroles de la chanson Vivre avec toi - 1955. 
Les femmes ont l'humeur légère ; la nôtre doit s'y conformer. Si c'est un bonheur de leur plaire, c'est un malheur de les aimer.
Citation d'Évariste de Parny ; Jours heureux. 
Pour mon arrière saison, je ne vois et n'envisage, que le malheur d'être sage.
Citation de l'Abbé de Chaulieu ; Sur la goutte - 1695. 
Il y a des larmes pour le bonheur ; il n'y en a pas pour les grands malheurs.
Citation de La Rochefoucauld ; Réflexions morales - 1665. 
Une foi ; c'est là pour l'homme le nécessaire. Malheur à qui ne croit rien !
Citation de Victor Hugo ; Les Misérables - 1862. 
Le coeur d'un homme, l'amour même, console les malheurs qu'il cause.
Citation de Voltaire ; Le fanatisme ou Mahomet le prophète - 1741. 
Fais passer ton esprit à travers le malheur ; comme le grain du crible, il sortira meilleur.
Citation de Victor Hugo ; Les rayons et les ombres, Sagesse - Avril 1840. 
Le vrai malheur rend le vrai bonheur presque inimaginable.
Citation de Claude Roy ; Le malheur d'aimer - 1958. 
C'est un grand malheur d'avoir vu de trop bonne heure la beauté sublime.
Citation de Stendhal ; Mémoires d'un touriste, Granville 1837. 
Combien d'honnêtes gens dans le monde ont pu dire : malheur n'est bon à rien !
Citation de Voltaire ; L'Ingénu, XX - 1767. 
O éternel malheur de l'amour ! Ne pouvoir être aimé de la femme qu'on aime !
Citation de William Shakespeare ; Deux gentilhommes de Vérone - vers 1590. 
Toute sa vie avoir peur, n'est-ce pas du malheur ?
Citation de Stendhal ; Mémoires d'un touriste, Bourgogne 1838. 
Rien ne grise comme le vin du malheur.
Citation d'Honoré de Balzac ; Splendeurs et Misères des courtisanes. 
Le bonheur est vide, le malheur est plein.
Citation de Victor Hugo ; Tas de pierres. 
Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
Citation d'Anne Hébert ; Chambres de bois. 
Qui n'a pas l'esprit de son âge de son âge a tout le malheur.
Citation de Voltaire ; Stance à Madame du Châtelet.
Consultez ces citations sur le malheureux ou nos citations classées par thèmes.

Poursuivez avec ces rubriques :

Les citations sur la peine - Tristesse Citations sur bonheur - Triste.

Sidonie-Gabrielle Colette est une femme de lettres française, née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye, et morte le 3 août 1954 à Paris, connue surtout comme romancière, mime, actrice et journaliste. En savoir plus sur Wikipédia.

Présentation des œuvres de Colette :

Colette : La femme de lettres française.
Colette : La femme de lettres.

1. Chéri, Colette 1920 :

Roman de Sidonie-Gabrielle Colette, dite Colette (1873-1954), publié à Paris en feuilleton dans la Vie parisienne du 3 janvier au 5 juin 1920, et en volume chez Fayard la même année.

Conçu par Colette dès 1912, le personnage de Chéri s'inscrit tout d'abord dans un projet théâtral. Lorsque, en 1919, l'écrivain reprend Chéri, c'est pour en faire une oeuvre romanesque. Le récit de Chéri n'est nullement autobiographique mais la réalité vécue est venue, après coup, donner à la fiction un accent de vérité: «Une création littéraire peut comporter une part de magie», écrit l'auteur dans la Préface de 1949. Ce n'est en effet qu'après la publication du roman que commença la liaison de Colette avec son beau-fils Bertrand de Jouvenel, âgé de dix-sept ans; ce dernier apportera son témoignage dans la Vérité sur «Chéri»: «C'est [...] un personnage qu'elle avait inventé.

Et, plus tard, elle me dira: "Ce que l'on écrit arrive".» Colette composa, en 1921, une adaptation théâtrale du roman. La pièce fut créée la même année et, en 1925, la romancière reprit le rôle de Léa. La version dramatique de Chéri remporta un certain succès, mais c'est surtout le roman qui fut apprécié et valut à son auteur de nombreux hommages, notamment celui de Gide, jusque-là peu enclin à apprécier l'art de Colette. Il écrit à celle-ci, le 11 décembre 1920: «J'ai dévoré Chéri tout d'une haleine. De quel admirable sujet vous vous êtes emparée! et avec quelle intelligence, quelle maîtrise, quelle compréhension des secrets les moins avoués de la chair!...D'un bout à l'autre du livre, pas une faiblesse, pas une redondance, pas un lieu commun.» En 1926, Colette publia chez Flammarion une suite à son roman: la Fin de Chéri.

Chéri. Léa, une demi-mondaine de quarante-neuf ans, est, depuis six ans, la maîtresse de Chéri, un «très beau et très jeune homme» de vingt-cinq ans.
Chéri doit épouser bientôt une jeune fille nommée Edmée. Léa, qui est intelligente et bonne, est favorable à ce mariage, bien que la perspective de devoir renoncer à Chéri l'attriste quelque peu. Chéri épouse Edmée, et Léa, s'apercevant que cette nouvelle situation lui cause une réelle souffrance, quitte Paris. Edmée aime Chéri mais le jeune homme, égoïste et capricieux, regrette à ses côtés la tendresse maternelle et la savante sensualité de Léa. Il ne supporte pas que celle-ci soit partie sans l'avoir prévenu. Il quitte bientôt le domicile conjugal pour mener une vie dispendieuse et joyeuse de célibataire, sans parvenir pour autant à vaincre sa tristesse. Lorsque, après de nombreux mois, il apprend le retour de Léa, il retourne auprès de sa femme, puis va rendre visite à son ancienne maîtresse et passe la nuit auprès d'elle.

La vie semble devoir reprendre comme avant pour les amants. Léa, qui mesure
soudain la profondeur de son amour pour Chéri, qu'elle se reproche d'avoir traité jusque-là avec trop de légèreté, échafaude, durant la nuit, des projets d'avenir. Au matin, Chéri et Léa réalisent que la différence d'âge est soudain devenue entre eux un obstacle insurmontable. Ils se séparent.

La Fin de Chéri. Quelques années se sont écoulées... Chéri, appelé désormais Fred, a fait la guerre et a maintenant une trentaine d'années. Il n'a pas revu Léa et partage, sans amour, la vie d'Edmée. Sa mère, Mme Peloux, s'inquiète de l'état dépressif de Chéri et lui ménage une entrevue avec Léa. La rencontre est désastreuse. Léa est devenue une vieille femme et ne souffre plus du tout d'être séparée de Chéri: elle est «finie et consolée». Chéri se réfugie chez une vieille camarade, la Copine. Celle-ci, qui connaît bien l'ancienne maîtresse de Chéri et l'admire, possède de nombreuses photos de Léa, prises à l'époque où elle était jeune et belle. Chéri, empli du souvenir des jours heureux passés auprès de Léa, met fin à ses jours.

Chéri est le seul roman de Colette dont le titre met l'accent sur un personnage masculin. Ce dernier est toutefois privé d'emblée de toute dimension héroïque par la frivolité de son surnom. Le mot tendre par lequel il est désigné souligne la dépendance du jeune homme dont l'identité est inféodée à la relation amoureuse. Chéri, à qui sa jeune épouse reproche de se comporter en «cocotte», est un enfant gâté narcissique et sensuel. Volontiers cynique et cruel, ce personnage est traité par Colette avec une profondeur, une subtilité et une tendresse qui interdisent de le confondre avec le type littéraire du gigolo, fort à la mode dans la période de la Première Guerre mondiale. Chéri est capable d'accents pathétiques et a parfois des allures de héros tragique: lorsqu'il dit à sa femme: «On est quelque chose comme orphelins, nous, pas?», celle-ci crie «de saisissement, car il renversait vers le lustre un visage magnifique et désespéré». La Fin de Chéri exploitera davantage cette dimension du personnage.

Loin des conventions ou des excès, ce que cherche avant tout Colette, c'est la nuance de la vie. Léa, dont Chéri est en quelque sorte la créature, bien qu'elle ne l'ait pas voulu, est la véritable héroïne du roman. A travers cette figure féminine fictive mais qui, par certains traits, n'est pas sans rappeler Colette, cette dernière décrit avec simplicité l'inexorable trajet du vieillissement et la toujours jeune nouveauté du sentiment amoureux: «Pardonne-moi, Chéri: je t'ai aimé comme si nous devions, l'un et l'autre, mourir l'heure d'après. Parce que je suis née vingt-quatre ans avant toi, j'étais condamnée, et je t'entraînais avec moi.» Le miroir, figure récurrente, quasi obsessionnelle dans l'oeuvre de Colette, atteste la marche objective du temps pour une subjectivité inchangée: «Une vieille femme haletante répéta, dans le miroir oblong, son geste, et Léa se demanda ce qu'elle pouvait avoir de commun avec cette folle.»

C'est cette tragédie, toute humaine, que dépeint Colette dans Chéri, avec lucidité mais sans révolte, avec résignation mais non sans douleur. Gide fait, avec raison, l'éloge du «dépouillement» de l'oeuvre, de «son dévêtissement, de sa nudité» (lettre à Colette du 11 décembre 1920). Ce roman marque l'accession de Colette à une pleine maîtrise de son art, ainsi qu'elle le remarquera dans l'Étoile Vesper: «Pour la première fois de ma vie, je me sentais intimement sûre d'avoir écrit un roman dont je n'aurais pas à rougir ni à douter, un roman qui naissant massait autour de moi partisans et adversaires.»

2. Claudine à l'école, Colette 1900 :

Roman de Sidonie-Gabrielle Colette, dite Colette (1873-1954), publié à Paris chez Ollendorff en 1900, sous la signature de Willy, pseudonyme littéraire d'Henry Gauthier-Villars, mari de la romancière.

En 1936, dans Mes apprentissages, Colette a retracé la genèse de ce premier livre dont l'idée lui fut inspirée par son époux qui s'en appropria la paternité. La romancière, peu soucieuse de parer d'une quelconque aura mythique la naissance de sa vocation d'écrivain, ne cache pas que Claudine à l'école doit le jour à des soucis pécuniaires ainsi qu'à la tristesse d'une jeune femme déçue par son mariage et nostalgique de son enfance. Le jugement de Willy est d'abord négatif: «Je m'étais trompé, ça ne peut servir à rien», tranche-t-il après avoir lu les cahiers de Colette. Plus tard, retrouvant par hasard le manuscrit de Claudine à l'école, Willy s'avise de son erreur et s'empresse de confier l'ouvrage à un éditeur, non sans avoir invité Colette à lui donner un tour plus leste et provincial. Devant le succès remporté par le livre, Willy demande à sa femme d'écrire une suite. La série des Claudine, toujours signée par Willy, se poursuit donc avec Claudine à Paris, Claudine en ménage et Claudine s'en va (Ollendorff, 1901, 1902 et 1903).

Claudine à l'école évoque la vie quotidienne d'une jeune écolière de campagne, avec ses rites, ses émotions, ses jeux, anodins ou pervers. Très proche de la nature, Claudine y puise matière à l'éveil d'une sensualité qui se découvre aussi dans l'émoi suscité par une jeune institutrice.

Claudine à Paris. L'héroïne a quitté sa province natale et vit à la capitale en compagnie de son père. Elle est amoureuse de Renaud, un homme plus âgé qu'elle, et l'épouse bientôt.

Claudine en ménage relate une aventure venue troubler quelque temps la vie du couple: la rencontre de Rézi, une jeune femme qui séduit Claudine sous le regard curieux, complaisant et quelque peu malsain de Renaud.

Claudine s'en va (Journal d'Annie). L'héroïne s'efface pour céder le devant de la scène et la narration à son amie Annie qui conte son difficile affranchissement d'un lien conjugal oppressant.

Dans Mes apprentissages, Colette confie qu'elle n'a jamais beaucoup estimé ses premières oeuvres. Il est vrai que Claudine à l'école, ouvrage uniforme dans son développement et dans son style, au demeurant fort alerte, témoigne d'une certaine inexpérience romanesque. En outre, bien que Claudine annonce qu'elle va donner à lire son journal _ «C'est décidément un journal, ou presque, que je vais commencer» _, le texte reste assez superficiel dans sa manière d'aborder le personnage: la fillette rapporte la chronique, souvent scandaleuse, de son village et de son école, mais ne livre guère ses réflexions intimes. Dépourvue d'une réelle intériorité, Claudine est avant tout une spectatrice, il est vrai subtile et impitoyable. Enfin, la composition du roman est assez sommaire et déséquilibrée: la première partie, la seule qui s'apparente à un journal, forme un bon tiers de l'oeuvre; dans la seconde, l'écolière évoque le souvenir de l'examen du brevet et de la visite du ministre de l'Agriculture au village natal de Montigny.

Ces réserves émises, les Claudine ne manquent pas de qualités. Le succès de la série tient sans doute à la clairvoyance à la fois ingénue et perverse du personnage, ainsi qu'au caractère brillant et spontané d'une écriture habile à souligner le trait marquant d'une formule percutante. Comme le lui fit remarquer Catulle Mendès, Colette, avec Claudine, a créé, sinon un mythe, du moins un «type». Claudine devint en effet un personnage célèbre et lança de nombreuses modes, notamment celle du fameux col qui porte encore son nom. L'adaptation théâtrale de l'oeuvre accrut encore la notoriété du personnage. Il eut de multiples interprètes mais Polaire fut, selon Colette, la seule «vraie Claudine». Or Willy, soucieux de rentabiliser au maximum l'affaire des Claudine, avait fait confectionner, pour son épouse et l'actrice, des tenues semblables et s'exhibait volontiers en compagnie des deux jeunes femmes, rendues jumelles par le vêtement. La publicité faite autour de Claudine enracina donc, de façon durable, l'idée que Claudine et Colette ne faisaient qu'une. La romancière, ainsi que l'avait prédit Catulle Mendès, dut effectuer un long parcours, tant littéraire que personnel, pour échapper à cette identification tenace.

3. Douze dialogues de bêtes, Colette 1930 :

Recueil de brefs textes en prose de Sidonie-Gabrielle Colette, dite Colette (1873-1954), publié à Paris au Mercure de France en 1930. Le même éditeur avait auparavant publié deux versions moins fournies de l'ouvrage: Dialogues de bêtes en 1904, et Sept Dialogues de bêtes en 1905. Les textes avaient tout d'abord paru en revue.

Dans Mes apprentissages, Colette évoque en ces termes la genèse des Dialogues de bêtes: «Je m'éveillais vaguement à un devoir envers moi-même, celui d'écrire autre chose que les Claudine. Et, goutte à goutte, j'exsudais les Dialogues de bêtes, où je me donnais le plaisir, non point vif, mais honorable, de ne pas parler de l'amour.» La Paix chez les bêtes (1916), nouvel ouvrage consacré, mais cette fois sous une forme non dialoguée, à la vie des animaux familiers, renouera peu après avec la même inspiration. En 1949, pour ses Œuvres complètes (Flammarion), Colette rassemble, sous le titre Autres Bêtes, diverses pièces publiées entre 1929 et 1944.

Les deux protagonistes principaux des Dialogues de bêtes sont Toby-chien et le chat Kiki-la-doucette. Doués de parole, ils commentent, à travers l'évocation de scènes de la vie quotidienne, l'attitude de leurs maîtres, Elle et Lui.

Compagnes favorites de Colette, les bêtes sont souvent présentes dans son oeuvre. Les Douze Dialogues de bêtes et la Paix chez les bêtes en font les protagonistes principales d'un univers entièrement perçu et jugé à travers elles. Ce regard animal, qui met soudain la réalité en perspective et manifeste le caractère relatif de notre point de vue, est une sorte de posture philosophique de l'altérité. En outre, grâce à leur innocence et à la finesse de leur perception, les bêtes apparaissent comme porteuses d'une sagesse universelle. Elles sont, pour Colette, les ambassadrices d'un «paradis terrestre» plus fort que la barbarie humaine des temps de guerre: «J'ai rassemblé des bêtes dans ce livre, comme dans un enclos où je veux qu'"il n'y ait pas la guerre"», explique l'auteur dans l'Avertissement de la Paix chez les bêtes.

Ce sont toutefois le pittoresque et l'humour qui l'emportent dans ces bestiaires. Observatrice attentive et aimante des bêtes, Colette sait repérer telle posture caractéristique, telle habitude singulière. La polémique favorite des deux protagonistes sur les mérites comparés du chien et du chat comme les diverses situations anecdotiques évoquées confèrent à l'oeuvre une atmosphère de comédie légère. L'originalité du recueil réside dans cet art du trait vrai, du détail habilement croqué, teintés d'un humour à la fois badin et critique.

4. Gigi, Colette 1944 :

Recueil de nouvelles de Sidonie-Gabrielle Colette, dite Colette (1873-1954), publié à Lausanne, à la Guilde du Livre en 1944. Le texte intitulé «Gigi», nouvelle ou petit roman, était alors suivi de «Noces», «Flore et Pomone» et de «la Dame du photographe». En 1945, les Éditions Ferenczi rééditent le recueil: Colette remplace alors «Noces» par un autre récit intitulé «l'Enfant malade».

Publié durant la guerre, dans une période d'épreuves tant physiques que morales, le recueil est assez disparate. En effet, Colette écrivit «Gigi» en 1942 et publia tout d'abord la nouvelle en feuilleton, dans la revue Présent, sous le titre «l'Attardée». «Noces» date de 1924. «L'Enfant malade», dont la composition donna beaucoup de mal à l'auteur, fut écrit en 1943-1944. Colette rédigea «Flore et Pomone» en 1943, à la demande de la Galerie Charpentier qui publia le texte au mois de mai.

L'héroïne de Gigi est une jeune fille, Gilberte, dite Gigi, âgée de quinze ans et demi: enfant naturelle d'une chanteuse lyrique nommée Andrée Alvar, elle vit en compagnie de cette dernière et de sa grand-mère, Mme Alvarez. Andrée étant accaparée par son métier, ce sont Mme Alvarez et la grand-tante de Gigi, l'ancienne cocotte Alicia de Saint-Efflam, qui se chargent de son éducation. Gaston Lachaille, un riche industriel à la mode qui est depuis longtemps l'ami de la famille, s'aperçoit soudain que la petite Gigi est en train de devenir une femme séduisante. Il veut en faire sa maîtresse, ce dont Mme Alvarez et tante Alicia se réjouissent, mais Gigi refuse. Gaston Lachaille demande alors sa main.

Comment embrasser ? Grande question que chacun de nous se pose fébrilement un jour. Parfois, c'est en se préparant pour son premier vrai rendez-vous qu'on se le demande, ou bien, dans l'urgence, alors que les lèvres de l'être désiré se rapprochent doucement des votres.

Bien embrasser
Embrasser © Créations en céramique de J Tsang

Savoir embrasser :

Pour embrasser, il n'y a pas de formule magique ou de livre de recettes secretes qui vous transformera d'un coup en la star du baiser ! Mais ici, notre équipe a réuni pour vous trucs et astuces afin vous guider et faire de vos baisers d'agréable instants de complicité.

Avant le grand moment, comment embrasser saura vous apprendre comment obtenir votre premier baiser avec un nouvel être cher. Ensuite, lors de l'instant fatidique vous pourrez appliquer nos conseils pour bien embrasser et profiter de notre expérience pour éviter les erreurs à ne pas faire

Que ce soit pour votre premier baiser, ou pour réussir à faire bonne impression avec votre nouveau partenaire, comment embrasser est la pour vous !

Qu'est ce qu'un baiser ? :

Très rapidement, et pour fixer les idées concernant les questions des plus jeunes, quand on parle d'embrasser son partenaire, on entend par là poser ses lèvres sur les siennes, puis lui faire un baiser.

Généralement, dans nos pays, ce baiser s'effectue avec la langue, il s'agit donc d'ouvrir les lèvres pour venir les coller contre celles de votre ami(e), puis, ensuite, entrelacer les langues de mille façons différentes pour un moment plus ou moins long de sensualité.

Nos conseils :

À l'aide de nos différentes catégories sur votre gauche, vous pourrez apprendre davantage sur la question comment embrasser.

Embrasser une fille :

Bien embrasser une dame ? Bien embrasser une fille demande de la douceur, de la sensualité, de la délicatesse et un brin de fermeté. Rassures-toi, cela se développera et s'améliorera au fur et à mesure de ton expérience.

Rouler une pelle ? : 

Embrasser une fille
Embrasser une dame
En tout premier lieu, il faut savoir que le geste d'embrasser représente une marque d'amour et d'affection. C'est le prélude au commencement d'une histoire, le passage d'une relation copain-copine à celle plus avancée d'avoir une petite amie pour de vrai. Le baiser c'est l'expression du désir que vous avez l'un pour l'autre, il se réalise à deux.

Pour commencer le mieux est de s'assurer d'avoir une bouche et des dents propres ainsi qu'une haleine fraîche. Cela sera une aide précieuse que se sentir bien dans sa peau, et avoir un minimum de confiance en soi pour ce moment délicat.
Le terme "rouler une pelle" est le terme "commun" voir vulguaire.

L'ambiance joue un rôle important, préfères un moment d'intimité. Tu dois sentir la fille à l'aise en ta compagnie, détendue et elle doit être en confiance. Ces différentes attitudes et comportements sont les premiers signes que tu ne lui déplais pas !!!

Maintenant, c'est l'action qui importe. "Il n'y a que le premier pas qui coûte" comme dit le proverbe. La plupart du temps, les choses vont se dérouler d'elle-même, l'instinct prenant le relais quand le geste est amorcé.

Dans l'idéal, une attirance doit être palpable entre vous deux, elle doit se présenter naturellement, profites-en pour la regarder dans les yeux en y mettant tout ton désir et ton charme. Si tu rates ce moment judicieux, pas de panique, un autre ne tardera surement pas à arriver. En attendant que la magie resurgisse, gardes ton regard sur elle, et essaies de garder un discret contact physique avec elle, si possible. Chuchotes-lui des mots tendres avec un brin d'humour ou coquins. Rapproches-toi d'elle et écartes-lui, par exemple, une mèche de cheveux que tu remettras derrière son oreille, ou caresses-lui la joue jusqu'à ce que ta main vienne se positionner dans le creux de sa nuque. Si elle se raidit, restes-en là, pour le moment...

Si tout se déroule sans anicroche, approches, alors, ta bouche de la sienne, en prenant le temps de parcourir la distance vous séparant. Savoures ce qui va venir, laisses-lui le temps d'avoir envie de ce baiser, le désir est un excellent stimulant. Quand vos bouches finissent par se rencontrer, frôles-les légèrement lèvres contre lèvres, puis du bout de tes lèvres suit le contour intérieur de ses lèvres, elle devrait les entrouvrir, profites-en pour explorer sa bouche et apprécies le contact de sa langue.
Ton corps et le sien vont, alors, surement se rapprocher, ne réfléchis pas trop, laisses-toi aller contre elle, si elle se recule, n'insistes pas, ne la brusques surtout pas. N'oublies pas que s'embrasser se décide toujours à deux, même si c'est toi qui a pris les devants.

Voilà, tu viens d'embrasser avec succès une fille, la fille de tes désirs, félicitation. Il ne te reste plus qu'à recommencer encore et encore, en laissant libre cours à ton imagination et pour améliorer la technique ...

Obtenir le premier baiser :

C'est une étape décisive et parfois compliqué : autant il peut être facile d'inviter une personne pour une ballade en tête à tête, autant lui faire comprendre que vous souhaitez l'embrasser peut être plus embarassant.

L'étape de la séduction n'est pas vraiment ce sur quoi nous nous portons. Toutefois, voici quelques conseils qui pourraient vous être utile avant de l'embrasser pour la première fois.

Généralement :

Si vous en êtes à vous demander comment embrasser c'est déjà que vous avez fait une très grosse partie du chemin, voire la plus importante. Si vous êtes jeunes et que vous nous lisez, peut-être même sortez-vous déjà avec votre ami(e) et le baiser n'est donc pas l'étape décisive ! Pourtant vous êtes ici car, bien entendu, vous souhaitez éviter d'être trop maladroit, et c'est bien normal.

Pour obtenir votre premier baiser lorsque vous pensez avoir compris que votre ami(e) est prêt(e) à sortir avec vous, il existe de nombreuses façons. Nous ne saurons vous dire si l'une est mieux que l'autre, d'ailleurs, nous ne saurions toutes les référencer. Vous connaissez votre partenaire mieux que nous, observer là, vous savez sans doute ce qui lui plait, peut-être l'humour par exemple ?

Préparation :

C'est réellement facultatif. Si vous ne vous sentez pas prêt à embrasser directement votre partenaire sans étape préliminaire concernant le toucher, lisez ce paragraphe.

En touchant votre partenaire, par exemple en lui caressant la main, en lui passant la main dans les cheveux, vous établirez une relation de proximité encore plus forte, ceci peut être un bon moyen de se donner confiance avant un premier baiser.

Exemple tiré d'une expérience vécu au collège :

Tu peux me remettre ma boucle d'oreille s'il te plait ?
Même des personnes très jeunes savent ce qu'elles font, si vous avez l'opportunité d'établir un premier contact physique, c'est bien évidemment un avantage.

Se rapprocher :

Bien évidemment, vous voulez l'embrasser, donc vous devrez tôt ou tard vous rapprocher : oui mais comment quand on n'est pas totalement sûr des sentiments de la personne ?

Si vous avez confiance en vous, c'est réellement un plus car vous allez pouvoir faire jouer l'humour par exemple (mais pas trop!).

Pour être moins mal à l'aise en cas de refus, ne donnez pas l'impression de trop prendre la chose au sérieux. Par exemple vous vous approchez un peu de votre partenaire, en souriant et en regardant ses lèvres, vous penchez votre tête; généralement sans réaction de la personne qui vous fait face, c'est a priori pas trop mal parti car elle ne s'oppose pas à votre rapprochement, alors que clairement ce n'est pas anodin vous souhaitez l'embrasser. Dans le meilleur des cas, le reste se fera tout seul car c'est lui (elle) qui finira le travail en posant ses lèvres sur les votres. En cas de refus, si vous êtes capable de garder le sourire, vous repartirez la tête haute, avec pourquoi pas une petite anecdote comme « il y avait un truc sur ta lèvre ».

Ne suivez pas ces conseils à la lettre, tout est question de feeling, mais plus on communique avec vous sur notre expérience et les expériences des gens que nous avons rencontrés à travers ce qu'on a vécu, plus vous êtes à même de vous faire une idée des choses à éviter, des choses qui pourraient marcher pour vous, etc.

20 inconnus s'embrassent pour la première fois :

La réalisatrice Tatia Pilieva a eu l'idée de demander à 20 personnes qui ne se connaissent pas de s'embrasser pour la première fois. Le résultat est étonnant et certains couples pourraient vous donner des idées pour votre première fois. Le film touchant s’appelle "First Kiss".

Humour :

Personnellement nous déconseillons cette approche. Mais elle existe bel et bien.

C'est le fait d'embrasser une personne sur le ton, au préalable, de l'humour. Par exemple :

« Il est quelle heure ? »
« 10:50, pourquoi ? »
« Ca fait 20 minutes que je me demande comment t'embrasser »

A vous de voir mais à trop jouer avec ce ton vous pourrez faire passer le sentiment que c'est un jeu pour vous, ou encore même que vous vous en foutez. Et non, a priori vous ne vous en foutez pas, si elle refuse votre baiser et que vous êtes dans l'humour c'est clair : vous ne serez pas mal à l'aise (on l'est rarement quand on a le sourire). Mais pourtant au fond de vous vous serez déçu car votre but n'est a priori pas de vous en sortir indemne par tous les moyens (y compris en considérant le baiser comme un jeu), c'est tout d'abord de l'embrasser !

Séquence de Film :

Reproduire les séquences vus dans les films est généralement perçu comme « bidon » par la majorité des personnes.

Personnellement, nous n'émettons pas de point de vue particulier à ce sujet car il n'y a pas de séquence de film type. Il existe bien des films où les personnes s'embrassent très naturellement.

C'est à vous de construire votre propre manière de l'embrasser ! Après tout, ici nous nous focalisons davantage sur la manière de réaliser un bon baiser, et non sur la manière de séduire ;)

À ne pas faire... :

Embrasser implique une alchimie complexe, entre ses désirs, les attentes de son partenaire, des corps qui se touchent... tout cela est bien difficile à rationaliser ! Heureusement, si vous donner le guide du parfait baiser n'est pas une mince affaire, il est beaucoup plus simple de vous mettre en garde contre ce qu'il faut éviter. Bien sur, chacun doit suivre sa voie et ses envies, mais si vous voulez que votre premier baiser ne soit pas le dernier, voilà quelques trucs à ne pas faire pour ne pas tout rater:
  1. Le car Wash
  2. Se cogner
  3. La langue timide

Le Baiser « Car Wash » :

Le carwash (lavage de voiture) est l'un des défauts que vous devez absolument éviter. Cette technique tire son nom peu poétique de la sensation que l'autre n'est pas en train de vous embrasser, mais plutôt de vous nettoyer le visage ! Lorsque vous embrasser, pensez toujours que même s'il est normal que les lèvres soient un peu humides, votre partenaire ne doit pas avoir à s'essuyer le visage avec la manche après que vous ayez terminé.

Le premier baiser n'est généralement pas baveux !

Votre langue doit toujours se trouver dans la bouche de la personne que vous embrasser. Elle peut parfois glisser délicatement le long de ses lèvres, mais pas plus loin !

Si vous souhaitez embrasser de cette manière :

Bien sur, pour des baiser plus « sauvages » il peut arriver de tendre vers le carwash, mais cela ne concerne pas le baiser classique et efficace que nous tentons de vous enseigner ici.

Embrasser sans se cogner :

Cela peut sembler évident, mais quand on s'approche de quelqu'un pour l'embrasser, il faut bien prendre garde à ne pas lui rentrer dedans. Casser le nez de son ou sa bien-aimé(e), ne constitue pas le meilleur des départs.

Le premier obstacle à franchir est le nez, pour cela, il faut que vous penchiez votre tête sur le côté afin que vos nez ne se percutent pas. De préférence ne hochez pas la tête dans le même sens que votre partenaire, sinon cela ne résout rien :)

Vous avez sans doute déjà remarqué cette petite astuce dans la plupart des films, lors des scènes de baiser.

L'autre chose à laquelle il faut prendre garde et à laquelle on ne pense qu'après l'avoir (douloureusement) expérimenté, ce sont les dents ! Eh oui, lorsque vous avancez un peu trop vite vers votre partenaire, vos dents se heurtent, provoquant une sensation assez désagréable. Pour éviter cela, il suffit de ne pas foncer vers votre partenaire, mais plutôt d'approcher lentement vos lèvres des siennes. Tout d'abord ça a l'avantage d'être plus sensuel, et puis, dès que vous sentez ses lèvres, vous pouvez arrêter votre avancé sans qu'il n'y ait de tintement d'émail.

Surtout, si un jour vous vous cognez gentiment contre votre partenaire, ne paniquez, pas, cela est déjà arrivé à beaucoup de gens avant vous et ce n'est pas un motif de rupture valable. L'important est que vous ne vous précipitiez pas comme une brute pour embrasser (pas trop lentement non plus hein ;)) et que, si cela devait arrivée une fois, vous sachiez apprendre de votre erreur pour ne plus recommencer. Nous, en tout cas on vous aura prévenu.

Les langues timides :

Bien sur, pour vos premier baisers, vous serez un peu nerveux, déstabilisé. Pour autant il faut surtout ne pas rester tétanisé par la peur et ne pas oser répondre aux caresses de la langue de votre partenaire. Ce dont je parle, les langues timides, ce sont ceux ou celle qui osent a peine sortir leur langue de leur bouche, ou bien qui la pose simplement dans la votre, en attendant que le temps passe.

Il ne faut pas tomber dans ce piège de la facilité, souvent le fruit de la timidité ou de la peur de mal faire, car embrasser quelqu'un qui ne fait rien n'est pas du tout agréable. Si vous êtes hésitant et que vous vous sentez un peu perdu, le mieux est de répondre à la langue de votre partenaire en l'effleurant, la caressant de la même façon que lui le fait. Si la personne que vous embrassez fait quelque chose que vous appréciez, tenter de le faire a vôtre tour, elle appréciera sûrement aussi.

Soyez moins timide

C'est en tentant des choses que vous apprendrez, pas en attendant. Certes il ne faut pas faire n'importe quoi (attention au carwash !) mais pour ceux qui ne se sentent pas à l'aise, reproduire simplement et doucement ce que vous fait votre partenaire et que vous appréciez, est le meilleur moyen de prendre confiance en soi en douceur. Langues timides, rebellez-vous !

Nos conseils :

La timidité, c'est compliqué. Une chose est sûre : si vous êtes sur le point de vous embrasser avec votre ami(e), c'est que vous avez déjà fait la plus grosse partie du chemin ! Le baiser n'est pas éliminatoire, lisez nos conseils et embrassez comme vous le sentez. C'est un moment qui généralement se passe très bien !

D'une manière générale :

Il n'est pas si simple de recenser toutes les erreurs à éviter, mais nous vous avons mis en garde ici contre les plus communes et plus importantes. Des ratés vous en aurez, nous en avons tous eu. Mais pour embrasser comme pour tout, il faut apprendre de ses erreurs, aller de l'avant , pour faire toujours mieux. En plus, si vous avez de la chance, votre partenaire sera la pour vous aiguiller et vous fera comprendre par son attitude ce qui lui plaît et ce qui lui plaît moins, car chacun est différent ! Maintenant que vous êtes un peu plus au courant de ce qu'il ne faut pas faire, c'est a vous de jouer !

Astuces pour bien embrasser :

Comme nous ne cessons de vous le répéter tout au long de nos pages : il n'y a pas de formule magique pour bien embrasser car chaque personne a sa propre manière d'embrasser.

Il est donc plus simple d'établir la liste des choses à ne pas faire lors d'un premier baiser, plutôt que d'établir celle des choses à faire, puisque cette liste là n'existe pas ! Toutefois, il existe évident une sorte de moyenne entre les individus ainsi que quelques astuces qui, par expérience, peuvent vous aider pour améliorer votre premier baiser et ainsi répondre davantage à la question comment embrasser que vous vous posez.

Prendre son temps :

Prenez votre temps pour embrasser votre partenaire. Vous devez toutefois bien comprendre ce terme, il ne s'agit pas là, quand vous avez décider d'embrasser votre ami(e), de s'approcher au ralenti vers lui (elle) dans un mouvement long de 30 secondes : si vous vous approchez trop lentement et que vous êtes déjà stressé par ailleurs, vous risquez de l'être davantage en vous posant trop de questions avant que vos lèvres ne touchent les siennes.

Non, par prendre son temps nous entendons là qu'une astuce possible est de ne pas embrasser directement la personne par un long baiser. Le premier baiser est généralement plutôt « long ». N'y restez pas des heures non plus il ne s'agit pas là de battre un record, mais il est préférable que votre premier baiser ne dure pas deux petites secondes...

Pour cela prenez votre temps, quand ses lèvres touchent les votres vous êtes alors seul maître de la situation; si vous le sentez, ne commencez pas votre vrai premier baiser directement mais vous pouvez embrasser votre partenaire légèrement, attendre un peu, la (le) regarder, et puis recommencer. C'est tout simplement plus sensuel, c'est aussi une manière de ne pas faire les choses trop rapidement, de vous donner confiance et de donner confiance à votre partenaire. Après ces légers baisers, embrassez vraiment.

Lèvres sèches :

Il n'est clairement pas agréable d'embrasser des lèvres sèches. La manière la plus simple de se mouiller les lèvres est de le faire avec la langue. Seulement voilà, avant d'embrasser quelqu'un vous n'êtes clairement pas en mesurer de vous poster devant elle (lui), de vous lécher les babines et de vous en approcher ! Faites-le si vous êtes caché par rapport à votre partenaire et qu'il ne peut pas vous voir. Si vous avez un verre d'eau à proximité, vous pouvez aussi boire avant d'embrasser.

Si vos lèvres sont mouillées ou sensuelles, c'est clairement un plus !

Si toutefois vos lèvres sont un peu sèches, ne paniquez-pas ! Rien n'est éliminatoire ! Et après tout, si vous en êtes à ce stade, c'est quand même qu'il y a de grandes chances que vous puissiez conclure avec votre bien-aimé(e) !

Haleine :

Éviter d'effectuer votre premier baiser si vous avez mauvaise haleine, pour cela buvez davatange d'eau pour vous rincer la bouche, macher un chewing-gum ou encore même brosser vous les dents si vous en avez la possibilité.

Fermer les Yeux :

Généralement, lors d'un baiser ouvert (c'est à dire un baiser à la française où les langues s'entrelacent), les yeux sont fermés car le baiser est généralement long, et croiser les regards n'est pas romantique (car vous êtes trop proche).

Respirer :

N'embrassez pas en apnée ! Quand vous embrassez vous ne pouvez naturellement plus respirer par la bouche, vous respirez donc, doucement, par le nez.

Après le baiser ? :

Un conseil après votre premier baiser : ne vous excitez pas ;)

Ça y est, vous avez désormais passer une étape très importante puisque bien souvent, s'embrasser peut signer officiellement le début d'une relation amoureuse. Si vous étiez déjà avec votre partenaire avant votre premier baiser (parce que vous êtes jeunes par exemple), alors ce baiser signe sans aucun doute une étape supplémentaire dans votre relation. Quoi qu'il en soit, et même si dans votre tête vous pensez à ce moment précis que « cela aurait pu être mieux », ne vous en faites pas. Vous aurez bien souvent l'occasion d'embrasser à nouveau, et vous pourrez donc vous servir de cette première expérience pour vos futurs baisers, pour vos futures rencontres, etc.

Tout du moins pas quand votre partenaire est encore présent à vos côtés, vous êtes heureux, mais ne passez pas pour un enfant.

⭐ Quelques rubriques à découvrir : Les citations sur baiser - Citations sur lèvres

Biographie de Rimbaud :

Nouvelle photo d'Arthur Rimbaud
Arthur Rimbaud  (1854 - 1891)
Jean-Nicolas-Arthur Rimbaud est né le 20 octobre 1854 à Charleville, dans les Ardennes. Son père, Frédéric Rimbaud est capitaine d'infanterie et sa mère, Vitalie Cuif, est la fille de propriétaire ruraux de Roche, prés de Charleville. Ils se marient en 1853 et donnent naissance à leur premier fils Frédéric, le frère aîné d'Arthur, puis naîtront ses sœurs Vitalie en 1858, et Isabelle en 1860, ainsi qu'une autre fille née en 1857 qui mourra en bas age. Leur père quitte définitivement le domicile conjugal lorsque Arthur a six ans. Blessée, sa femme se fait désormais appeler "Madame Veuve Rimbaud". Drapée dans le deuil et le devoir elle donne à ses quatre enfants une éducation sévère et rigide ainsi qu'une stricte discipline religieuse. Le jeune Arthur va rapidement étouffer dans cette ambiance familiale et aura de plus en plus de ressentiments envers sa mère qu'il affublera plus tard dans ses poèmes et sa correspondance de "doux" noms tel que: la Sorcière, la Vampire, la mère Rimbe, la Daromphe. Pourtant c'est vers elle qu'il se tournera dans les moments difficiles de sa vie.
Dés l'age de huit ans Arthur fréquente l'Institut Rossat puis, en 1865, il entre au Collège de Charleville, où il rencontre Ernest Delahaye, qui restera son ami de toujours. Elève brillant, Rimbaud rafle tous les prix et se fait rapidement remarquer pour son aisance dans le maniement du langage. Il enverra en 1868 des vers latins au Prince Impérial à l'occasion de sa première communion. Ses composition latine Ver Erat, Jamque novus (L'Ange et l'Enfant), et Jugutha sont publiés dans le "Bulletin de l'académie de Douai" en 1869, un an plus tard Les Etrennes des Orphelins, une de ses première poésie en vers français, paraît dans "La Revue pour tous".
En janvier 1870, la rencontre avec Georges Izambard son nouveau professeur de rhétorique, va être déterminante pour Rimbaud qui sympathise rapidement avec ce jeune enseignant de vingt deux ans. Izambard lui fait découvrir les poètes parnassien et lui ouvre sa bibliothèque personnelle. Mme Rimbaud ne voit pas d'un très bon oeil cette amitié et pense que certains ouvrages comme Les Misérables de Victor Hugo, peuvent avoir une mauvaise influence sur son fils. Le 24 mai 1870, dans l'espoir d'être publié dans le Parnasse contemporain, Arthur envoie à Théodore de Banville : Sensation, Ophélie et Credo in Unam (première version de Soleil et Chair), mais n'obtient pas de réponse favorable, l'année suivante il enverra à Banville l'impertinent: Ce qu'on dit au poète à propos de fleurs.

Lorsqu'en juillet la France entre en guerre avec la Prusse, les Ardennes sont en état de siège. Privé de journaux et de livres que les libraires ne reçoivent plus, Arthur s'ennuie ferme dans sa ville qu'il juge: "supérieurement idiote entre toutes les petites villes de province".

Le 29 Août, Arthur fugue une première fois et gagne Paris où il est arrêté à sa descente de train, sans billet ni argent, et incarcéré à la prison de Mazas. Libéré sur l'intervention d'Izambard, il s'en va passer une quinzaine de jours à Douai, chez les vieilles tantes de son professeur, les demoiselles Gindre où il commence à recopier ses poèmes. Tout juste rentré à Charleville (le 25 septembre), Arthur s'enfuit à nouveau le 7 octobre, à pied cette fois, jusqu'à Charleroi puis Bruxelles avant de revenir chez les demoiselles Gindre à Douai. Là, il termine de recopier ses poèmes à l'intention de Paul Demeny, un jeune poète que lui a présenté Izambard et qui vient d'être publié. Le 1er novembre, sa mère le fait ramener de force au domicile par la police. L'école étant fermée, Arthur mène, fin 1870, une vie d'oisiveté et de lectures interrompues par de longues balades avec son ami Delahaye. Le 25 février 1871, il s'enfuit de nouveau à Paris, mais n'ayant pas un sou en poche il finit par rentrer à pied à Charleville le 10 mars.

La Commune est proclamée le 18 mars à Paris. Arthur prend parti pour les insurgés et écrit quelques poèmes "communard" comme Chant de Guerre Parisien, Les Mains de Jeanne-Marie, Paris se repeuple, cependant on ignore encore aujourd'hui si Rimbaud a réellement participé à la Commune. Certains biographes pensent qu'il s'est engagé dans les corps-francs et a séjourné à la caserne de Babylone (ou il aurait été victime de violences intimes ?), toutefois, sa correspondance laisse plutôt penser que son désir de participer aux évènements n'a pas pu se réaliser: "...les colères folles me poussent vers la bataille de Paris, où tant de travailleurs meurent pourtant encore tandis que je vous écris ! Travailler maintenant, jamais, jamais, je suis en grève.".

Quoi qu'il en soit, c'est un Rimbaud révolté et anarchiste qui envoi de Charleville le 13 et 15 mai les fameuses lettres dites" du Voyant ", la première est adressée à Georges Izambard et la seconde à Paul Demeny. Dans ces deux lettres Rimbaud expose son programme poétique à savoir "...un long et raisonné dérèglement de tous les sens.", étape par laquelle le poète doit passer pour accéder à l'inconnu et trouver du nouveau. A Charleville, Rimbaud qui travaille à se "rendre voyant", boit, s'encanaille et scandalise son entourage.La rencontre avec Verlaine reste cruciale et va pousser Rimbaud très loin dans sa recherche poétique. Cependant, leur relation outrageuse et passionnée ne durera pas.
C'est sur les conseils d'Auguste Bretagne, un employé aux contributions indirectes de Charleville épris de poésie et ami de Paul Verlaine, que Rimbaud envoi, fin août, quelques un de ses poèmes à l'auteur des "Fêtes galantes". Séduit, Verlaine l'invite à le rejoindre à Paris en des termes enthousiastes: "Venez, chère grande âme, on vous appelle, on vous attend ". A la mi-septembre, Arthur part à Paris avec en poche son poème Le Bateau Ivre. Si Verlaine accueil le jeune voyant à bras ouverts, sa belle famille (Verlaine qui vient juste de se marier avec Mathilde Mauté vit encore chez ses beaux-parents) ne supporte pas l'attitude outrageante d'Arthur qui finit par se faire héberger par les amis de Paul comme Banville, Charles Cros ou encore Ernest Cabaner. Verlaine emmène son jeune protégé au dîner des Vilains Bonshommes au cours duquel Rimbaud déclame son poème marin et impressionne la communauté parnassienne. Les deux hommes fréquentent aussi le cercle des poètes Zutiques, fondé par Charles Cros, qui se réunit à l'Hôtel des Etrangers, boulevard Saint-Michel, et collaborent à l'Album collectif du groupe. Cependant, l'attitude méprisante de Rimbaud envers les autres poètes ainsi que sa liaison scandaleuse avec Verlaine vont conduirent peu à peu à son exclusion du milieu littéraire Parisien.

Rimbaud et Verlaine hantent les cafés du Quartier Latin se saoulent à l'absinthe et mènent une vie dissolue. En janvier 1872, victime de violences conjugales, Mathilde s'enfuit à Périgueux avec son fils. Affecté par ce départ, Verlaine promet à sa femme de rompre avec Rimbaud, qui repart pour Charleville en mars, et de reprendre la vie conjugale. Elle accepte et revient à Paris, mais Rimbaud aussi. Il loge à l'hôtel rue Monsieur le Prince puis à l'hôtel de Cluny où il écrit Fêtes de la patience et raconte sa vie nocturne dans ses lettres à Delahaye. Agacé par les démêlés conjugaux entre Paul et Mathilde il décide de rompre avec Verlaine et de quitter Paris. C'est en allant poster sa lettre de rupture que Rimbaud rencontre par hasard Verlaine et lui fait part de sa décision, Verlaine abandonne tout et le suit à Bruxelles. En juillet 1872, Mathilde, accompagné par sa mère arrive à Bruxelles pour convaincre Verlaine de rentrer à la maison, celui-ci accepte mais à la gare il leur fausse compagnie et s'enfuit avec Rimbaud.

C'est lors de leur passage à Ostende que Rimbaud voit la mer pour la première fois, ils partent ensuite pour Douvres puis Londres. Ils retrouvent là bas des communards exilés, comme Eugène Vermersh et Félix Regamey qui les aident à s'installer près de Soho, 34 Howland Street. Rimbaud écrit de nombreux poèmes, sans doute les premières proses des Illuminations tandis que Verlaine compose ses Romances sans Paroles. Tourmenté par le procès en séparation de corps que Mathilde vient de lui intenter, Verlaine est accablé de remords et en pleine crise de conscience. Arthur fait appel à sa mère qui lui conseil de revenir à Charleville, il rentre fin décembre. Trois semaines plus tard, Verlaine malade appel au secours. Retour à Londres avec la mère de Verlaine cette fois. Paul et Arthur reprennent alors leur existence précaire faite d'études, de ballades et de cours de français qu'ils donnent pour survivre. Le 4 avril, Verlaine quitte Londres dans l'espoir de se réconcilier avec sa femme, mais elle refuse tout contact. Arthur rentre à Roche le 11 avril. De cette période datent les premiers textes d' "Une Saison en Enfer" qui s'appelle alors Livre Païen, ou Livre Nègre.

Paul Verlaine est un écrivain et poète français du XIXᵉ siècle, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896. Il s'essaie à la poésie et publie son premier recueil, Poèmes saturniens en 1866, à 22 ans. En savoir plus sur Wikipédia.

Quelques ouvres de Verlaine :

Paul Verlaine : Écrivain et poète français.
Paul Verlaine

Amour, Paul Verlaine 1888 :

Recueil lyrique de Paul Verlaine (1844-1896), publié en 1888 et, avec des additions, en 1892. 

Après avoir connu les désillusions du plaisir et des ivresses charnelles, le poète sent que le retour à la foi représente vraiment pour lui le chemin du salut et, comme il l'a déjà fait dans "Sagesse", il tend à louer dans la religion l'unique bien de l'humanité. D'une âme humble et repentante, il chante la béatitude que procure la prière ("Un crucifix"), l'abandon au sentiment ineffable du divin ("Sur un reliquaire qu'on lui avait dérobé"): son amour de la religion s'attache particulièrement à mettre en évidence ce triomphe de l'ordre sur l'erreur que le poète prétend y trouver. Cette attitude, qui dans l'ensemble apparaît plutôt froide et intellectuelle, est loin d'exprimer combien, chez Verlaine il y a l' angoisse d'une vie désordonnée; elle ne révèle que peu de chose de cette inquiétude du pécheur qui cheche à se révolter contre le mal et la passion. Les sentiments de l'artiste s'épanchent avec la douceur d'un regret, dans un soupir de créature blessée ("Délicatesse") ou encore avec une admiration extatique pour les beautés de la nature et pour le mystère de la vie ("Paysages"). Une partie tristement célèbre est constituée par l'élégie qui termine le livre: "Lucien Létinois". Dédiée par Verlaine à la mémoire d'un jeune homme, précocement disparu, qui fut son élève, elle exprime avec discrétion et non sans un caractère morbide une affectation qui, sous le voile d'une inspiration mystique, apparaît comme une véritable passion, d'une sensualité assez trouble. Ces sentiments ne sont pas sans rappeler son aventure avec Rimbaud et s'enveloppent d'amour paternel, dans le souvenir même de son fils Georges, bien que la ruine de sa famille fût depuis longtemps consommée: ceci montre une fois de plus jusqu'à quel point l'âme du poète connaissait de sentiments contradictoires; dans le moment même où il aspirait à la paix religieuse, sa vie était dominée par le vice et la passion, entièrement dépourvue de toute volonté de rédemption. L'oeuvre est parmi les moins réussies du poète, à cause de ce rappel constant aux aventures de sa vie -matière qu'il n'est point parvenu à élever au royaume céleste de la poésie; toutefois elle reste intéressante en ce qu'elle est un document sur l'existence troublée d'un "poète maudit".

Chansons pour elle, Paul Verlaine 1891 :

Recueil de poèmes érotiques de Paul Verlaine (1844-1896) paru en 1891, c'est-à-dire à une époque où le poète, complètement déchu, malade, traînait une existence misérable de clochard sur les pavés de Paris. "Elle", une certaine Esther, de son vrai nom Philomène Boudin, avait largement dépassé la quarantaine; c'était plus ou moins une prostituée ("Qu'importe ton passé, ma belle, et qu'importe parbleu! Le mien!"). D'un âpreté sans merci, elle exploita le pauvre Lélian que d'autre part elle trompait effrontément ("Sans doute tu ne t'aimes pas comme je t'aime. / Je sais combien tu me trompas jusqu'à l'extrême"). Verlaine finit cependant par la quitter, pour une autre de ses pareilles (Eugénie Krantz, dite Mouton), qui fut la dernière compagne de sa vie. D'un point de vue biographique, "Chansons pour elle" marque une des dernières étapes de la déchéance de Verlaine, et l'abandon de ses tentatives de rédemption religieuse (il publiera cependant encore "Liturgies intimes".) D'un point de vue littéraire, l'intérêt du recueil est assez mince; le poète ne fait que reprendre des thèmes qu'il avait traités avec plus de bonheur dans "Parallèlement".

Les fêtes galantes, Paul Verlaine 1869 :

Recueil poétique de Paul Verlaine (1844-1896), publié à Paris chez Lemerre en 1869. Certains poèmes avaient été auparavant publiés dans diverses revues: "Clair de lune", sous le titre de "Fêtes galantes", et "Mandoline", sous le titre de "Trumeau", dans la Gazette rimée du 20 février 1867; "A la promenade", "Dans la grotte", "les Ingénus", "A Clymène", "En sourdine", "Colloque sentimental" dans l'Artiste, le 1er juillet 1868, sous le titre collectif de "Nouvelles Fêtes galantes"; "Cortège" et "l'Amour par terre" dans la même revue, en mars 1869, sous le titre "Poésie".

Verlaine compose les Fêtes galantes dans les années 1866-1868, c'est-à-dire juste après la publication des Poèmes saturniens. Tout comme le précédent, ce recueil, édité à compte d'auteur, n'éveille aucun écho. Rimbaud le lit toutefois à Charleville et écrit à Georges Izambard, le 25 août 1870: "J'ai les Fêtes galantes [...]. C'est fort bizarre, très drôle; mais vraiment, c'est adorable."

Le recueil comprend vingt-deux poèmes de formes diverses mais tous divisés en strophes identiques, à l'exception de "l'Allée" (constitué d'un ensemble continu de quatorze alexandrins aux rimes croisées) et de "Lettre" (poème aux rimes plates composé de cinq strophes d'inégale longueur). Les titres de certains textes suggèrent, de même que celui du recueil, une atmosphère festive, par le biais d'activités, d'objets ou de personnages associés au divertissement: "Pantomime", "Cortège", "Fantoche", "Mandoline", "Colombine". Dans l'univers des Fêtes galantes règnent l'oisiveté et les plaisirs: "A la promenade", "En patinant", "En bateau", "les Indolents". Un "paysage choisi" ("Clair de lune"), soigneusement policé et artistement agencé - voir aussi "l'Allée", "Dans la grotte" - sert de cadre à ces "fêtes", "galantes" dans la mesure où - des titres tels que "Cythère", "l'Amour par terre" ou "Colloque sentimental" en témoignent - elles sont dominées par les jeux du désir et la quête du plaisir amoureux.

Inspiré des peintures de Watteau et de Fragonard, l'univers des Fêtes galantes rappelle, tant par ses personnages que par ses décors, celui d'un XVIIIe siècle sensuel, spirituel, libertin, ironique, élégant, désinvolte. La nature est domestiquée en parcs - pourvus d'avenues, de boulingrins, de bassins, de grottes, de pavillons et de statues - dans lesquels évoluent des figures dont les noms conventionnels évoquent les jeux de la Préciosité, par exemple Clitandre dans "Pantomime", Clymène dans "Dans la grotte" et "A Clymène", Atys, Églé et Chloris dans "En bateau", ou Tircis et Aminte dans "Mandoline".

Austin Jack

Fourni par Blogger.