Ton silence m’envahit

Par : Med El Qoch.

image illustrant une femme en silence.

A l’heure où ton silence m’envahit
L’ombre d’un soupir évanescent,
Fuit mes lèvres gercées
Fissurées comme la terre d’été

Sans aucun murmure,
Sans aucune armure
Tu transperces de fond en comble
Cette âme inassouvie Que le destin châtie

Qu’elle s’attarde cette lumière
Que tes yeux vifs caressent
Qu’elle adoucit l’âme

Pour ne pas voir la nuit surgir
Je ferme les yeux
Et écoute mes soupirs frémir
Je m’abreuve de tes rires exquis
De tes regards au loin
Sillonnant l’horizon

Je déambule, seul
Entre deux cils si fins, tranchants
Hagard, je m’égare

Rien que ton effluve
Et tes soupirs transgressant la nuit
Ultime zéphyr

Allons bercer les ondes
Que tes yeux bleu océan
Contemplent depuis l’aube...

Images d'une jolie peinture et poésie.

Commentaire : 

L’auteur de ce poème, le talentueux poète et peintre Med El Qoch, est l’un des plus anciens élus de ce groupe puisqu’il est là depuis la création de cette page en 2009. Mais, il lui arrive, comme beaucoup d’artistes, de se sentir parfois le besoin d’observer une période de silence plus ou moins longue afin d’évaluer le parcours déjà fait et mieux se préparer à l’étape suivante. Et nous espérons que cette auto-évaluation a été effectuée et que nous ne serons plus privés longtemps de sa poésie.

Ce nouveau poème accompagné d’un tableau de peinture duquel il avait été probablement inspiré appartient clairement au genre sentimental pur où l’on chante d’habitude l’amour sublime idéal qui s’élève constamment vers le spirituel et ne dérape jamais dans le charnel.

La description de cet amour s’est concrétisée d’abord, sous la forme d’un ensemble de beaux traits abstraits et semi-abstraits dans la personne de la bien-aimée qui enchantent l’ouïe, la vision et l’olfaction mais jamais le toucher (ton silence - cette lumière que tes yeux vifs caressent - tes rires exquis - tes regards - deux cils si fins - ton effluve - tes soupirs - tes yeux bleu océan). La même description a englobé parallèlement un autre ensemble groupant les sensations éprouvées par le poète sous l’effet de ces traits et qui sont toutes chastes et pures (ton silence m’envahit- tu transperces de fond en comble cette âme - elle adoucit l’âme – je m’abreuve de tes rires exquis de tes regards – je déambule, seul entre deux cils- allons bercer les ondes que tes yeux bleu océan contemplent depuis l’aube…). Il s’agit bien entendu d’un amour rare de nos jours mais qui, comme on le voit, peut exister encore. Cependant, si le discours du locuteur a été façonné sous forme d’un expressif ( acte langagier exprimant l’état psychologique de ce locuteur) , il a été, en, revanche, parsemé, de long en large, d’images attrayantes de différentes sortes ( comparaisons , métaphores, métonymies …) à forte charge suggestive exprimant un romantisme tendre , raffiné et lyrique.

Arrêtez de nous faire ce mal 
Cessez vos haines mutuelles

Innocents qui paient
Innocents qui meurent
Et Voyous qui tuent
Les Voyous font Peur

Ô Maman ma Mère
Ô Ma Mère la Terre
Tu as vu que faire
Tu as vu ces Horreurs

Serais toi qui le veuilles
Le voudrait-il ton Cœur
Ou était-il en Flammes
Laves Magmas en Âmes

Voudrais-tu ces Carnages
Aimerais-tu ces Tournages
Vidéos tout en Sang
De mes Frères et mes Sœurs

Tombent ensemble
Chaque Instant
En Iraq
Rien qu'hier

C'est l'Enfer
Qui domine 
C'est l'Enfer 
De Terreur

Et voilà qu'alors c'est en Nice
Nice la belle
Nice la douce
Paie en Âmes
Devise en Chaire

Et très propice
Le sens-tu o ma Mère
Ou inerte sourde muette
Ô belle Terre
Ma jolie Gé Coquette...

Revivez en images l'hommage aux victimes des attentats de Nice
Nice la belle, Nice la douce ... 
Copyright  © 2016 
M. Inokane

Toi – Ma Folie – Ma Déraison

Un Poème de Marie france gobé

Poeme d'amour : Folie & déraison !

Un vent d’amour m’a fait perdre la raison
A l’instant même où tu es entré dans ma vie
Ce sentiment intense – Cette dévorante passion
Je donnerai tout pour un instant près de Lui

Je me battrai mon Amour contre vents et marées
Juste pour me blottir au creux de tes bras
Je me battrai pour un instant pouvoir t’embrasser
Et te trouver dans ce lit où tu n’es pas

Et ce rêve – qui chaque nuit me revient
Tu es là – Ton corps enlaçant le mien
Déjà je sens sur moi ton souffle chaud
Qui m’envahit – enivrée par l’odeur de ta peau

Mes pensées te désirent – Je me laisse envahir
Un seul mot de Toi et mon cœur chavire
Jeux malins – Jeux coquins – Douce sensation
Rejoindre ton chemin – Voluptueux frissons

De tous tes désirs je suis la Princesse
Je t’aime et mets mon cœur à tes pieds
Laissons-nous emporter par cette folle ivresse
Vivre notre grande folie – Celle de nous aimer

Sous les étoiles – Ton regard perdu dans le mien
Au firmament – La lune pour seul témoin
J’aimerai mon Amour que s’arrête le temps
Faisons l’Amour – Doucement – Infiniment

Dans mes rêves Trésor – Tu es à moi
Mais dans ma vie – Tu n’es qu’un rêve
Sache pourtant que mon cœur est à Toi
Et que par-delà l’Océan – il t’aimera sans trêve


Copyright © 2016 MF.Gobé®

Je suis la mal comprise, la mal aimée...

Un poème de DOMINIQUE ELVIRA 
Poème mal comprise !

Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘 
J'ai l'impression de parler dans le vide,
Pour eux, les mots sont mal pris.
Tout ce que je dis, est mal ressenti,
Je les ennuie au quotidien,
Je les dérange dans leur vie.
💘
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘
Mon cœur est plein de chagrin,
Ma vie est un enfer,
Seule, dans mon coin,
Je n'ose plus rien dire,
Sans avoir la peur au ventre.
💘
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘
Que vont-ils encore croire ?
Que vont-ils encore déformer ?
Que vont-ils encore imaginer ?
Que vont-il encore interpréter ?
💘
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘
J'ai le sentiment d'être une menace,
J'éprouve un rejet de leur part.
J'ai peur d'être la mal comprise,
J'ai peur d'être la mal aimée.
Pour les uns, je suis le petit canard boiteux,
Pour les autres, une personne étouffante,
Pour certains, la méchante,
Pour tous, je détruis tout autour de moi,
Il semble que je parle trop,
Que je critique,
Que je déforme,
Que j’embête,
Que je dérange.
💘 
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘 
Mais où est ma place dans ce monde ?
Personne ne comprend,
Ou personne ne veut m'écouter,
Ou personne ne veut entendre,
Ou personne ne veut voir.
💘 
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.

Copyright © Modvareil 2016

Indifférence, Pourquoi ?...

Poème de DOMINIQUE ELVIRA !
Jolie femme attend sur la route
Modvareil dans : Indifférence pourquoi !

Le Poème : Indifférence, Pourquoi ?

Un mot facile à prononcer,
Si difficile à accepter.
Je ne comprends plus.
Je me demande sans cesse,
M'aimes-tu encore ?
Car je souffre de ton indifférence.
💘
Tu ne prêtes plus attention à moi,
Ton regard est vide,
Noyé dans tes pensées,
Je me sens seule, rejetée.
Je me pose tant de questions.
Ne suis plus rien à ton regard ?
D'où vient ce sentiment bizarre,
Que je suis seule ?
J'ai un sentiment de vide intérieur.
💘
N'ai je pas assez d'importance à tes yeux,
Pour me montrer que j'existe ?
Tu ne montres plus rien.
J'attends un geste,
Le cœur plein d'espoir,
Je t'attends.
💘
Je souffre et souffre en mon âme intérieure,
Souvent je pleure, je doute,
Mais ma douleur t’indiffère.
Je voudrais tant que tu me prennes dans tes bras,
Que tu me cajoles,
Que tu me consoles.
💘
Mais pas un geste, une parole pour me rassurer.
Que suis-je pour toi, dans ta vie ?
Je ne sais plus où est ma place dans ton cœur.
Je me sens mourir,
Cela me ronge de l'intérieur,
J'ai peur.
Tu es mon cœur, tu es ma fontaine de ma vie.
Je pense à toi à chaque souffle de ma existence,
J'ai tant besoin de ton amour.

Tous droits réservés ModVarEil © 2016 

INDIFFÉRENCE – DOULEUR :

Un Poème de DOMINIQUE ELVIRA !
Femme triste : Indifférence & Douleur
Indifférence - Douleur © MODVAREIL. Envoyé le : 4/23/2015 à  23:12:18
Sa présence infligée apporte à ma vie,
Une ride qui se creuse sur mon visage,
Comme un mauvais pli sur ma ligne de vie.
Une crevasse où se niche son existence.
Et ces mensonges et ces ignobles tromperies,
Elle montre à quel point , 
La vie des autres n'est rien.
Vivre veut dire repos, amusement, 
Pour les autres un travail ardus de tous les jours.
Devant elle, il faut faire les courbettes, se taire,
Ne rien dire et subir à chaque instant de la vie.
Combien de temps encore ?
Rien ne la touche, même pas l'amour,
La gentillesse, ni la colère, ni le désarrois, 
Ni l'indifférence.
Elle brave le monde, et pense tout savoir.
La vie est bien différente.
Hélas, je dois supporter, subir ,
A chaque instant de ma vie,
Et je n'en peux plus.
Qui aurait pu croire !
Qu'en lui ouvrant, mon cœur, ma maison,
J'allais souffrir autant.
Personne ne voit rien, 
Tout est fait dans le dos,
Et bien sûr, qui on croit ?
Moi, non.
Je souffre, et personne ne comprend.
Tout est ma faute,
J'ai les épaules larges,
Elle sait manipuler, se faire dorloter, 
Et qu'on s'apitoie sur son sort.
Moi, je reste là sans comprendre,
Dans ma douleur, 
Et je dois vivre avec, 
Et surtout ne rien dire et subir.

Tous droits réservés DOMINIQUE ELVIRA  © 2015

Modvareil

{picture#https://fbcdn-profile-a.akamaihd.net/hprofile-ak-xfp1/v/t1.0-1/p160x160/12688237_972637149494487_1720845631536745990_n.jpg?oh=75bc9332e574424360b53d0cbfb213f0&oe=5834C8A3&__gda__=1475785160_0527099c44afeb0a4af92abb7d5eae80} Ma vie n'est qu'une reproduction de l'affrontement d'une femme ouverte dans un métier d'hommes qui sait se faire obéir et respecter et d'une femme renfermée dans une vie de couple qui subit les coups moraux et physique sans se plaindre. {facebook#https://www.facebook.com/dominique.elvira.9 } {twitter#https://twitter.com/modvareil} {google#http://plus.google.com/108692639683437720445}

marie france gobé

{picture#https://fbcdn-profile-a.akamaihd.net/hprofile-ak-xat1/v/t1.0-1/p160x160/13325706_476656665876797_6865977463913308955_n.jpg?oh=89e1275f4472612a14416a5009bec24b&oe=57EAE3B6&__gda__=1479264145_94927015ccaf0e18cc67be3b8fb69510} Marie France Gobé : Auteure et modératrice chez Poèmes & Poésie d'Amour. {facebook#https://www.facebook.com/mariefrance.gobe} {twitter#https://twitter.com/GobeMariefrance} {google#https://plus.google.com/+mariefrancegobé}

Austin Jack

{picture#https://lh3.googleusercontent.com/-Wek45MUS_QY/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAAEIw/i8NsSyLVKzA/s120-c/photo.jpg} Vers la poésie, je l'écris en cris, a l'encre des qualités de mon âme, et des fautes - et des défauts de ma vie. {facebook#https://www.facebook.com/austin.jack.3158} {twitter#https://twitter.com/poemedamours} {google#https://plus.google.com/u/0/+AustinJackCA} {
Fourni par Blogger.