Mes feux follets

Au matin de nos nuits
Mon esprit en délire, te rejoint
Dansent les feux follets
Dansent les étoiles
Danse la voie lactée.
Il fait jour, le soleil s’est levé
Moi, je ne vois plus que les feux follets.

J’aime quand tu bouscules nos simples vérités
Que le monde bascule, découvrant nos secrets.
Qu’avons-nous à cacher, à ce monde imbécile ?
Jaloux de nos délires
Jaloux de nos projets
Jaloux du verbe aimer.
A bien le conjuguer ce n’es plus un secret
Les draps en sont témoins
Ils iront leur parler
Sans doute les froisser
Leurs illusions abandonnées.

J’aime quand tu bouscules nos simples vérités
Quand les nuits et les jours, dansent les feux follets.
C’est notre amour qui danse
Il n’est plus à rêver
Tu es là, tu m’enlace
La nuit n’est plus silence
Dans notre réalité.
Poésie sur les feux follets
Mes feux follets
Copyryght  © karmanda maghi