Poèmes d'Espoir et Poésie du Bonheur

Le bonheur en cette vie, c'est l'amour ! Il est si doux de s'aimer.

Espérons voir la lumière
Le goût du succès et l'ardeur

Espérons aimer ou s'aimer entre nous même
Sans se référer à l'ancien miroir

Espérons tout lâcher sans franchir le sacré de l'espoir
Aller au plus loin vers nos besoins...

Sans bénir la guerre
Et se plonger dans le sombre de nos colères

Prions et avec devoir
À tout le monde
Aux femmes
Aux enfants
Aux vieux et aux vieilles

Aux pauvres et aux souffrants de la terre
Prions encore et encore
Et quand même à la mer

Prions et espérons...
À ceux qui nous quittaient la paix et le bonheur

Poèmes et proverbes sur le bonheur et l'espoir
L’ESPOIR ET LE BONHEUR

2. La Genèse du Véritable Bonheur

Viens je t'invite dans l'univers de mes astres de toutes les couleurs,
Là où se mêlent tous les sentiments les plus nobles avec ferveur,

Viens je t'invite dans l'atmosphère de mes imaginations de connaisseur,
Là où se confondent l'Amour et une vie prodige avec toutes ses splendeurs,

Viens je t'invite dans le monde de mes inspirations qui jaillissent de mes profondeurs,
Là où se traduisent les sens de mon Âme qui stimulent mon Cœur,

Viens je t'invite dans le royaume de mes sensations loin des rancœurs,
Là où règnent l'affection, la tendresse et l'art de la vraie douceur,

Viens je t'invite dans l'atmosphère de mon jardin secret 
parfumé aux extraits de roses et de fleurs,
Là où l'Amour et l'allégresse sont les seules et les uniques arômes et senteurs,

Viens je t'invite dans ma propre sphère au firmament décoré de lueurs,
Là où l'espoir de concrétiser tous mes rêves est d'une importance majeure,

Viens je t'invite dans mon immense paradis qui est l'endroit le meilleur,
Là où ma maxime " L'Amour c'est la Vie & la Vie c'est l'Amour " 
est l'hymne et l'emblème de rigueur. Par : Mrd Belaid

3. Dans le royaume

Dans le royaume du silence et du vide
Tu doutes, tu trembles et tu hésites

Fragile, ton esprit à fond cogite
Et tes songes en ombres s'agitent

L'abandon aux déboires, vite, t'habite.
Dans le froid et le noir des nuits

De ton cœur solitaire et meurtri
Ta peine de sa source surgit

Coule à flots et ne tarit plus
Rien ne demeure longtemps inchangé

Le temps lacère fatalement tout bienfait

Ton âme en hérésie à ton cœur éploré
Efface les vilenies de tes nuits déplorées.

L'éternité à ses heures et ses malheurs

Va vers l'espoir et sois meilleur
Pourvu que la chance te salue d'ardeur.

Le silence le vide et en plus le doute c'est trop pour que le cœur supporte. Il est temps de chercher une terre fertile où je peux m’épanouir, là où mon espoir peut avoir des enfants et des petits enfants appelés : réussite, amour, bonheur, succès, triomphe, respect, gratitude…

Le corps meurtri par l'absence d'amour et de bonheur mais l'espoir est toujours bon compagnon.