En Fête de Noce


Ou en Lune de Miel 
Souriante Zineb était elle 
En blanc était vêtue 
Charmante Zineb la belle 
Chez elle m'avait elle invité 
Vêtu de Mille et une Ailes 
J'ai chanté dans la Cité 
Que nos Rêves 
Avaient un jour 
Dans un Jardin planté 
Et Rayonnante Zineb était elle 
Telle la belle Sirène 
Et Reine des Roses 
Dans des Prés d'Eden 
Et Quelles Chansons 
Aux Rythmes des Vagues 
Aux multiples jolis Sons 
Zineb m'avait elle chantées 
Les Flammes de mille Bougies 
Y avaient elles danser 
Et sans même pouvoir penser 
Nos deux Coeurs 
S'étaient ils mis à danser 
Et toute pleine de Bonheur 
Et Sans même pouvoir penser 
Zineb avait elle danser 
Ainsi tout autour commençait  
A danser  
La Fête de Noce avait commencé 
Les Abeilles et les Pigeons 
Avaient ils été très Charmer 
Par quel Honneur 
De voir Zineb chanter  
Avec quelle clarté 
Avec quelle Lueur 
En pleine Senteur des Lys 
En pleine splendeur des Roses 
Et en Paradis étaient ces Lits 
De quelles Rivières de Miel 
Jamais vu en Rêves des Belles  
De quelles Rivières de Rhum 
Jamais bu par un Homme 
De quelles Rivières d’une Eau 
Jamais coulée de tout en haut

Copyright © M. INOKANE