Bientôt la Saint-Valentin

Comme la rose

La Rose est gracile,
Solide et fragile,
Coquette et timide,
Enfouie au fond de ses pétales,
D'un amour torride,
Et d'une défense brutale...

Ses piquants, puissants comme ceux de la Ronce,
Déchirent la peau sans la moindre semonce :
Il lui faut cette cuirasse 
Pour défendre sa sensibilité ;
Il lui faut cette audace
Pour ne pas se laisser piétiner...

Ce n'est pas pour rien,
Non, c'est juste le destin,
Si la Rose, sublime et épanouie,
Se trouve toute froissée
Face au Petit Prince éblouï,
Face à la conscience blessée...

La sublime Rose se camoufle aussi
Sous une avalanche de couleurs cramoisies,
Son cœur enfoui à l'intérieur
Geint parfois sous ses pétales victorieux,
Camouflée, sous des abords rieurs,
Les larmes cachées, fuyant les curieux...

La rosée matinale lui apporte son onguent ;
Secrète, il lui faut arborer un air triomphant...

Mon amour est ainsi que cette Rose :
Tour à tour divin et furieux,
Aussi doux que l'Aurore, parfois morose,
Surtout lorsque tu es loin, qu'il attend ton regard amoureux...

La rose de saint-valentin
COPYRIGHT © NOELLE ARNOULT
Nuit/Matin
Fontaine-les-Dijon 21 Côte d'Or