Quelques années de douleur

Tu avais beau me mentir, je ne pouvais rien te dire.
L'amour plus fort était-il, surpassait tout ce qu'on pouvait dire.

Jamais je n'aurais abandonné mes rêves avec toi,
Mais aujourd'hui je n'ai plus la foi.

Tout ce qu'on a réalisé c'est effacé,
Tout ce dont j'ai rêvé s'est envolé,

Tout ce qu'on a construit c'est détruit, 
Mon cœur s'est fendu pendant plusieurs nuits.

Maintenant je n'ai plus le courage, 
d'aimer, de pardonner, 
Car je sais qu'au bout du virage je vais retomber.

Tu pouvais pas me faire ça, pas à moi, tu n'avais pas le droit.
Je t'ai tout donné, toi pour me remercier, tu m'a trahie puis détruite.

Tu es peut-être fier de ton geste aujourd'hui mais plus jamais tu ne sera le même.
Tu aura brisé le cœur de quelqu'un et tu lui aura volé en même temps.

Tu n'es qu'un démon, ce qu'il y a de pire dans ce monde.
Tu es comme une prison, tu m'a enfermée puis après que j'y sois sortie, il faudrait que tout redevienne comme avant, que tout d'efface.

Je regrette mais non, ce n'est pas possible.
C'est pourquoi j'en reviens encore aujourd'hui, à écrire ceci.

Image d'un poèmes de douleur et poésie de souffrance
Quelques années de douleur
Copyright © : Larmeinvisible