Délice

Je me balance lascivement, surplombant ton corps,
L’ouïe attentive à tes mots, ton regard canaille
absorbant le mien.

Tes doigts habiles, mais empressés, jouent sur les
bouts de mes désirs, qui pointent le sommet de ma
perdition, offerte à ton plaisir démesurément
inébriant.

Tu vis et te meus au creux de mes hanches,
humant la rosée de mon éphémère convoitise ouvrant
la voie d’un échange ascendant.

Je scelle mes gémissements contre tes lèvres
brûlantes, pour taire le démon qui fait de mon corps
l’esclave de tes pulsions,

Je les happe malgré l’indécence de notre délectation.
Empoigne et cadences mes attributs rebonds avec
fermeté, que j’offre à tes mains de maître potier.

Un diamant brut que tu polis, pour en tirer l’éclat
de notre jouissance. 
Poème délicieux
Une capricorne tous azimuts +Zaffalone Cécile