Au delà des nuages

Poème du jour : Au delà des nuages.


Nuages d'amour
Au delà des nuages,
Petite fille, je t'ai vu partir loin de moi, par ce grand escalier,
Tu as monté doucement ce chemin, si haut, au-delà des nuages.
Les nuages ont voilé ta présence à mes yeux.
Je regarde chaque jour ce ciel,
Un ciel d'un bleu intense comme l'océan,
Un ciel noir menaçant comme la colère qui monte en moi.
Les yeux levés vers le ciel, les étoiles, la lune, le soleil,
Je te cherche dans cet univers sans fin.
Le soleil reflète ton visage dans mes yeux,
La lune répond à mes questions,
Les étoiles brillent de ton sourire éclatant,
Le vent léger comme ton souffle m'empresse de m'entourer,
La pluie, comme une perle de tes larmes, me lave de mes cauchemars.
Je sens près de moi ta présence.
Ton souffle m'effleure comme une vague légère.
Je sens ta main sur mon épaule.
Ta main ressemble à une force très douce.
Tu me transportes, m'emmènes au loin,
Tu me soulèves au-dessus des nuages,
Et de là-haut tu me montres le chemin,
Tu m'attires auprès de toi,
Tu me parles avec les mots d'avant,
Tu me consoles, ta petite fille à toi,
Je suis transportée vers l'au-delà,
Je n'ai pas envie que tu t'éloignes,
Je voudrais que rien ne cesse.
Je ne lutte pas, je veux rester avec toi,
J'ai envie de fermer les yeux à jamais,
Ne plus me réveiller.
Mes yeux fermés, ton visage apparaît,
Mes yeux grands ouverts, je retourne près de toi,
Me voyant sur tes genoux, riant, heureuse,
Un ange,
Je sens ton odeur, ton souffle
La nuit, mes rêves deviennent réalité,
Je te vois, tu me parles,
Le jour, je perçois ta voix.
Le monde est méchant,
Tout va mal,
Je me sens perdue, mal.
Au loin, très haut, une petite étoile brille,
Elle scintille pour moi,
Elle me parle, et me dit tout bas, tout bas,
Tout va s'arranger,
Avance, tu verras le bout du tunnel,
Le temps qui passe ne peut alterner notre amour profond,
L'attachement qui nous lie.
Ils grandissent avec moi, chaque jour loin de toi.
J'aimerai de nouveau pouvoir me loger dans tes bras,
Entendre ta voix douce,
Tes mots tendres
Ton odeur si puissante de liberté,
Je voudrais que tu sois là, toujours là,
Reviens, j'ai besoin de toi,
Je t'aime tant. Toi mon gentil grand-père, 
Tu es parti trop tôt.

 Tous les droits sont réservés © MODVAREIL. FRANCE - 2015