La terre raconte

Poème du jour : La terre raconte...
Poésie sur la terre
La terre raconte
Je tourne, tourne autour de vous,
Je vous offre les merveilles du monde,
Le soleil divin aurore éclaire votre demeure,
La lune enchanteresse danse avec vos ombres,
Les étoiles de l'espoir illuminent vos rêves,
Le ciel nappe le fond de vos cœurs,
Les nuages recouvrent vos erreurs au fil du temps,
Les orages déchirent le monde de vos colères,
La pluie couvrent vos envies de perles,
La neige étend son manteau blanc de la froideur de vos âmes,
Les éclairs éclatent de vos noirceurs,
Le vent balayent vos pensées noires,
Les tempêtes se déchaînent devant la trahison,
Les montagnes se dressent au firmament comme un mur de béton,
Les collines s'alignent au dessus de l'horizon, comme les cadavres,
Les plaines s'étendent au loin sous vos pieds pleins de haine,
Les océans refoulent les vagues sauvages de vos erreurs
Les mers miroitent vos fluides limpides éphémères,
Les lacs coulent vos moments de larmes de tristesse,
Les cours d'eau se jettent avec fracas dans l'empire du mal,
Les glaciers refroidissent l'ardeur de vos tueries,
Les cailloux jonchent vos pas d'amertume,
Les rochers sont dures comme votre cœur d'acier,
Les fleurs embaument l'air du temps pour nettoyer votre saleté,
Les forêts chantent sous la brise de vos chansons monotones,
Le sable se soulève, tourbillonne pour effacer vos fautes,
Les oiseaux sifflent le plus fort possible pour couvrir vos bruits,
Les animaux dévorent tout sur leur passage de vos déchets,
Les hommes, eux détruisent la beauté nature,
Les hommes, eux volent la liberté de cette terre,
Les hommes, eux tuent la sensibilité des êtres,
Les hommes, eux ravagent les horizons,
Les hommes, eux dévastent tout sur son passage,
Les hommes, eux ruinent le fluide de la vie,
Les hommes, eux bouleversent la nature sauvage,
Les hommes, eux ne connaissent pas la beauté du cœur,
Les hommes, eux ne sont là que pour tout changer,
Les hommes, eux ne connaissent pas le bonheur de vivre,
Les hommes, eux ne savent pas respirer l'air du temps,
Les hommes, eux me détruisent, et je dois me protéger,
Je tourne et tourne autour de vous,
Sans trouver la solution à cette misère,
La terre raconte son histoire, son malheur au fil des siècles.