Levée de plumes

Poème du jour : Levée de plumes

Par : Marie Funck

Levée de plumes par : Marie Funck
Des cieux sans couleur 
Par les désordres semés de la peur.
C'est une insensible vie 
Que cette tragédie,
Le bruit des fusils,
Des rêves détruits,
Des poussières d'êtres humains
Nous manqueront pour demain.
Stop ! Halte !
Soyons les gardiens de la paix 
Par nos textes déployés.
Hissons haut nos mots 
Pour que vivent nos idéaux.
Gravons dans la pierre :
Amour, Paix, Liberté
D'une plume en bannière.

L'Analyse : 

L’auteure de ce poème nous a habitués à diversifier ses sujets tout en demeurant dans le thème général de la question brûlante de l’écriture poétique. Ce qui donne à la plupart de ses poèmes l’aspect de petits manifestes. Et ce nouveau poème ne déroge pas à cette règle, du fait qu’elle y lance un appel très pressant à ses confrères et consœurs de s’attaquer avec force et acharnement dans leurs textes aux dangers qui ne cessent de menacer l’espèce humaine elle-même, à savoir les conflits meurtriers qui éclatent un peu partout dans le monde et empoisonnent notre vie avec les dégâts qu’ils provoquent en vies humaines et en biens matériels .Et bien que les causes de ces conflits soient multiples , on peut les ramener à deux principales sources de mal :la mainmise que les multinationales projettent sur toutes les richesses du monde et l’agressivité animale qui semble faire partie intégrante de l’âme humaine. Sans se laisser entraîner dans ce genre d’analyses qui est de la compétence des penseurs et des philosophes, la poétesse focalise son texte sur deux axes principaux :le fléau destructeur de la guerre ( des cieux sans couleur - les désordres semés de la peur - le bruit des fusils - des rêves détruits - des poussières d'êtres humains ) et le rôle aussi bien défensif qu’offensif qui incombe aux poètes dans l’affrontement de cette calamité, par la promotion des hautes valeurs humaines et en premier lieu l’amour , la paix et la liberté qui sont actuellement les plus bafouées dans notre globe (levée de plumes (soyons les gardiens de la paix par nos textes déployés hissons haut nos mot pour que vivent nos idéaux gravons dans la pierre : amour, paix, liberté d'une plume en bannière).

Et si nous regardons de près ce trio de valeurs, nous constaterons qu’il constitue l’idéal universaliste , le seul capable de conter le courant ravageant de la mondialisation qui en train de semer le trouble dans le monde. 

Sur le plan du style, l’auteure a misé, tout au long de son poème, sur l’intensification des charges émotives que connotent les mots. Un texte à lire et à relire et surtout à apprendre aux enfants !