Mon refuge De Cœur

Poème du jour : Mon refuge De Cœur 

Par : Little D Hippon

J'aime 
Ce que
Tu aimes
Mais
Pourtant
Ce que 
Nous visons
N'arrive
Jamais
En mêmeTemps
Le temps
N'est pas
Qu'un repère
Une mine d'or
De souvenir
Quand on avance
Avec lui
Sereinement
Et pourtant
J'aime
Que tu aimes
La vie
L'amour
Les enfants
Ces petits Moments
Rien qu'à Nous
Où l'on
Consolide
Le couple
Et ses après temps
Chaque temps
Ne se joue pasPareil
Simplement
Je songe
À tout
Que je pourrais
Te dire
Enfin
Quand
Je saurais
C'est toi
Ce chapitre
Indélébile
Manquant
Au recueil
De poème
Du poète
Qui passait
Par là
Ma vie
Mon refuge
De coeur
J'ai peur
De regarder
Le soleil
Couchant
Sans toi
Moi
Qui est né
Là bas
Près 
Des alizés
Près
De la
Berceuse
Des
Fonds marins
De ma
Mangrove
Didier Hippon, Poète
 © Didier Hippon
Ce poète, présent ici dans notre espace depuis 2010, a passé au cours de cette période par deux grandes étapes : la première s’est caractérisée par une crise de positionnement engendrée par son départ à un âge très jeune de son pays natal , la Guadeloupe pour débarquer dans la ville ultra-urbaine et hautement civilisée de Paris où il a souffert longtemps- c’est du moins ce qu’il lui semblait et décrivait dans un grand nombre ses poèmes - des affres de la xénophobie et du rejet des étrangers.

Quant à la deuxième qui se poursuit depuis deux ans ou presque , elle se distingue par une certaine stabilité affective et un relatif équilibre psychique que le poète doit à une bien-aimée dont il ne cessait de louer les qualités et la plus importante est, sans doute, le refuge sentimental qu’elle lui a offert comme nous le voyons bien dans ce poème où il relate les transformations qui se produites aussi bien dans son intérieur que dans sa vie sociale .Mais qui dit « refuge » dit « compensation » et un vrai amour ne peut l’être, d’où le grand effort que doit déployer le locuteur pour aimer sa partenaire en elle-même et non en tant qu’un simple moyen d’allègement.

Sur le plan du style, le poète reste attaché à cette forme élancée du poème probablement dans le souci de profiter de la rapidité rythmique qu’elle procure et grâce à laquelle elle est capable de tenir le lecteur en haleine .D’autre part, le chevauchement entre un ton profondément triste et un autre de satisfaction a empreint le poème d’un cachet lyrique émouvant.