Seule et encore seule

Seule et encore seule,
Seule et encore seule au milieu de nulle part,
Entourée de mille facettes,
Face à mon destin,
Sans pouvoir comprendre,
Accompagnée de cet univers,
J'avance, le regard vers le futur.

Seule et encore seule, je me pose des milliers de mots,
Les uns derrière les autres,
J'essaye de les analyser,
Mais rien n'illumine mon destin
D'un regard, d'une pensée, d'un geste, d'une attention.

Seule et encore seule, es-tu là ?
Non, tu es loin, dans tes arrières,
Contre vents et marées, tu te caches,
Derrière un jeu,
Que je reste muette, m'enfonçant dans ma souffrance,
Ne pouvant m'exprimer, ni murmurer mes pensées,
Cherchant le moyen de te sortir de ta torpeur,
Par des mots doux, des attentions,
Mais rien y fait.
Tu ne vois rien, et moi,
Mes bras ne peuvent plus porter seule ce fardeau,
Mes épaules s'affaissent petit à petit,
Personne pour m'écouter, comprendre mon besoin.
Ce besoin d'amour, ce besoin de présence,
Ce besoin d'être deux pour vivre et surmonter les épreuves.

Je suis seule, et encore seule,
Pourquoi, j'apparais si transparente à tes yeux,
Sans aucune attention de ta part.
Tu vas, tu viens,
Loin ou prêt, quelle différence,
J'ai l'impression de n'être qu'une ombre pour toi.

Seule et encore seule,
Je vais et viens, tournant en rond, ne sachant que faire,
Ma présence auprès de toi, paraît si minime à tes yeux.
Je reflète au dessus de l'eau une image,
Une image que je souhaite anéantir,
Pour devenir réelle, espérer un dialogue,
Partager nos idées,
Pouvoir m'enlacer dans tes bras,
Parmi les verts pâturages,
Au milieu d'un océan de douceur,
Courir le long de ses sentiers de montagne,
Partir loin très loin vers l'aventure,
Pouvoir te sortir de ce monde où tu t'es enfermé,
Et dont tu ne veux pas admettre,

Seule et encore seule, je suis,
Je voudrais t'aider, mais comment,
Rien ne t'ouvre les yeux,
Tu te caches la face,
Et moi, je suis là, j'ai peur,
Je sais que tu m'aimes,
Mais l'amour ne peut exister,
Que lorsque nous nous battons ensemble,
Et moi, je me bats seule, face à tous les tracas,
Sans une aide, ni personne, ni pouvoir me réfugier,
Sauf, dans ma tête, où les questions fusionnent de toute part,
Et mes nuits ressemblent à des interrogations ?
Que faire, que dire, comment lui montrer.

Seule et encore seule, je voudrais être là,
Avec toi, 
T'apporter le bonheur enfin mérité,
Te dire que je suis là, près de toi,
Que j'existe, que je suis réelle,
Et que je voudrais pouvoir te soutenir,
Que j'accepte beaucoup, mais je ne veux pas me sacrifier,
Car mon sacrifice de tous les jours,
Sera-t-il vaincre cet abîme au dessous de toi,
Et nous réunir enfin l'un à l'autre ?
Femme Seule Triste - fenetre
Seule et encore seule
Le Copyright © DOMINIQUE ELVIRA 
France - 2015