Je me cherche

Assise sur cette plage de sable chaud,
Seule face à la mer,
Je me cherche...
Mes yeux se perdent au loin,
Je regarde l'horizon,
Cette ligne sans fin,
Un mystère de la vie,
Le bleu azur de cette eau limpide,
Ne fait qu'un avec le ciel céruléen.
Le soleil illumine ce vaste horizon,
Si loin, où mes yeux ne peuvent voir.
Je rêve à cet endroit imaginaire,
Une terre promise, scintillante,
Une terre toute neuve, pleine d'amour.
Une richesse de mon cœur enfouit,
Un ami de ma vision traîtresse,
Fuyant devant moi, à la vitesse de l'éclair,
Lorsque j'essaye d'avancer,
Ne pouvant donner un nom,
Devant ce vaste, mystérieux et beau reflet,
Que je ne veux pas,
Être mon bourreau,
Mais simplement mon amour, mon avenir,
Au plus lointain que mon regard fixe,
L'horizon si distant, ne répond pas à mon appel,
Je me cherche...
Et me cherche toujours et encore...
Je me cherche encore
Le copyright © DOMINIQUE ELVIRA