Une journée à Paris

Je marchais d’un pas triomphant,
Mes pieds parfois se dérobent 
En songeant comme un enfant 
A comment lui retrousser la robe.
Découvrir Paris en bateau mouche par une croisières sur la Seine
Le désir me rend maladroit,
Tremblant, je deviens gauche.
J’adore toujours un endroit,
Le café de l'Avenue Fauche.

En longeant la Seine, à Paris
Un jour ensoleillé, il me semble,
Malgré quelques nuages gris
Content de se retrouver ensemble.

Au bord d'un bateau mouche 
Les coudes sur un banc en bois,
Mes chaudes lèvres sur sa bouche
Je l'enlaçais pour étouffer sa voix.

Dans un joli cabaret glamour
Je tiens à mémoriser une fresque
C'est là, que j'ai pu lui faire la cour.
Il faisait noir, c'est minuit…presque.

Ses yeux splendidement ouverts
Dans leur beauté très coutumière
Ils sont noirs, bleus ou verts 
Marrons à cause de la lumière.