Toi Ma Poésie

Poème du jour : Toi, poésie...

Toi, poésie de mon enfance,
Toi, poésie de ma jeunesse,
Toi, poésie qui vibre en moi,
Toi, poésie à chaque instant.
A chaque instant, tu me dictes les mots.

Toi, ma poésie, 
Ma poésie de toujours,
Ma poésie d''aujourd'hui,
Ma poésie de demain,
Ma poésie de toujours.
Toi, ma poésie, que je vois,
Toi, ma poésie qui m'envoûte.
Toi, ma poésie, toi, vers toi je cours.
Toi, ma poésie, ma poésie de toujours,
Toi, ma poésie tel que je te vois,
Toi, ma poésie tel que je te ressens,
Toi, ma poésie tel que tu me ressembles.

Toi, ma poésie,
Ma poésie à moi,
Ma poésie de toujours,
Ma poésie de ma vie,
Ma poésie de mes ressentis
Toi ma poésie, tu es en moi.
Ma poésie, tu es, et tu resteras à tout jamais, ma poésie,
Toi, ma poésie.

DOMINIQUE ELVIRA © Tous droits réservés
Plume de poète sur des images originales
T  o  i     M  a    P  o  é  s  i  e

Qui se cache derrière le pseudonyme MODVAREIL ! Ou bien qui s'expose ? :

Ce recueil intimiste fait état de bien des mots ou de « maux » de cette personnalité aux facettes multiples parfois torturée et dans le don d'elle-même.
A la recherche de l'amour, elle s'explique avec les autres et avec elle-même ?
Un tête à tête avec elle-même mais tourmentée par le temps, les autres, les injustices.
Elle nous parle, elle nous crie et décrit son mal être.
Elle cherche la clé pour guérir son âme blessée et décrire tout l'amour qu'elle porte en elle.
C'est une invitation à la rébellion pour elle-même mais aussi pour nous tous.
En délivrant ces lignes, gagnera-t-elle le bonheur au bout du chemin et l'amour.
Tout ce qu'elle cherche, en fait... c'est l'amour.

Je ne sais à quel moment de ma vie, j'ai voulu faire connaître à mes enfants et au monde entier mes impressions, sur le véritable amour qui m'a toujours pourchassé tout au long de ma vie, un long chemin couvert de verts pâturages, d’embûches sous mes pieds : le bonheur, l'amour, les rires, la détresse, le désarroi, la peur, les coups, la tristesse, les appels aux secours, les larmes...

A ce jour, je ne sais toujours pas si le vrai bonheur m'a rattrapé. Mais je sais une seule chose, j'ai envi de faire partager et de vous raconter mon histoire à cet instant de ma vie à l'aube de mes soixante ans.

Un besoin de parler, de dire ce que je ressens de cette vie vécue depuis le jour de ma naissance, de rejeter loin de moi tout ce passé qui me remonte à chaque instant, jour et nuit devant moi.
Évacuer, rejeter tout ce mal qui me ronge au fur et à mesure des années écoulées Un besoin de vider mon sac, de rendre des comptes, sur mes agissements en fonction des différents événements de mon existence sur cette terre. Je me sens bien seule face à tout ce poids au fond de mon être. Je voudrais crier au monde entier ma détresse et ce que je ressens dans mon cœur de femme meurtri. La solitude est mon quotidien, malgré mes petits-enfants, mes enfants, mes frères et sœurs, mes parents... et pourtant je devrais me sentir heureuse de vivre en les voyants

Quand je me regarde, dans la glace, j'ai peur de partir sans être en paix avec moi-même, ma conscience, mettre tout sur la table dans l'ordre chronologique pour comprendre le pourquoi de ma chienne de vie ou ma vie de chienne que j'ai endurée pendant tout mon parcours, mes regrets, mes désirs, et surtout vivre enfin une vie normale, heureuse de se lever le matin, savourer tous les instants présents qui s'offrent à moi, et découvrir que je suis aimée, heureuse d'être sur cette terre à chaque minute qui s'écoule.

Depuis toujours deux personnalités s'affrontent, la femme ouverte dans son métier d'hommes qui sait se faire obéir, respecter, et la femme renfermée dans sa vie de couple qui subi tous les coups moraux et physiques portés sans se plaindre, par mon entourage.

Je suis avant tout une femme enfant qui le restera toute sa vie, qui cherche auprès des personnes la tendresse, l'amour, la compréhension, la paix, la joie de vivre, le rire, une vie pleine de ces richesses que j'ai tant cherché toutes ces années.

Je voudrais qu'on m'accepte telle que je suis, et non pas en me demandant de me retrancher derrière une image qui ne serait pas la mienne.

Autres poèmes qui peuvent vous intéresser :