Toi Ma Vie

Poème : Toi ma vie...

Un poème de DOMINIQUE ELVIRA 
Bonne lecture à tous !
Femme tristesse de vie
Toi ma vie, 
Depuis toujours je te cherche, 
Toi ma vie...

Je ne vois rien,
Que de la noirceur autour de moi,
Que des chemins tortueux,
Que de la méchanceté,
Que de la pourriture,
Ma tête cogne de maux,
Ma bouche ne peut sortir les mots.
Tout autour de moi, le néant.

Toi ma vie,
Depuis toujours je te cherche,
Toi ma vie...

Amour, bonheur, mensonge, hypocrisie,
Se mélangent à chaque instant,
Sans jamais se détacher l'un de l'autre.
Une vie sans vie,
Qui me ronge à tout moment,
Qui me détruit à petit feu,
Qui me plonge dans le désarroi,
Qui me rejette de ce monde.

Toi ma vie,
Depuis toujours je te cherche,
Toi ma vie...

J'avais tant à apporter, à donner,
Amour, complicité, affection, tendresse.
Je ne voulais rien d'autre,
Que vivre en paix,
Entour de ma famille, de mes amis,
Hélas où sont-il ?
Je ne les vois pas,
Ils sont si loin, si loin.

Toi ma vie,
Depuis toujours, je te cherche,
Toi ma vie...

Seule face à mon chemin,
Je stoppe, j'avance, je recule,
Sans cesse, je tombe sous ce lourd fardeau.
Je me relève, glisse un peu plus à chaque fois.
Sans jamais pouvoir avancer vers l'avant
Vers une destinée meilleure,
Sans guerre, sans atrocité, sans colère,
Sans mensonge, sans hypocrisie.

Toi ma vie,
Depuis toujours je te cherche,
Toi ma vie...

Ma vie n'est rien,
Qu'un petit grain de sable,
Peuplé de cauchemars à tout instant,
De peur, de désarroi, de crainte,
D'humiliation, de traîtrise, de mensonge,
Rien n'y fait, ni l'amour, ni l'affection
Ne font changer mon quotidien,
Personne ne voit que je souffre.

Toi ma vie,
Depuis toujours je te cherche,
Toi ma vie...

Je cherche et ne trouve pas mes pas.
Mon cœur bat comme un tambour,
Mon corps fléchit sous tant de haine,
Mes mains tremblent devant ma feuille blanche,
Les mots arrivent sans réfléchir,
Je laisse mon esprit me guidait,
J'essaye encore et encore,
Vers quoi ?

Toi ma vie,
Depuis toujours je te cherche,
Toi ma vie...

Je m'avance, pas à pas,
Vers cette aventure avec espoir,
Mais au bout du chemin, je me vois,
Le reflet de moi-même, une vie sans rien,
Qu'un passage sur cette terre,
Une vérité qui me dépasse,
Où je me sens bien seule, au milieu de tous,
Un trou noir, profond sans pouvoir arrêter ma chute.

Toi ma vie,
Depuis toujours je te cherche,
Toi ma vie...

Le Copyright © MODVAREIL
France 2016