Poème de jeunesse : La fin du prisonnier

Il se décomposait dans une geôle sombre
Prisonnier entre quatre murs
Sans horizon, sans azur
La solitude lui montrait son ombre
Faisant danser ses mains pures
Dans ce trou obscur
Fin du prisonnier
Poème de jeunesse : La fin du prisonnier
La bougie réveillait les démons
Du crime et de la détention
Il pleurait en silence
Il déplorait son existence
Il songeait à la mer
Avec les souris, ses sœurs

Il a su les chérir
Elles partageaient sa douleur
Des fois, il se confessait
Elles l'écoutaient avec respect
Amitié
Et pitié

Il attendait sa mort avec espoir
Il ne sortirait plus de ce noir
Il attendait la mort libératrice
Qui le sauverait de ce maléfice
Qui le jetterait dans les abysses
Il ferma les yeux et se laissa faire

C'était la seule chose à faire
Combien avait duré le voyage
Pour atteindre le rivage
De cet univers sans âge?
Il n'en savait rien
Il se sentait bien

N'ouvrait plus les yeux
Jusqu'au royaume de Dieu
Après
Que s'est-il passé?
Qu'a-t-il vu?
Qu'a-t-il fait?

Cela, nul ne le sait
Il faut aller là-bas
Pour le savoir
Mais une fois là-bas
On ne peut plus revenir
Pour raconter son aventure
Voilà le mystère
De la vie et de la mort !

Poème écrit par le poète © M. Houmir