Je respire, et je t’attends près de mon ombre

Je respire ...

Un poème de : André Ngoah
Fleur et cœur d'amour

Je respire les mots
Que je ne saurais pas
Te dire sous les sensations

Je respire les phrases
Que tu aimerais tant
Que je te dise au creux de ton oreille
Mais hélas je suis si timide
Que je tremble comme une feuille morte
Quand je suis près de toi

Je respire les rêves
Les images du bonheur
Que le peintre dessine sur sa toile
Et je te vois comme l’éclat d’un cristal
J’ai pourtant couru dans le temps
J’ai pourtant couru dans le silence
J’ai pourtant couru pour te rattraper dans l’instant
Mais tu es partie si vite que je me suis perdu
Entre les carrefours de l’oubli

Je respire les frissons
Et même les tempêtes
Qui me font chavirer sur les océans

Je respire le parfum de ta beauté
Je respire ton sourire depuis les rayons du jour
Et même tes caresses
Qui me rendent fou de toi
Ne m’en veux pas si quelquefois 
Je suis (si) bavard
Ne m’en veux pas si quelquefois 
Je n’arrive pas à t’embrasser
Tu es tellement belle

Je respire les mélodies du jazz
Je respire les flammes de la pluie
Je respire…
Et je t’attends près de mon ombre