❝ Alphonse Allais ❞

Écrivain français 
(Honfleur 1855 ~ Paris 1905)
L’écrivain français Alphonse Allais et ses meilleures citations

Voici quelques-unes de ses célèbres citations :

Le sourire 
Il faut prendre l'argent là où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon d'accord, ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais il y a beaucoup de pauvres.
Dans sa volonté de supprimer les intermédiaires, il cherchait le moyen de passer directement du foin au lait sans passer par la vache.
Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.
Il vaut mieux passer à La Poste hériter qu'à la postérité !
Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.
Le café. Ce breuvage qui fait dormir quand on n'en prend pas.
C’est quand on serre une femme de trop près qu’elle trouve qu’on va trop loin.
Shakespeare n'a jamais existé. Toutes ses pièces ont été écrites par un inconnu qui portait le même nom que lui.
Il était normand par sa mère et breton par un ami de son père.
Un cocu ? Un entier qui partage sa moitié avec un tiers.
Le Chat noir, 11 Janvier 1890 
Une jolie femme sotte bien habillée, c'est une belle bouteille vide parée d'une superbe étiquette.
Le Chat noir, 11 Janvier 1890 
Dieu n'a pas fait d'aliments bleus. Il a voulu réserver l'azur pour le firmament et les yeux de certaines femmes.
Le Chat noir, 11 Janvier 1890
Les gens mariés vieillissent plus vite que les célibataires ; c'est l'histoire de la goutte d'eau qui, tombant sans relâche à la même place, finit par creuser le granit le plus dur.
Le Chat noir, 25 Janvier 1890
Nous parlons de tuer le temps, comme si hélas ! ce n'était pas lui qui nous tuait !
Extrait du journal Le Tintamarre, 28 Octobre 1877 :
La calomnie, ce n'est pas mauvais... contre l'hypocrisie.
Extrait du journal Le Tintamarre, 25 Mai 1879 :
Le comble de la pose : Ne pas sortir de chez soi, sonner sur son piano toutes les heures et toutes les demies pour faire croire aux voisins qu'on a une pendule.
À se tordre :
Mon aquarelle, peinte à l'eau de mer, fut sensible aux attractions lunaires, et sujette aux marées.
 À se tordre :
La civilisation, qu'est-ce que c'est, sinon la caserne, le bureau, l'usine, les apéritifs, et les garçons de banque ?
À se tordre :
Faut-il que les hommes soient bêtes de fabriquer des machines pour se tuer... comme si on ne claquait pas assez vite tout seul ! 
À se tordre :
Il résolut de mourir. Non pas pour se tuer, mais pour cesser de vivre.
J'ai une mémoire admirable, j'oublie tout.
Imbécile : Spécimen sans valeur marchande, le marché en est saturé.
Il faut demander plus à l’impôt et moins aux contribuables.
Le comble de l'obséquiosité : Enterrer les balles mortes.
Partir, c'est mourir un peu, mais mourir, c'est partir beaucoup.
La misère a cela de bon qu’elle supprime la crainte des voleurs.
Dans la vie, il ne faut compter que sur soi-même, et encore pas beaucoup. 
L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite...
La logique mène à tout, à condition d’en sortir.
La lune est pleine et on ne sait pas qui l'a mise dans cet état.
On n'est jamais trop recommandé auprès de ses chefs.
C'est curieux comme l'argent aide à supporter la pauvreté...

Enregistrer un commentaire

Articles Recommandés :

Austin Jack

{picture#https://4.bp.blogspot.com/-VtRi_63TCq4/WAagBTSsGTI/AAAAAAAAFL8/b5VAA4seTRwoiPm8AwgwGcCdOiCDFuyHwCLcB/s1600/Austin-jack.jpg} Vers la poésie, je l'écris en cris, a l'encre des qualités de mon âme, et des fautes - et des défauts de ma vie. {facebook#https://www.facebook.com/austin.jack.3158} {twitter#https://twitter.com/poemedamours} {google#https://plus.google.com/u/0/+AustinJackCA} {

marie france gobé

{picture#https://4.bp.blogspot.com/-4UQ1Hh4jdfg/WAagBns4dGI/AAAAAAAAFMA/NXwKQRfIlmwg5qyz86_TGXIPZMJU0bccACLcB/s320/Marie-France-Gob%25C3%25A9-Po%25C3%25A8tesse.jpg} Marie France Gobé : Auteure et modératrice chez Poèmes & Poésie d'Amour. {facebook#https://www.facebook.com/mariefrance.gobe} {twitter#https://twitter.com/GobeMariefrance} {google#https://plus.google.com/+mariefrancegobé}

Modvareil

{picture#https://4.bp.blogspot.com/-hZb80yI5I9E/WAagBdMVovI/AAAAAAAAFL4/jMCPfVreDmcVFjTcmlGMVj_0iDsVvmbDwCLcB/s320/Dominique-Elivra-Po%25C3%25A8tesse.jpg} Ma vie n'est qu'une reproduction de l'affrontement d'une femme ouverte dans un métier d'hommes qui sait se faire obéir et respecter... {facebook#https://www.facebook.com/dominique.elvira.9 } {twitter#https://twitter.com/modvareil} {google#http://plus.google.com/108692639683437720445}

Mohamed Salah Ben Amor

{picture#https://1.bp.blogspot.com/-BoerHdzKX3s/WAagCGhU0YI/AAAAAAAAFME/GIm-HcD1i3g7rDZJH8g0td-TFdCZjVeNgCLcB/s320/Med-Salah-b-Amor.jpg} Professeur d'enseignement supérieur chez institut supérieure de langues, orienté depuis 2009 vers le suivi de la poésie arabe et mondiale en tant que critique et traducteur. {facebook#https://www.facebook.com/mohamedsalah.benamor.16} {linkedin#https://tn.linkedin.com/in/mohamed-salah-ben-amor-91b4322a} {google#https://plus.google.com/105346205953520526606}
Fourni par Blogger.