Téléphonique

Poème du jour : Téléphonique

Par : Moncef Mezghanni
Moncef Mezghanni, un poète tunisien
1
Hier,
J’avais mon amie à l’autre bout du fil 
Dans un lieu lointain 
Et c’était un jour d’anniversaire,
Un jour de fête.
2
Nous parlions 
Des âges 
Qui, en augmentant, diminuent,
Que les jours 
Font courir vers l’avant
Et qui ne rebroussent jamais chemin
Comme l’eau coulant dans les fleuves
3
« Nous rencontrerons-nous dans un moment volé ? »
Lui demandai-je avant d’ajouter :
« le fleuve, grâce aux eaux, ne vieillit pas
Tandis que nous, 
Combien le temps nous fait vieillir 
Lorsque nous nous délectons de la vie !
4
Et hier,
Mon amie s’est mise à répéter avec moi :
« Le fleuve, grâce aux eaux, ne vieillit pas
Et l’âge comme le fleuve 
Ne rebrousse jamais chemin ».
5
Et cet aujourd’hui
N’est pas revenu, 
Mon amie n’est pas revenue
Et hier n’est pas revenu.

 Copyright © Moncef Mezghanni - Poète Tunisien
Poème traduit par : M S Ben Amor