Marie-France Gobé dans : Au jardin de mon cœur ...


Au jardin de mon cœur est née une jolie Fleur 
Rouge est sa couleur - elle a éclos un beau matin 
Et pour notre Bonheur l'AMOUR s'épanouit et vient 
Comme un volcan nous réchauffer le Cœur

Quand tu es apparu, comme un Soleil, dans ma vie 
J'aurai voulu Fuir - Faire un demi-tour 
Mais il est pourtant vrai aujourd'hui 

Dans ce Monde - tu es le Seul pourtant 
Que je suis sûre d'Aimer TOUJOURS 
Cet Amour fougueux comme un torrent 
Coule dans mes veines - m'inonde sans détour

Sans Toi mon Amour - mon Soleil - mon Âme 
A remplir cet Océan - je ne serai que larmes 
Sur l'eau du temps où je ne suis plus Rien 
Ma vie ne serait que Peine et Chagrin 

Notre Amour a pris son envol - Tel un oiseau 
Si beau et Puissant comme un Ouragan 
Comme une poussière d'étoiles je disperse mes mots 
Pour saupoudrer ton CŒUR - insaisissable souvent

Cet Amour secret - c'est la nuit en plein soleil 
Les oiseaux de la tristesse volent au-dessus de Moi 
Sans ta main dans la mienne, où sont mes bonheurs et mes joies 
Où sont les étoiles et la lune, sans ta présence à mon réveil 

Pourtant j'ai si Peur de te perdre mon Amour 
Qu'il pleut des Larmes à mon Cœur si lourd 
Comprends-tu ma Tristesse et l'Angoisse qui me hante 
Je t'aime et mes pensées pour Toi sont toujours présentes

J'aimerai par mes mots te dire  Viens près de Moi 
Tu es si Loin - Mon Amour pour Toi jamais ne finira 
Dans mes rêves - goûter au plaisir de tes caresses 
A entendre ta voix- l'Amour se déchaîne - folle ivresse

Sous le doux reflet de le Lune - j'aimerai te retrouver 
Ton corps contre le mien sous le Ciel étoilé 
Être ton dernier Amour - Ta dernière tendre Envie
T'aimer simplement - La Dernière FEMME DE TA VIE


Petit poème et image d'Amitié: Dans le jardin de mon cœur
La Passion des Poèmes ...
2014 © Marie France Gobé 

Poème du jour : C’est le temps de l’orage 

Monika Del Rio : La poétesse
Monika Del Rio
C’est le temps de l’orage
Le monde s’est tu…
Le vent engage sa partie
« con fuoco »
Suivi par les arpèges de la pluie.
Des gouttes épaisses,
Engorgées de peine tombent
Sur la braise de mon cœur
Et le font chavirer,
Tel un bateau solitaire
Qui au milieu des eaux profondes
A pris soudainement feu…
Assourdie par les trombes
Et les cloches célestes, mondaines,
Aveuglée par les éclairs,
Étouffée par les cordes de la pluie
Je m’accroche
Au croissant de la lune
Et je m’assoupis
Sur la maigre poitrine 
Du seul ami
Qui me reste ce soir.
Le sommeil gagne sa partie…
Je me laisse abandonner
Dans les bras noirs
D’une rivière tachetée
Comme une hyène.
Charon exige une pièce -
J’en ai une,
La seule qui me reste…
Je tends ma main,
Mais…. il s’envole
Avec ce cri horrible de hadada,
Il jongle avec ses longues jambes
Et fait gonfler sa gorge
Pleine de proies –
Le marabout de ténèbres…
L’orage s’arrêta.
Je suis revenue sur la terre ferme
Portée par les ailes du rêve,
Déposée dans un coin de la vie,
Sauvée des hurlements
De chacals affamés
Et tu es là,
Tu m’attends
Le coulé de l’amour
Dans les cratères de tes yeux….
De mon cœur
Il ne reste que des cendres
Laissons donc ce rêve
Durer encore un petit peu…

Monika Del Rio
© Monika Del Rio, Addis Abeba

Analyse & commentaire poétique:

Je connais Monika Del Rio depuis près de quinze ans. Et ce que je savais d’elle est qu’elle était une excellente pianiste, une bonne nouvelliste et une peintre de grand talent. Mais elle n’a jamais soufflé mot en ma présence sur la poésie. Puis soudain dès son installation à Addis-Abeba en Ethiopie il ‘y a six ans, ses dons poétiques explosent curieusement et elle en est aujourd’hui à son soixante-dixième poème. Ce qui remplirait facilement deux bons recueils. Cette transformation s’expliquerait apparemment par l’ambiance climatique, humaine et culturelle qu’elle a trouvée dans ce pays et qui est très différente de son monde d’origine : l’Europe. Mais avancer une telle interprétation, c’est ne pas connaitre Monika Del Rio qui a toujours soutenu que notre vie est un rêve et que l’âme qui l’habite appartient à une époque très éloignée. Ainsi en arrivant en Afrique, le berceau de l’humanité, il lui a semblé qu’elle est revenue à ses vraies origines. Et du coup, elle s’est mise à se chercher dans la nature environnante. D’où cette quête pénible du Moi à travers la déflagration d’une intempérie qui lui a suscité un mélange de phobie, de douleur et de tristesse (des gouttes épaisses, engorgées de peine/ tombent sur la braise de mon cœur/- assourdie par les trombones et les cloches célestes, mondaines, aveuglée par les éclairs, étouffée par les cordes de la pluie je m’accroche … Charon - cri horrible) puis cette reprise rapide de l’équilibre dès l’arrêt de l’orage. 

Cet état changeant est-il vraiment lié à l’Afrique ? Il nous semble que c’est dans la première enfance ou même dans la période prénatale de la poétesse qu’il faut en chercher les causes. Quant au retour de l’équilibre, on le voit lié à une présence humaine chaleureuse ( l’orage s’arrêta. /je suis revenue sur la terre ferme/ portée par les ailes du rêve,/ déposée dans un coin de la vie,/ sauvée des hurlements de chacals affamés/ et tu es là, tu m’attends/ le coulé de l’amour dans les cratères de tes yeux….),qui serait probablement celle de la mère ou du père mais qui a pris ici dans l’imaginaire inconscient de la locutrice les traits d’un bien-aimé. 

Un poème psychologique dans lequel s’entremêlent le réel et l’imaginaire, l’extérieur et l’intérieur , le passé lointain et le présent, les affects positifs et négatif, laissant entrevoir une âme tourmentée en quête de son identité profonde qu’elle ne trouvera peut-être jamais !

Poème du jour  : A l'encre étoilée 

Seuls mes rêves,
M'offrent l'éternité,
De tes bras,
Mon bonheur et mes joies,

Alors j'aime dormir,
Et laisser la nuit écrire,
A l'encre d'or des étoiles,
L'écriture de mes souvenirs,
Réchauffant mon cœur qui a froid,
Les lignes de ton sourire,
Pour m'empêcher de mourir,

La nuit s'allie au passé,
Et à l'histoire gravée,
Que la mémoire ne peut oublier,

Une journée,
Au bord de l'été,
Un vingt juin,
Ma rêverie aime à me le rappeler,
La chaleur du sable sous nos pieds,
Et l'amour de tes yeux qui m'emportaient,
M'allongeaient toute habillée,
Dans des draps agités,
Tes rires mon amour,
Que les vagues éclaboussaient,
Au coucher du soleil,
Sur la Méditerranée,

La nuit écrit,
Pour l'éternité,
A l'encre étoilée.

Patricia Royet : La poétesse
 © Patricia Royet

Analyse & commentaire : 

Voici une poétesse qui me surprend de plus en plus agréablement, au point où chaque fois qu’elle tarde à publier un nouveau poème, je me précipite sur sa page pour m’assurer que ce n’est pas moi qui ai raté de le lire par inattention. En effet, Patricia Royet, sans jamais verser dans l’académisme compassé et artificiel qui impose la recherche poussée des procédés d’écriture, se fie toujours à son flair artistique remarquable qui la guide à façonner ses poèmes de la manière la plus simple mais très singulière. Et le résultat est presque toujours un effet esthétique élevé et immédiat comme nous le remarquons dans ce nouveau poème dont le noyau sémantique générateur est l’idée ingénieuse et originale de la suppléance de la poétesse par la nuit dans l’écriture de ses souvenirs et ses textes d’amour avec de l’encre d’or des étoiles, une idée qui constitue en selle-même un écart poétique des plus fascinants et des plus suggestifs.

Néanmoins, ce n’est pas le caractère déroutant de cette image à lui seul qui lui donne de l’importance mais aussi sa signification symbolique archétypale qui renvoie à un inconscient féminin en effervescence sous l’effet du souvenir encore vivant d’une histoire d’amour émouvante lointaine et dont la réminiscence canalise, comme on le constate, de fortes énergies créatrices. 

Simultanément à cette image, la présence des étoiles révèle chez la locutrice une grande préoccupation de sa destinée personnelle. Ceci en ce qui concerne la construction et les traits principaux de ce poème. Sur le plan des détails maintenant, l’auteure a semé, tout au long de son texte, un bon nombre de sous-écarts attrayants qui ont contribué, de leur côté, à donner au texte une coloration onirique fantastique.

L'éternité ,
rêve ou réalité ,
souvent espoir inachevé ,
un regard discret 
perdu dans les nuages 
qui cachent un joli visage , 
une toile bleue ,
un vernissage ,
des sentiments heureux ,
un arc-en-ciel merveilleux ,
une lune de miel ,
tant de souhaits subitement réalisés ,
un grand pas sur terre ,
une explosion de joie ,
un paradis terrestre
dessiné d'un seul trait , 
rempli de jolies fleurs ,
un cadeau du seigneur ,
un vrai plaisir
qui amène amour et désir
vers des chemins inexploités ,
des terrains non cultivés ,
qui bien entendu 
porteront aussi un jour leurs fruits ,
un spectacle grandiose et inouï ,
loin de l'obscurité de la nuit;

Image de L'éternité

L'éternité ,
rêve ou réalité ,
une espérance
parfois abandonnée en cours de route ,
dans un monde trop irréel ,
froid et inerte ,
peu d'écoute ,
aucune attention
pour les besoins
des nécessiteux ,
des malheureux
qui espèrent sans cesse
un ciel éclairci ,
une lumière scintillante
qui transpercera avec force et ardeur ,
la porte du bonheur ,
moins de souffrance et des pleurs ,
plus de beauté ,
un univers plus clément , plus solidaire ,
mais réalité ,
où ne subsiste plus de questions
sur la raison ,
le pourquoi des choses 
qui embellissent l'existence ,
pas en apparence , 
mais profondément ,
sans relâchement ,
rien qu'en faisant parler le cœur ,
qui renferme à lui seul
la recette d'une vie meilleure .

Le Copyright Officiel ©  Florent | Poète belge

Poèmes et poésie sur l'enfance :

Image de l'enfance et l'adolescence

Rêves d'enfant : Un poème de Abertale

Je me remémore encore souvent tout mes rêves d'enfant 
Je me revoit encore crayon a la main
A dessiné tout c'est rêves toutes ces pensées
Il y avait parfois papa, maman et moi
Mais aucun d'eux n'auraient manquer de toi

Je te voyais dans mais dessin, toi  qui me tenait la main 
Tu vois tu étais déjà là... Juste a côté de moi
Je t'ai souvent dessinée par peur de ne pas te trouver .
Ce fut un jour magique voir même féerique
Que de te voir sortir de mes dessins et pouvoir enfin te donner la main

Tu était là juste devant moi... Belle souriant comme a chaque fois que je t'avais rêver 
Il ne te manquait pas un seul coup de crayon.. Le dessin était parfait.
Alors ce jour la je me suis remis a rêver a tout mais rêves d'enfant
Comment allais je bien pouvoir  te les expliqués... ?
Je me suis donc mis a te les chantés, histoire de mieux les illustrés.

JE te parlais souvent de moi ,tu ne me disais rien de toi.
Je n'avais d 'yeux que pour toi.
Tu ne me croyais ,ne me comprenais pas !
Je me suis alors remis a dessiné.
Pour encore mieux t'émerveillé, mais rien ni fessait, tu ne comprenais pas, que moi un simple 

étranger, puisse d'un seul coup t'aimer.
J'ai tout tenter.. Jusqu'à ne plus  rien te cacher.
Je me suis livré jusqu'au  dernier combat. Celui que l'on gagne ou pas .
Je ne l'ai pas gagner..
aujourd'hui tu n'est pas là juste a côté de moi.

Tu es encore sur mais dessins, mais tu ne me tiens plus la main.
Tu reste toujours bien là, mais, tu ne me regarde pas.
Quel sentiment de frustration de savoir que tu ne ressent pas le moindre frisson ,la moindre émotion.
J'ai depuis ce jour là abandonné tout mais dessin, jeter mais crayons de couleur.. Ceux la même qui te mettaient si bien valeur

J'ai gardé les gris couleur d'ennui et ne dessine plus que en noir couleur du désespoir.
Abandonné mais rêves d'enfant, pour la réalité des grands
Effacer pour toujours ton image de mais dessin,
Je ne te verrais plus jamais me tendre la main, ne croiserais plus
Jamais ton chemin.

Cette réalité ne me convient pas.. Mais le destin est souvent bien plus fort 
Qu'un simple dessin..
Certains diront que l'on peut changer son destin.. Je crois juste que l'on peu juste
L'imaginer mais en rien le modifier.
Je ne sais pas si je dois te dire adieu ou au revoir

Garder l'espoir, de simplement croire 
Tu fait partie de mon histoire '' l'histoire de toute ma vie''
L'histoire d'un rêve de grand, avec un coeur d'enfant
L'ultime dessin sorti de mes mains
J'en suis a la dernière page de mon cahier de dessin

Je la laisserai vierge de crayon.. Je n'y laisserai qu'un seul rêve 
Sans faire de bruit... Sans y laisser d'écrit .
J'y laisserai mes pensées.. Avec tout les mots que tu n'as
Pas compris... Et ceux que je ne t'ai pas dit.
Ceux qui devaient tout changer... Mais qui t'ont fait

T'éloigner. Ceux que tu n'as pas entendu  et tout ceux que tu as lu 
Comme une oeuvre inachevé le temps viendra jaunir le papier
Effacer les rêves d'enfant ...gommer le dernier trait de crayon
Celui la même qui m'avait fait découvrir ton image
Image que j'ai pris soin de gravé

Pour que enfin le jour venu l'enfant que je serais redevenu
Puisse a nouveau te dessiné et continuer à rêvé

Cordialement, Abertale | Poète belge.

Vous trouverez de jolis poèmes originaux pour dire à la femme ou l'homme de votre vie que vous l'aimerez quoiqu'il fasse ! ... Bonne lecture.

Article mis à jour le 21/03/2016, publié initialement le 18/09/2013

Court poème et poésie sur l'amour :

Poème & poésie courte sur Image d'amour
Beau texte court d'amour
Je porte le poids de l'univers 
Mon amour, toi qui es maintenant hier 

Tu me laisses seul 
Dans ton linceul

Je serai court 
Tous mes jours

Je pense à toi
Lourde tâche, crois-moi...

Le Poème tout Nu :

Si j'avais le courage de tout écrire 
Des phrases, des mots, des paroles, 
Mon encrier tient à ne pas tout dire 
En sous-entendus et en symboles.

La rime est parfois à court d'idées 
Pour bien composer ce que je sens 
Et révéler vraiment mes pensées, 
J'ai besoin, de virgules et d'accents.

La poésie n'est point mystérieuse
Chaque strophe a son harmonie
Au fond c'est une âme mélodieuse 
Et chaque quatrain a son génie.

Le grondement du lointain tonnerre,
Des fois, j'suis content d'apprendre 
Que les pieds, les strophes, les airs 
Les syllabes s'arrêtent pour l'entendre.

Les voyelles passent sur l'autre rive 
Le poème tout nu cherche avec peine
Les consonnes toujours plaintives, 
Qui ne s'écrivent la plume trop pleine.
© M. Riahi 

Poèmes courts & poésie en Image :

Un Court Poème d'Amour
Poème n° 01
Petit textes doux sur image
Poème n° 02
Belle Image de cœur et d'amour
Poème n° 03

Petit poème romantique d'amour :

Je veux l’Amour
Non le désir
Charnel et pire
Et plein plaisirs
Qui cessent très vite
Sans laisser
Que des remords
Que des malheurs
Je veux l’Amour
L’Amour qui dure
C’est que je cherche
En toi belle Colombe
L’Amour des Anges
Clair limpide et tombe
Droit au Cœur
Je veux l’Amour
Vêtu du jour
Non pas l’Amour
Du type cache cache
Sujet des Corps
Souillé de nuit
Garni de taches
Et qui finit
Une fois je dors
Je veux l’Amour
Plus grand qui court
De cœur en cœur
Non pas l’Amour 
Qui fait vibrer
Les cellules du corps
Et puis s’envole
Je veux l’Amour
Vibrant toujours
Je veux l’Amour
L’Amour l’Amour
Qui rend le cœur
Comble et pur…
 © M. Inokane

Poème : J'ai perdu ma langue ! 

J'ai perdu mes paroles, 
Pour lui raconter ma pensée, 
Restent encore mes symboles,
Insignifiants devant sa beauté.

Pour dire ce que je sens 
Mon amour trop embarrassé
A supprimé tous les accents 
Cherchant, joie et félicité.

Cette jolie et mystérieuse
Femme est toute ma vie,
Une âme trop mélodieuse
Qui assure mon harmonie.

Je bouge,sans aucun mot,
Les signes sont immortels 
Sans langage, sans écho
Mon esprit court vers elle.

Son nom répété sans cesse, 
Le prononce sans me plaindre
Puisqu'il dévoile sa tendresse
Et ne pourra jamais s'éteindre.
© M. Riahi

Poème d'amour court pour une femme :

#1. J'aime une dame entièrement parfaite,
A la contempler est un véritable plaisir
Elle est joliment belle et bien faite
Elle est ravissante et attire le désir.


#2. Une heure sans toi. - Je ne sais où je vais
Ne pas te voir et t’entendre. suis solitaire
Oh ! J’ai le cœur plein de toi, si tu savais !
Ton absence me fait souffrir sur cette terre.

Poème d'amour court pour un homme :

#1. Pour un homme qui patine dans son sourire
Qui a la saveur du miel latent…
Je construis ma ruche.

Pour un homme qui fournit sa voix…
S’enfonce dans sa retraite spirituelle
Et saisit l’offrande de mes lèvres

Pour un homme qui fustige l’auto-fragmentation
Qui glisse sur mon herbe…
Je restaurerai mon miroir.

Pour un homme qui pille le temps…
Colore la fin de l’été
J’élèverai les ailes de l’âme

Je courberai les arcs de mes côtes
Et je donnerai à téter
Le sein de la nostalgie
* * * #2. Tu es mon muse
Bah quoi et alors !
Si ça m'amuse
Un homme en or
Tu es beau et frêle
Je te protège souvent
Tu es sous mon aile
Ce n'est pas du vent
Tu es mon muse
Je t'envoie des rimes
Tu pleurs sans excuse
Je pense que je frime
Les femmes m'envient
Tu es à moi mon bel amant
Ma propriété pour la vie
Je suis heureuse c'est dément !

Poèmes romantiques courts !

#1. Le véritable amour est une divine bonté 
Auquel ma personnalité s'est convertie
En battements de mon cœur saccadés
Et heureux que la tendresse a amorti.

#2. L'amour n'aime pas les changes
Comme expliquer cela par un dessin ?
Puisque les couleurs se mélangent, 
Et la chaleur double au lendemain.

#3. C'est une grande folie extrême 
De ne pas avoir tout près son amour 
Il faut aimer et adorer celle qui t'aime
Pour être heureux tous les jours.

Petit poème d'amour pour elle

Pour les autres, elle était une femme comme les autres. 
Pour moi, elle était tout mon univers. 

Pour les autres, j’étais un homme parmi les autres 
et pour elle, j’étais tout son univers. 

Poème simple : Bonheur ici ou ailleurs !

C'est simple comme un je t'aime, tu es mon cœur,
 mon bonheur, que tu ne sois plus là me fait peur...
que pour toujours tu sois ici avec moi ou ailleurs...

J'espère que vous avez aimé ces petits poèmes, si vous voulez plus, veillez consultez : Meilleur poème d'amourSMS d'amourLes plus beaux Messages d'amourPhrase d'amourCitation d'amourPoèmes et Poésies Tristes

Poème : La Femme Sans Rival 

Femmes Fonds d'écran en Haute Définition
L a   F e m m e   S a n s   R i v a l 
Ces hautes montagnes éloignées 
Ces vastes prairies sous les étoiles 
Ces fleurs qui boivent des marées 
Ne rivalisent la dame sans voile.

Présente, sa jeune voix m'arrive, 
Ces notes ne m'échappent souvent,
Et je m'arrête et je ne me prive,
D'une mélodie que j'écoute en rêvant.

Les souffles, les échos, les fumées 
Les gémissements et les fins bruits 
Mille choses que je n'ai nommées, 
Les brises et les lumières de la nuit.

Durant ces heures de forts orages
Qui font battre rapidement les cœurs 
Impératif, bonté,patience et courage 
Pour accepter de vivre en vainqueur.

L'amour nécessaire aux hommes 
Montre l'empreinte et ses contours, 
Enfin c'est la belle vie en somme 
Ce n'est nullement que des détours.


M. Riahi
Tous droits réservés ©

Poème : Un simple regard 

Amour du premier regard poeme & expressions, proverbes & citations
Le Regard Amoureux
Un œil, 
un simple regard 
sur un petit recueil 
rempli de belles histoires ,
tant de bons mémoires ,
un passé glorieux ,
des souvenirs merveilleux ,
des instants formidables
passés ensemble
tant de fois ,
des sentiments inoubliables
enregistrés sans regret ,
des fêtes fascinantes
qui ne regardaient que toi et moi ,
sans arrêt
des naissances apparues ,
des nouvelles vies , 
des enfants tant attendus ,
le fruit d'une amour certaine ,
très forte , pleinement vécue ,
savoureuse même ,
des corps unis ,
des mains tendues ,
des partages de bonheur à deux ,
résultat d'une union réussie
qui se poursuit sans cesse ,
des amoureux qui évitent tracas et ennuis ,
qui ne regardent que devant eux , 
rien que vers un avenir rose ,
un bouquin de prose
écrit et relu souvent ,
une recherche ininterrompue , indéfinie ,
la trouvaille d'un ciel brillant et lumineux 
pour que le monde entier
soit plus ouvert , plus généreux.

Florent © Tous droits réservés
Belgique 2016

Mon amour, femme de mon cœur
Mon amour, femme de ma vie
Mon amour, femme inconnue
Mon amour, comment te nommer ?


Aujourd’hui loin de toi
Je ne peux oublier notre belle histoire
Je me rappelle tous les soirs
Des détails de ton corps
De chacune de mes caresses
De chacun de tes mots
De chacun de tes soupirs
Nuit romantique d'amour
Une nuit avec toi, Femme de ma vie ...
Mon amour, aujourd’hui encore je te cherche
Encore je rêve de toi
Encore je souhaite te revoir
Femme de mon cœur
Femme de mes nuits
Femme sans nom
Pardonne-moi
Si je ne sais comment te nommer

Pardonne-moi
Belle lune de ma vie
Je suis délaissée 
Dans ce monde
Je suis perdue
Dans ce monde
Je me sens mal
Femme inconnue 
De t’avoir fait souffrir
De t’avoir fait pleurer
De t’avoir humilié

Femme sans nom
Femme de mon cœur
Lumière de mes nuits
Je veux vivre avec toi
Je veux essuyer tes larmes
Je veux tenir tes petites mains
Je veux te tenir
Je veux te sentir

Je veux vivre avec toi
Femme inconnue
Je veux te faire sourire
Je veux t’apporter un bonheur inouï

Bébé reviens s’il te plait
Ma vie sans toi n’est que regrets
Ma vie sans toi va à la renverse
Ma vie sans toi est un cauchemar exaspérant

Femme de mes nuits
L’unique nuit passe à tes cotés
M’a fait l’effet d’une bombe
vivre aujourd’hui loin de ta clarté
Est bien plus austère qu’une simple tombe

Très chère femme 
Qui es-tu?
D’où viens-tu?
Que veux-tu?

Très chère femme
Une amie comme toi
Personne ne voudrait la perdre
Femme de ma vie,
Femme inconnue
Femme de mon cœur 
La dernière nuit avec toi
Fut pour moi
La première nuit avec mon cœur

Femme inconnue
Femme sans nom
Femme de mes rêves
Femme de mes nuits
Femme de ma vie
Reviens… reviens
Reviens s’il te plait.

S’il te plait ne me laisse pas seul
Je veux vivre avec toi pour toujours
Excuse-moi par amour
Reviens s’il te plait
Parce que je t’aime
Je t’aime

Poème Songe d'une nuit d'été 

* * *
Songe d'une nuit d'été entre deux couples d'amoureux

Cette nuit j'ai songé à TOI mon tendre Amant  
Tu étais près de Moi - tu caressais mon sein 
Prémices de jeux amoureux tout en prenant le temps 
De jouir des plaisirs en ces moments divins 

Avant de plonger dans cette immense ivresse 
Tu embrasais mon Corps - Quelle douce allégresse 
Me couvrant de baisers et de mots d'Amour 
A mes sens extasiés - Effleurant ma bouche 

Tu murmurais JE T'AIME  ce mot si délicieux 
Une larme de joie perle au coin de mes yeux 
Doucement tu descends jusqu'à mon Paradis 
Le désir grandit - Regardes moi j'en frémis 

J'ai rêvé ce Corps si souvent convoité 
Tu es allongé près de Moi - Moments tant désirés 
Ta peau contre la mienne - en Baisers audacieux 
et Mouvements délicats m'emportent vers les Cieux

Mes fantasmes inavouables au fil des jours 
Mes désirs inassouvis se noient dans tes pensées 
Dans le Fusion de nos corps - ne faire qu'un Mon Amour 
Toutes ces frustrations - Enfin - se sont envolées

Mais la nuit s'estompe - L'aube apparaît 
Seule dans ma couche - Je pense - Mon bien Aimé 
Ce n'était qu'un Songe d'une belle nuit d'été 
Qui laissa son empreinte sur mon corps épuisé

Mon Amour encore un jour qui se lève - Sans Toi 
Je suis dans la pénombre - Tu es si loin de Moi 
Mon Amour - je n'entends - je ne vois que par TOI 
Les jours sont Blêmes - Pour Moi il n'est plus de Joie

Cher(e)s membres, cher(e)s ami(e)s, J’avais remarqué que vous appréciez particulièrement mes textes sur les sentiments amoureux. Dans cet ordre d’idées, j’ai une excellente nouvelle.
Des textes inédits, doux et romantiques, ils parlent encore d'amour ! Venez-vous y retrouver...

Article mis à jour le 12/03/2016, publié initialement le 12/08/2013


Les plus beaux textes d'amour

Quelques exemples de textes romantiques 
JE REMERCIE MA MUSE !
Plusieurs amoureux en plein désert
Moins heureux ! Cherchant les feintes.
Des couples veulent changer l'univers
D'autres se touchent sans crainte.

Ma muse revient, un frais délicieux
Elle apporte avec elle, idées et lumière
Du soleil, une rime, un texte, un feu
Des alexandrins traversant la sphère.

Une beauté sur des pages qu'elle dore,
Et plus d'une consonne dans sa tour,
Un texte d'amour que le poète dévore
Une grâce fine qui compose sa cour.

La méditation plane et prend ma tête,
L'oreille attentive,faisant battre le cœur
Un quatrain qui à chaque pas s'arrête
Pour griffonner,lire et corriger sa douceur.

L'éblouissante inspiration me lance des vers
Je saute et plonge dans mon encrier cascade
Je plane et surfe sur ma plume dans les mers
Pour aller m'asseoir à l'ombre des grenades.

L'heure où la poésie m'appelle à ses jeux,
Pour verser des larmes de tendresse
Le bonheur partout frappe mes yeux
Je cède au penchant qui me presse.
 © M. Riahi


Image d'amour avec texte :

image avec des petit texte d'amour

Texte romantique d'amour

Magnifique texte d'amour pour dire je t'aime 

Je t'aime, mon ange, tu le sais bien, et pourtant tu veux que je te l'écrive. Tu as raison. Il faut s'aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l'écrire..." Elle, c'est Juliette Drouet. Lui, s'appelle Victor Hugo. 

Parole d'amour romantique

Poème et texte d'amour sur image

Textes romantiques sur l'amour :

L'AMOUR CIRCULE :

A l'ombre d'un olivier et d'un palmier,
Mon petit cœur d'homme bat fort
Je me déplace sans se soucier
Pour fuir mes soucis et mes torts.

Je fantasme et rêve sur ses mains
Le désir sommeillant sur ma plume
Fuyant mon bureau vers le traversin
Le plaisir chante et rit sur l'enclume.

A la sauvette des passants émus
Voient les couples adossés aux murs
Oh ! L'amour circule dans les rues,
Les baisers sous couvert de l'azur.

Les chauds sourires des poètes,
Des ducs,des bergers,des maçons,
Sous le pur ciel des prophètes
Sans pouvoir retenir les leçons.

L'envie m'ordonne et me pousse
A la tirer et la mettre sous mon aile
Sa présence est tellement douce
Ma Reine est plus jolie que belle.
 © M. Riahi


Promesse de toi, promesse d’amour !

Viens me parler d’amour, là où ta voix me quitte
Viens consoler mes jours du chagrin qui m’habite.
Renouons sans tarder nos lianes éphémères
Pour qu’au lever du jour en ton regard j’espère.

Caresse-moi le cœur en souffles de tendresse
Laisse glisser tes doigts vers l’intime faiblesse
Autant de souvenirs qui hantent ta mémoire
Laisse en courir les mots ils referont l’histoire.

Il est de ces amours que rien ne désespère
Si fort était le lien qui nous avait unis
En symbiose des mots nous percions le mystère

Des amants éternels qui jamais ne s’oublient.
Tu es, je suis, nous sommes dans l’attente d’aimer
Le temps, cet ennemi, pour nous s’est arrêté.

Viens d’amour me parler,
Tout simplement m’aimer.

© Karmanda Maghi


JE T'OFFRE MON EMPIRE :

Notre riche amour est le tien, le mien
C'est le beau soleil, ô ma belle chérie,
C'est notre trésor, c'est notre bien 
Ô mon âme, ô ma très belle vie.

Femme ! Je t'offre tout mon empire,
Et je me mettrai devant toi à genoux
Rien que pour un regard, un sourire
Je risque de devenir dingue fou.

Ma dame,c'est toi que j'ai choisie 
Le réel parfum d'une rare fleur
T'es une beauté,un vrai bonheur.

J’ouvre les yeux,j'suis vraiment ravi 
Ton univers plein plein de couleurs
T'es une magnifique et gracieuse mie
Et le remède qui apaise mes douleurs.

T'es la splendeur des dimanches
Les battements d'un cœur palpitant
Présente je retrousse les manches,
Je suis heureux, comblé et content.

L'AMOUR, CE BEAU SENTIMENT !

Dans la vie, il y a de si beaux jours
Qui éclairent encore nos âmes
Ils étaient tous pleins d'amour,
Et les nuits, ils ravivent les flammes.
L'amour n'est pas illusion,
Il existe bel et bien, et la beauté
Au milieu de nos doux rayons !
Une vive image de nos pensées.
Il nous offre joies et sourires
Mêlés de tendresse et de bonheur
Même s'il nous fait des fois souffrir
C'est l'air qui nourrit nos cœurs.
L'amour baigne nos petits cœurs
Il est en même temps plaisir et charme
Et ses images roulent avec lenteur
Et les yeux laissent tomber des larmes.
Quand nous sommes aux abois
Solitaires, il trouble et trouble encore
Et fait vraiment trembler nos voix
Tout le monde le craint et l'adore !
Riahi Mohamed. le 7 Sept 2013.
 © M. Riahi

Le bon dieu l'a fait naître : 

Mon cœur bat et plane en l’air
Auprès du soleil qui brille déjà
Relève tes très jolies paupières
La terre m’éblouit et je suis las.

Sans toi, je suis sombre et terne
Malgré que brille déjà ma mémoire
Tu es mon flambeau et ma lanterne
Ta beauté se pose devant le miroir.

Soulevant les entrailles du non-dit
Je préfère ta bouche comme raisin
Qui ressemble aux prunes du midi
Mon amour se réveille au petit matin.

Dans la clarté je peux vraiment jouir
Belle lumière, autrefois délicatesse
Sur ton chemin je rencontre le plaisir
Et du réel amour naquit une déesse.

Je me demande qui peut-elle être
Cette sirène, idole de mon cœur,
Pour moi le bon dieu l'a fait naître,
M'offrant un sincère et vrai bonheur.
 © M. Riahi

Texte Romantique pour Elle :

Entre tes bras s'existait déjà un monde rêveur
qui nous appelle à tout moment de récupérer en douceur
la pureté de l'instant, là au sommet d'un beau univers...

Tes bras s'ouvriraient en pleine espace
à la puissance de toute la folie et par l'immense chaleur
Entre tes bras se démontre la vie 
au lieu de la peur
qui entamait le moindre bonheur

Et l'instant de nos attentes sans subir l'erreur 
tes cris prétendant la vie s'élançaient sans crainte 
et tout droit se décoder sous l'effet de l'horaire
sous l'effet du bien être et de l'espoir...

Un saut bien ridicule se marqua en air
envers toutes les façades enfermées
et envers ces coins endommagés sans manière 
au delà de toi se serraient et avec tant d'amours
le ciel et la mer...

Dans une belle image décorée en bleu clair
tu fréquentais sans doute l'accent dans le sombre mémoire
il est temps de fêter et par sourire du donneur 
cette joie de récompense qui plaisantait ma chère
entre tes bras je vivais ma paix et la belle gloire

Les plus beaux mots d'amour :

Les caresses sont les plus adorables
Où mon propre et véritable désir se noie
Elle livre son secret incontournable
A mon âme qui chante,danse,tournoie.

La chaleur vient sécher mes larmes
Mon cœur est aux limites de l'être,
Il bat en profondeur et avec charme
Là, où le plaisir peut apparaître.

Elle plane et elle n'est redescendue,
Sa poitrine se gonfle, en soupirant,
Dans les sentiments rien n'est perdu
Et il n'y a que l'amant qui la comprend.

Pourquoi tout différer pour bien vivre ?
Le réel devoir attend la bonne volonté.
La patience, la pensée et le livre
Se manifestent autour de sa beauté.

Elle est là pour, enivrer et séduire,
Vraiment ma persévérance me pousse
A suivre sa bonté et son beau sourire
Et sa présence m'est également douce.

Texte sur l'amour et la vie :

L'amour rallonge la vie :

Trois,quatre mots et cinq même,
Un long regard perçant et tueur
Peuvent offrir à qui vraiment t'aime
Un coup de sabre dans le cœur.

L'amour rallonge la vie et rallume le feu
Le sang circule et brûle les veines
Le monde devient joyeux,beau et bleu
Et toutes nos nuits douces et sereines.

L'âme, ce conseiller loyal et brave,
N'est-elle pas aussi,le sens de la vie
Heureuse,rieuse des pensées graves,
Et là, mon petit cœur lui dit : Merci.

En ignorant de regarder le calendrier,
Elle plane, elle rêve soleil, et module
L’hymne du plaisir en mois de février
La dame est dans de grosses bulles.

Son œil flamboyant allume le soleil
Sa splendeur et son charme inondent
Et offrent de jolis éclats vermeils
A tout ceux qui tournent en ronde.

***

Le ciel illumine la rose que je préfère,
Lui donnant la chaleur du soleil du jour
En augmentant son parfum sur terre.
Moi, je prends du plaisir et de l'amour.

***
Les années qui s'envolent vite !
Et les mois devenus comme mite.

Où sont passés tes beaux rêves ?
Ne me dites pas : qu'ils crèvent !

Toi la fine brise, d'amour chargée
Qu'as-tu fait de tes longues années ?

Et de tes souvenirs bien enterrés ?
Ne restent-ils pas des inconsolés ?

Ô vieillesse avec ta grosse cane,
Attention, tout sur terre s'éveille

La souffrance et l'ennui flânent
Mais les jours ensoleillés surveillent.

La vie est pour celui qui ne pâlira pas
Afin que ses rêves survivront ici et là.

L'amour sera pour toi, un ange, une fée
La rose qui plaisait à ton cœur désolé.

Beau texte d'amour :

Pour cet amour qui m'a bien reçu
En avance les pas et je continue
Pour cet amour qui m'a bien cueilli
Dans ces fontaines je ne suis plus sorti
Multiples formes sublimes le menu
Pour cet amour qui avait des larmes
et des cris ...
Pour cet amour qui me prenait en voyage
matin et nuit...
Et qui rassemble ma colère sous tes épis
Pour cet amour qui cerne mes écrits
La pensée ou la mémoire c'est bien dit
Ajoutant l'inquiétude quand je réagis
Pour cet amour qui me semble un défi
Pour cet amour qui me pousse et m'ennuie
Je chanterai toujours à toi la vie
Je t'aime l'amour qui m'a mis
Dans ses surfaces rien ne supplie
Rien n'était clair et rien n'était interdit
et cet amour était trop précis...

Texte d'amour pour maman

Tes doigts qui me touchaient
Et les souvenirs qui me giflaient
Tes souffles qui se triplaient
Selon la force des journées
Et la faute des soirées
Reviens donc me juger...
Tu t'amuseras dans ma tranquillité
Entre je t'en prie dans mon silence
Entre et avoue dans mon imprudence
L’aube est majeure dans mes instances
Le calme est toujours né de la puissance
Voilà le silence et ses annonces
Jamais le bruit de l'époque danse
Sur la bouche une sécheresse parfaite...
C’était mon absence...
Tes mains me caressaient
Et mes mots te suppliaient
Envie de t'expédier...
Une nouvelle lettre éprouvée...
Envie de t'envoyer une page colorée
Au sein des nuits mouvementées
Reviens donc me chercher
Entre ce bruit le reste de mon souhait
Je t'avoue chère maman
Que ton amour est toujours réveillé
Et que tes souvenirs se serrent avec les années

Texte romantique pour son amoureuse

Je l'avais croisée, j’ai connu l’espérance,
Me suis senti comme poisson dans l'eau
Je croyais au bonheur et la souffrance
A disparu, pour cet amour tout nouveau.

Tout ce grand espace,le ciel et le monde,
Astres et anges se plient pour une fois
Devant ce sentiment chaque seconde
Compte et se transpose en véritable loi.

Quand elle est là, ma journée fuit
Je la pourchasse à perdre haleine,
Elle me pousse,me dévore, sans bruit
L'envie est sans pitié, sans peine.

Je chantais haut, ivre sans bouteilles
Sa grâce, sa tendresse, sa beauté
Ses pulpeuses lèvres,une merveille
Et puis son beau corps fort élancé.

Ses chauds baisers m’emmènent loin
Je rêve, je plane, elle est trop belle
Sans souffrir elle me conduit au point
D'un grand bonheur et je ne vois qu'elle.
Tous droits réservés © Riahi Med

Ce n'est pas l'Amour qui blesse mais plutôt le manque d'Amour !

Austin Jack

Fourni par Blogger.