Poème : Mots croisés

Par : C.G Noel
mots croises et poeme lyrique

Il y a peu d’espoir,
Je bloque en vertical
Et dans l’horizontal,
Bien trop de cases noires,
💑
Cette grille est bouchée.
J’ai beau me torturer,
Mots et maux triturer,
Je ne peux rien coucher.
💑
Longue définition
Pour un espace court,
J’ai fait tous ses contours
Mais rame pour de bon.
💑
Je croise et je décroise,
Ma patience défaille.
Ne survient nulle faille
A la grille sournoise.
💑
Mais dans mon désarroi
Un éclair apparaît
Ah ! Que je fus distrait
💑
Car il n’est point d’émoi
Sans ton amour si doux.
Il n’y a pas de nous,
Si ce n’est toi et moi.
💑
Oui, distraits nous le fûmes
Mais l'attrait opérait.
Au diable l'amertume,
Nos vies se sont croisées !
💑 💑
Copyright © Georges Noel COLDOLD
Caen 2016.

Poème : Sans Toi - Comment Vivre

Publié par : Marie France Gobé 
Image d'une femme triste qui pleure
Je t'écris pour ne pas pleurer 
Qu'il est difficile de t'oublier 
Sans Toi ma vie doucement s'en va 
Sans Toi mon Amour je n'existe pas 

Tel un fantôme tu hantes mes rêves 
Une Passion - une Folie et j'en crève 
Angoisse et Souffrance prennent le pas  
Pourtant de ton Amour je ne doute pas

Tu étais venu comme un soleil éclairer mon chemin 
Comment pourrais-je oublier tous ces instants divins 
Mais l'absence est le plus grand des Maux 
Mes pleurs et mon cœur se noient dans les flots

Ami - Amant - Amour - Reviens vers moi 
Sans pudeur je me suis mise à nu pour Toi 
S'il fallait traverser cet océan - cette immensité 
Tout quitter même mon Pays - Pour toi je le ferai

Même si tu es loin de moi, je te garde mon amour 
Même si le temps passe, je t'aimerai toujours 
Tu es mon espoir - mon repaire - j'ai besoin de Toi 
Tu n'es plus là et je n'ose imaginer ma vie sans Toi

Pardon pour ces mots Douleur écrits par mon Cœur 
Ces blessures que tu infliges à cette âme qui se meurt 
Il y a des déchirures, des souffrances qui ne se voient pas 
Je lutte contre la tristesse qui grandit au fond de Moi


Je t'aime avec la fureur de la mer
Je t'aime avec mon âme et ma chair
Si je ne savais pas
Si je ne t'aimais pas

POÈME : LA VIE SANS TOI EST DURE

Poème sur la dureté de la vie et de l'amour

Te rencontrer et t’aimer seulement,
Dans un rayon d'amour et de douceur,
Et te donner mon âme à tout moment 
Quand tes yeux font le tour de mon cœur.
💞
J'ai vraiment aimé tout ce que j’ai vécu
Dans la clarté en respirant librement 
Même si ton âme m’a toujours cru
J'suis heureux et content d'être l'amant.
💞
Toi qui m'avais dit qu’il faut aimer ainsi,
Mon esprit dépend de ton esprit pur
J'ai écouté, j'ai pensé,j'ai répondu ceci :
La vie sans toi n'est rien et plus dure.
💞
Je veux te faire un compliment 
Tu es la grâce et t'es désirable 
Je ne vois que ton côté charmant.
💞
T'es la lune me couvrant de sa lumière,
J'admire ta pensée quand je plonge,
La fine brise et la beauté de la terre,

Copyright © Riahi Med

POÈME : CE TEMPS QUI NOUS FUIT

Image et poeme en temps reel

Le bleu azur,nous observe madame,
Un témoin fin tendre et le premier.
A connaitre le secret de nos âmes,
Il est le seul qui peut être discret.

Ta flamme brûla mon cœur rebelle
M'emportant en haut dans les cieux 
Mon corps en ta compagnie ma belle 
Plane et bouscule vraiment les dieux.

Tu sais bien, ma jolie maîtresse,
Toi, mon chocolat, quand je pense,
Que le temps s'échappe sans liesse
Ce temps, qu’en folie on dépense.

Et la vie et les journées perdues
Tout file et s’en va comme fumée,
Aussi, les nuits ne reviennent plus.

Pour cueillir, ton immortelle beauté,
Je m’éveille toutes les deux heures,
La fièvre me secoue, pour un baiser.

© Med Riahi
Tous droits réservés 

Poème : Quoi que je dise ? Quoi que je fasse ?

Publié par : DOMINIQUE ELVIRA 

Image d'une femme triste et seule

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Les mots qui sortent sont déformés,
Les aides que j'apporte ne suffissent pas,
L'amour que j'éprouve ne rassure pas,
Plus j'essaye d'apporter, plus je suis rejetée.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Je vagabonde au milieu de nulle part,
Étrangère parmi eux,
J'essaye d'exister,
J'essaye de vivre.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Plus j'aide, moins je suis remerciée
Plus j'avance, plus je vois ma vie comme un enfer,
Personne n'entend mes cris de douleur,
Personne ne remarque, le gouffre où je m'enfonce.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Je suis seule, abandonnée au milieu des loups,
Pourtant, je vous aime, je donnerais ma vie,
Je voudrais votre bonheur,
J'espère votre réussite.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse,

Dois-je partir, m'en aller,
Pour que vous soyez heureux,
Je n'ai jamais voulu vous décevoir,
Je me suis trompée sur toute la ligne.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse, 
Je suis incomprise.

Je suis lâche envers moi,
Je baisse les bras,
Je m'éloigne,
Ma colère est immense.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Plus je me rapproche,
Plus vous vous éloignez,
Plus j'ai mal,
Plus je suis celle qu'il faut éviter.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Devant mes yeux, ma vie défile.
Je n'ai plus rien,
Ni d'amour, ni de compréhension,
Que le mépris, la colère, le rejet.

Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

J'ai beau faire,
Quoi que je dise ?
Quoi que je fasse ?
Je suis incomprise.

Copyright © Modvareil. 2016 

Poème du jour : Donne-moi le pur de ton amour !

Photos Amoureux du printemps 2014
" Donne-moi le pur de ton amour "
De ta chaleur et de ton emprise intensive 
L’accès de tes espérances charmantes 
La souplesse de tes paroles inexistantes 

La foudre qui allume mes bougies incroyantes 
Inculpé par l'instant et sans arme...

Ne t'inquiète pas chérie... 

Et pourtant je félicitais tes larmes 
En faveur de notre bien je dois payer 

Aux divers maux qui me hâtaient 
Dont le reste va m'épuiser ...

Et par les doutes qui m'empêtraient ...
Donne-moi de ta colère...

Pour faire accoupler quand même nos douleurs 
Et pour enrichir la voix de cette mer...

Lorsque je te serre...
Je ressens notre existence en plein ciel et terre 

Devant et arrière...
C’est ce que je préfère...

Donne-moi le vouloir...
Donne-moi de ton pouvoir...

Pour reprendre le chemin qui était toujours noir...
Et pour réduire cette moche galère 

Donne-moi de ta fortune 
Pour accompagner mes rêves au-delà de cette lune !

Poème : Donne-moi l'amour :

Donne moi ton coeur
Donne-moi l'amour
Donne-moi un thème
Donne-moi le mot amour,

Et qu’avec ça je commence mes jours
Donne-moi encore une chance

De voir longtemps dans tes yeux
Toute ta reconnaissance

Accorde-moi toute ta confiance
Que je puisse prendre conscience

De ma véritable existence
Donne moi la chance de te montré que j’ai raison,

Que notre amour n’était pas qu’une illusion
Pourquoi n’écoute tu pas ton cœur

Pourquoi me vois tu pas mes pleurs ?
Pourquoi ne fait tu plus confiance a la vie.

L’espoir dont mon âme pour toi ce nourrissais,
A laisser place a cette amertume

A déchirer nos plus beaux sentiments.
Je suis resté prés de toi, espérant te confié,

Tous ce que mon cœur avait de plus beau à te donner
Aujourd’hui, une seule pensée m’obsède,

Pourquoi tout est partit en fumé,
Comme ci de cet amour, rien n’avait jamais existé..

Ton silence m’envahit

Par : Med El Qoch.

image illustrant une femme en silence.

A l’heure où ton silence m’envahit
L’ombre d’un soupir évanescent,
Fuit mes lèvres gercées
Fissurées comme la terre d’été

Sans aucun murmure,
Sans aucune armure
Tu transperces de fond en comble
Cette âme inassouvie Que le destin châtie

Qu’elle s’attarde cette lumière
Que tes yeux vifs caressent
Qu’elle adoucit l’âme

Pour ne pas voir la nuit surgir
Je ferme les yeux
Et écoute mes soupirs frémir
Je m’abreuve de tes rires exquis
De tes regards au loin
Sillonnant l’horizon

Je déambule, seul
Entre deux cils si fins, tranchants
Hagard, je m’égare

Rien que ton effluve
Et tes soupirs transgressant la nuit
Ultime zéphyr

Allons bercer les ondes
Que tes yeux bleu océan
Contemplent depuis l’aube...

Images d'une jolie peinture et poésie.

Commentaire : 

L’auteur de ce poème, le talentueux poète et peintre Med El Qoch, est l’un des plus anciens élus de ce groupe puisqu’il est là depuis la création de cette page en 2009. Mais, il lui arrive, comme beaucoup d’artistes, de se sentir parfois le besoin d’observer une période de silence plus ou moins longue afin d’évaluer le parcours déjà fait et mieux se préparer à l’étape suivante. Et nous espérons que cette auto-évaluation a été effectuée et que nous ne serons plus privés longtemps de sa poésie.

Ce nouveau poème accompagné d’un tableau de peinture duquel il avait été probablement inspiré appartient clairement au genre sentimental pur où l’on chante d’habitude l’amour sublime idéal qui s’élève constamment vers le spirituel et ne dérape jamais dans le charnel.

La description de cet amour s’est concrétisée d’abord, sous la forme d’un ensemble de beaux traits abstraits et semi-abstraits dans la personne de la bien-aimée qui enchantent l’ouïe, la vision et l’olfaction mais jamais le toucher (ton silence - cette lumière que tes yeux vifs caressent - tes rires exquis - tes regards - deux cils si fins - ton effluve - tes soupirs - tes yeux bleu océan). La même description a englobé parallèlement un autre ensemble groupant les sensations éprouvées par le poète sous l’effet de ces traits et qui sont toutes chastes et pures (ton silence m’envahit- tu transperces de fond en comble cette âme - elle adoucit l’âme – je m’abreuve de tes rires exquis de tes regards – je déambule, seul entre deux cils- allons bercer les ondes que tes yeux bleu océan contemplent depuis l’aube…). Il s’agit bien entendu d’un amour rare de nos jours mais qui, comme on le voit, peut exister encore. Cependant, si le discours du locuteur a été façonné sous forme d’un expressif ( acte langagier exprimant l’état psychologique de ce locuteur) , il a été, en, revanche, parsemé, de long en large, d’images attrayantes de différentes sortes ( comparaisons , métaphores, métonymies …) à forte charge suggestive exprimant un romantisme tendre , raffiné et lyrique.

Arrêtez de nous faire ce mal 
Cessez vos haines mutuelles

Innocents qui paient
Innocents qui meurent
Et Voyous qui tuent
Les Voyous font Peur

Ô Maman ma Mère
Ô Ma Mère la Terre
Tu as vu que faire
Tu as vu ces Horreurs

Serais toi qui le veuilles
Le voudrait-il ton Cœur
Ou était-il en Flammes
Laves Magmas en Âmes

Voudrais-tu ces Carnages
Aimerais-tu ces Tournages
Vidéos tout en Sang
De mes Frères et mes Sœurs

Tombent ensemble
Chaque Instant
En Iraq
Rien qu'hier

C'est l'Enfer
Qui domine 
C'est l'Enfer 
De Terreur

Et voilà qu'alors c'est en Nice
Nice la belle
Nice la douce
Paie en Âmes
Devise en Chaire

Et très propice
Le sens-tu o ma Mère
Ou inerte sourde muette
Ô belle Terre
Ma jolie Gé Coquette...

Revivez en images l'hommage aux victimes des attentats de Nice
Nice la belle, Nice la douce ... 
Copyright  © 2016 
M. Inokane

Je suis la mal comprise, la mal aimée...

Un poème de DOMINIQUE ELVIRA 
Poème mal comprise !

Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘 
J'ai l'impression de parler dans le vide,
Pour eux, les mots sont mal pris.
Tout ce que je dis, est mal ressenti,
Je les ennuie au quotidien,
Je les dérange dans leur vie.
💘
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘
Mon cœur est plein de chagrin,
Ma vie est un enfer,
Seule, dans mon coin,
Je n'ose plus rien dire,
Sans avoir la peur au ventre.
💘
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘
Que vont-ils encore croire ?
Que vont-ils encore déformer ?
Que vont-ils encore imaginer ?
Que vont-il encore interpréter ?
💘
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘
J'ai le sentiment d'être une menace,
J'éprouve un rejet de leur part.
J'ai peur d'être la mal comprise,
J'ai peur d'être la mal aimée.
Pour les uns, je suis le petit canard boiteux,
Pour les autres, une personne étouffante,
Pour certains, la méchante,
Pour tous, je détruis tout autour de moi,
Il semble que je parle trop,
Que je critique,
Que je déforme,
Que j’embête,
Que je dérange.
💘 
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.
💘 
Mais où est ma place dans ce monde ?
Personne ne comprend,
Ou personne ne veut m'écouter,
Ou personne ne veut entendre,
Ou personne ne veut voir.
💘 
Je suis la mal comprise, la mal aimée,
Je me sens seule incomprise,
Personne ne me comprend.

Copyright © Modvareil 2016

Indifférence, Pourquoi ?...

Poème de DOMINIQUE ELVIRA !
Jolie femme attend sur la route
Modvareil dans : Indifférence pourquoi !

Le Poème : Indifférence, Pourquoi ?

Un mot facile à prononcer,
Si difficile à accepter.
Je ne comprends plus.
Je me demande sans cesse,
M'aimes-tu encore ?
Car je souffre de ton indifférence.
💘
Tu ne prêtes plus attention à moi,
Ton regard est vide,
Noyé dans tes pensées,
Je me sens seule, rejetée.
Je me pose tant de questions.
Ne suis plus rien à ton regard ?
D'où vient ce sentiment bizarre,
Que je suis seule ?
J'ai un sentiment de vide intérieur.
💘
N'ai je pas assez d'importance à tes yeux,
Pour me montrer que j'existe ?
Tu ne montres plus rien.
J'attends un geste,
Le cœur plein d'espoir,
Je t'attends.
💘
Je souffre et souffre en mon âme intérieure,
Souvent je pleure, je doute,
Mais ma douleur t’indiffère.
Je voudrais tant que tu me prennes dans tes bras,
Que tu me cajoles,
Que tu me consoles.
💘
Mais pas un geste, une parole pour me rassurer.
Que suis-je pour toi, dans ta vie ?
Je ne sais plus où est ma place dans ton cœur.
Je me sens mourir,
Cela me ronge de l'intérieur,
J'ai peur.
Tu es mon cœur, tu es ma fontaine de ma vie.
Je pense à toi à chaque souffle de ma existence,
J'ai tant besoin de ton amour.

Tous droits réservés ModVarEil © 2016 

INDIFFÉRENCE – DOULEUR :

Un Poème de DOMINIQUE ELVIRA !
Femme triste : Indifférence & Douleur
Indifférence - Douleur © MODVAREIL. Envoyé le : 4/23/2015 à  23:12:18
Sa présence infligée apporte à ma vie,
Une ride qui se creuse sur mon visage,
Comme un mauvais pli sur ma ligne de vie.
Une crevasse où se niche son existence.
Et ces mensonges et ces ignobles tromperies,
Elle montre à quel point , 
La vie des autres n'est rien.
Vivre veut dire repos, amusement, 
Pour les autres un travail ardus de tous les jours.
Devant elle, il faut faire les courbettes, se taire,
Ne rien dire et subir à chaque instant de la vie.
Combien de temps encore ?
Rien ne la touche, même pas l'amour,
La gentillesse, ni la colère, ni le désarrois, 
Ni l'indifférence.
Elle brave le monde, et pense tout savoir.
La vie est bien différente.
Hélas, je dois supporter, subir ,
A chaque instant de ma vie,
Et je n'en peux plus.
Qui aurait pu croire !
Qu'en lui ouvrant, mon cœur, ma maison,
J'allais souffrir autant.
Personne ne voit rien, 
Tout est fait dans le dos,
Et bien sûr, qui on croit ?
Moi, non.
Je souffre, et personne ne comprend.
Tout est ma faute,
J'ai les épaules larges,
Elle sait manipuler, se faire dorloter, 
Et qu'on s'apitoie sur son sort.
Moi, je reste là sans comprendre,
Dans ma douleur, 
Et je dois vivre avec, 
Et surtout ne rien dire et subir.

Tous droits réservés DOMINIQUE ELVIRA  © 2015

UNE LARME DANS MON CŒUR...
Un poème de DOMINIQUE ELVIRA 

Belle image de larme d'amour
Poème & Poésie : Une larme dans mon cœur ...
Mon âme est meurtri,
Mon visage est éteint,
Mes yeux sont vides,
Mon cœur est lourd.
Les heures, les jours, les semaines,
Les mois, les années,
Estompent à ma vie ton doux visage.
💦
Une larme dans mon cœur..
Qui ne laisse aucun doute,
Jamais tu ne me pardonneras,
Jamais tu ne feras le premier pas,
Jamais tu ne reviendras.
💦
Une larme dans mon cœur...
J'ai perdu ton amour,
J'ai perdu ta confiance,
J'ai perdu nos liens maternels,
J'ai tout perdu.
💦
Une larme dans mon cœur...
La lumière au loin s'estompe,
L'espoir ne veut plus rien dire,
La porte de mon avenir se ferme,
Peu à peu, je tombe dans un gouffre.
💦
Une larme dans mon cœur...
A jamais ne renaîtra,
Tu es ma chaire,
Tu es ma vie,
Tu es mon enfant,
Mais rien n'est plus pareil,
Le cordon est coupé,
Et ne reviendra jamais.
💦
Une larme dans mon cœur...
Trahie, sans retour,
Ton visage s'estompe peu à peu,
Je ne sais plus qui tu es,
Au loin nos doux moments disparaissent,
Plus rien n'existe de ton passé, de ton présent, de ton avenir,
Je sens le vide m'entourait,
💦
Une larme dans mon cœur...
A jamais perdu.
Mais une petite lumière,
Au loin, clignote encore,
Un léger espoir d'amour,
De résurrection,
Aura-t-il un miracle,
Au bout de mon voyage ?

Copyright © ModVarEil
France 2016 

Vous aimerez aussi peut-être les poèmes suivants : Un amour une larmeLarmes d'amourIl pleut dans mon cœur ...

Poème d'amour : Mon soleil, mon amour

Un poème de : Teddy Gérard

Image d'amour pour mon soleil d'amour

J'étais seul dans ma vie.
J'étais seul la nuit,
J'étais seul le jour, 
Dans un monde sans amour.
💕
Mon ciel était gris.
L'avenir aussi.
Trop souvent le soir 
Venaient les idées noires.
💕
Bien sûr que j'ai goûté aux plaisirs éphémères,
Les caresses et baisers des amours ordinaires.
Mais tous ces arcs-en-ciel étaient vite oubliés.
Dans mon cœur revenait la sombre vérité.
💕
J'étais seul dans ma vie.
J'étais seul la nuit,
J'étais seul le jour, 
Dans un monde sans amour.
💕
Mon ciel était gris.
L'avenir aussi.
Trop souvent le soir 
Venaient les idées noires.
💕
J'avais toutes ces musiques, ces rayons de soleil,
Ces mélodies magiques, ces paroles de miel,
Pour adoucir mes peines et rythmer mes journées,
Sans me faire oublier l'amère vérité.
💕
J'étais seul dans ma vie.
J'étais seul la nuit,
J'étais seul le jour 
Dans un monde sans amour.
💕
Mon ciel était gris.
L'avenir aussi.
Trop souvent le soir 
Venaient les idées noires.
💕
A l'aube d'un nouveau jour, nos vies se sont croisées,
Le soleil de l'amour continue de briller.
Tes caresses tes baisers ont cette exquise saveur;
Tellement sucrés et vrais qu'ils atteignent mon cœur.
💕
Oui tu partages ma vie.
Mon ciel n'est plus gris.
Tu illumines mes jours,
💕
Nos caresses nos baisers nous brûlent toujours le corps,
Comme un soleil d'été, nous en voulons encore.
Au rythme de nos cœurs, de nos corps enlacés,
Nous dansons le bonheur de se sentir aimé.
💕
Oui tu partages ma vie.
Mon ciel n'est plus gris.
Tu illumines mes jours,
mon soleil, mon amour.
💕
Oui tu partages ma vie.
Mon ciel n'est plus gris.
Tu illumines mes jours,
mon soleil, mon amour.

Copyright © Teddy Gérard
Réunion 2014
Fourni par Blogger.