Poèmes de Charles Cros, poète français (1842-1888)

Fils d'un instituteur de Narbonne. Charles Hortensius Emile Cros est né en 1842 à Fabrezan, dans l'Aude. Un poète français (1842-1888) Consultez sa biographie ainsi que ses plus beaux poèmes.

Poèmes d'amour et poésie de Charles Cros :

Charles Cros
Charles Cros

La biographie de Charles Cros : Poète français (1842-1888)

Fils d'un instituteur de Narbonne, Charles Hortensius Emile Cros est né en 1842 à Fabrezan, dans l'Aude. Il suivit sa famille à Paris ou il étudia en autodidacte privilégiant les sciences. Il obtint son baccalauréat à quatorze ans. Au même âge, il savait aussi le sanscrit et l'hébreu.

Professeur de chimie à l'institut des Sourds-Muets, de 1860 à 1863, il présenta ensuite un télégraphe automatique à l'Exposition Universelle de 1867. Il rencontra peu après, par sa liaison avec Nina de Villard, les principaux poètes parnassiens. Il se lia d'amitié avec Paul Verlaine et Villiers de l'Isle-Adam. En 1971, il figure dans la deuxième livraison du Parnasse contemporain.

Charles Cros connut Rimbaud, l'hébergea même, mais se fâcha vite avec lui. Il fréquenta tous les groupes de la bohème littéraire des années 1872 - 1885. Ainsi devint-il peu à peu célèbre dans les cénacles à la mode. Cependant, en dépit de l'admiration de quelques-uns comme Khan, Laforgue ou même Manet, le poète restait méconnu.

La même malchance touchait l'inventeur: le phonographe qu'il avait baptisé "paléophone" devait être rejeté dans l'oubli jusqu'à la redécouverte d'Edison. Charles Cros mourut à Paris. Il eut une revanche littéraire grâce aux surréalistes qui le reconnurent comme l'un de leurs précurseurs.

Consultez la biographie de Charles Cros sur Wikipédia.

Découvrez ses plus beaux poèmes :

1. Ballade du premier Amour :

Amours heureux ou malheureux,
Lourds regrets, satiété pire,
Yeux noirs veloutés, clairs yeux bleus,
Aux regards qu'on ne peut pas dire,
Cheveux noyant le démêloir
Couleur d'or, d'ébène ou de cuivre,
J'ai voulu tout voir, tout avoir
Je me suis trop hâté de vivre.

Je suis las. Plus d'amour. Je veux
Vivre seul, pour moi seul d'écrire
Jusqu'à l'odeur de tes cheveux,
Jusqu'à l'éclair de ton sourire,
Dire ton royal nonchaloir,
T'évoquer entière en un livre
Pur et vrai comme ton miroir,
Je me suis trop hâté de vivre.

En tes bras j'espérais pouvoir
Attendre l'heure qui délivre ;
Tu m'as pris mon tour. Au revoir.
Je me suis trop hâté de vivre.
© Charles Cros.

2. A la plus belle :

Nul ne l'a vue et, dans mon coeur,
Je garde sa beauté suprême ;
(Arrière tout rire moqueur !)
Et morte, je l'aime, je l'aime.

J'ai consulté tous les devins,
Ils m'ont tous dit : " C'est la plus belle ! "
Et depuis j'ai bu tous les vins
Contre la mémoire rebelle.

Oh ! ses cheveux livrés au vent !
Ses yeux, crépuscule d'automne !
Sa parole qu'encor souvent
J'entends dans la nuit monotone.

C'était la plus belle, à jamais,
Parmi les filles de la terre...
Et je l'aimais, oh ! je l'aimais
Tant, que ma bouche doit se taire.

J'ai honte de ce que je dis ;
Car nul ne saura ni la femme,
Ni l'amour, ni le paradis
Que je garde au fond de mon âme.

Que ces mots restent enfouis,
Oubliés, (l'oubliance est douce)
Comme un coffret plein de louis
Au pied du mur couvert de mousse.
© Charles Cros.

3. Moi, je vis la vie à côté :

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c'est la fête.
Les gens disent : "Comme il est bête !"
En somme, je suis mal coté.

J'allume du feu dans l'été,
Dans l'usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête,
Qu'importe ! J'aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J'ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d'un pas normal :
Des roses, des roses, des roses !
© Charles Cros.

4. Berceuse :

Il y a une heure bête
Où il faut dormir.
Il y a aussi la fête
Où il faut jouir.

Mais quand tu penches la tête
Avec un soupir
Sur mon coeur, mon coeur s'arrête
Et je vais mourir...

Non ! ravi de tes mensonges,
O fille des loups,
Je m'endors noyé de songes

Entre tes genoux.
Après mon coeur que tu ronges
Que mangerons-nous ?
© Charles Cros.

On meurt d'avoir dormi longtemps. Avec les fleurs, avec les femmes.
Citation de Charles Cros.

Cette rubrique liste une courte biographie ainsi que les 04 meilleurs poèmes du poète français Charles Cros.