PUISQUE TES BRAS TU NE PEUX M'OFFRIR 

°°°°°°

°°°°
Mon Ange - Je ne trouve même plus les mots 
Pour te parler de notre Amour  
Disparus les chants mélodieux des oiseaux 
Parés de leurs plus beaux atours 

Maintenant je connais la souffrance d'aimer passionnément 
Mais hélas, je ne peux lutter contre ce sentiment 
Je ne devrais te le dire - car je pense - Tu le sais déjà 
Je mourrai  sans ton Amour et sans TOI

Ton absence m'attriste et je me perds dans ce silence 
A l'automne de ma vie qui file entre mes doigts 
Je m'enfonce peu à peu dans la désespérance 
Mais cet Amour - comment puis-je le définir sans Toi

Pourtant ici bas il n'est qu'un seul bonheur 
TOI - Ce grand soleil qui envahit mon être 
TOI - Ce volcan qui brûle en mon cœur  
Mais que faire quand l'Amour est le Maître 
Tu m'as ouvert la porte de ton cœur 
Et m'a fait goûter à ce grand Bonheur 
Mais quel sera notre avenir 
Puisque tes bras tu ne peux m'offrir

Pourtant j'aimerai tant pouvoir m'y réfugier 
Quand le soir j'ai froid et m'y réchauffer 
Me blottir contre Toi pour apaiser mes peurs 
Et que tendrement tu puisses sécher mes pleurs 

Entre les rivages de ma vie tu guériras mon cœur 
Tu es si loin de moi - mon cœur crie son désarroi 
Triste est mon âme par ce manque de bonheur

Nous nous étions trouvés - Que deviendra cet Amour 
Car Toi et Moi, nous ne pouvons le vivre au grand jour 
Il restera à jamais au plus profond de nos cœurs 

 COPYRIGHT

gifs et image de tendresse d'amour et calin
Je ne trouve même plus les mots
pour te parler de notre Amour




Comment retrouver le réconfort ?


Dis au vent d'écarter mon voile
De tes yeux je suis l'esclave 
Je mendie l'or de la lumière
Entre étoiles et catacombes
Des rêves de cristaux et de bois
Ravage le feu et l'écriture
Un laps de temps juste une seconde
La rumeur court toujours le temps
Comment retrouver le réconfort?
Le chemin accumulé dans les paumes
Un toit pour un ciel dans l'attente
Pouvoir ne plus se cacher du monde
Là où réside une part de l'intouchable
Je baisse la tête et regarde le sol
Je m'assois et enfile le vent 
Terre de rêve Terre d'Orient 
Un rayon pourpre sur l'horizon
Si l'espérance parfois me déçoit
Ma barque heurtera un jour le paradis


Copyright © Sonia Garcia
Dès la première lecture de ce poème, nous nous trouvons plongés dans un univers spirituel mais trouble et désordonné qui n’est, sans doute, qu’un reflet de l’intérieur de la locutrice ( la personne qui parle et qui ne coïncide nécessairement pas à celle de l’auteure).

Il est spirituel du fait qu’il est profondément religieux et est trouble parce que la vision qui s’y profile est mitigée : païenne d’un côté (catacombe : lieu souterrain servant de cimetière, en particulier dans l'ancienne Rome et à Lutèce ) et monothéiste , de l’autre, avec la présence des dualités : ciel/terre, ici-maintenant/au-delà (je baisse la tête et regarde le sol paradis / ma barque heurtera un jour le paradis ) ,l’Occident ( sous-entendu étant le lieu de l’énonciation :terre de la civilisation matérialiste )/l’Orient :terre de la révélation ) ,en plus du déterminisme : le chemin accumulé dans les paumes) qui est peut-être commun aux deux.

Mais le caractère embrouillé de cette vision est plus manifeste au niveau psychologique sur lequel a été focalisé le texte entier .Sur ce plan là, le poème est empreint, dés le début, d’une coloration soufie avec cette quête de la Vérité, du sens (dis au vent d'écarter mon voile de tes yeux je suis l'esclave je mendie l'or de la lumière - là où réside une part de l'intouchable - un rayon pourpre sur l'horizon) et surtout de paix et de sérénité intérieures (comment retrouver le réconfort? ).

Cependant, cette quête se heurte visiblement à beaucoup de difficultés (mon voile – catacombes - chemin accumulé dans les paumes - l'espérance parfois me déçoit ).Un poème peu commun nous décrivant une expérience spirituelle très particulière vécue par une poétesse française dans son monde occidental en plein vingt-et-unième siècle !

Je voudrais te parler;

En termes transparents 
De mon sentiment sans masque 
Au sein d'un poème en flamme 
Ton silence un brave pur-sang 
Qui permet aux rêves de galoper 
Aux plus lointaines des marécages...
Mais tu n'as que faire des mots !

Je voudrais te parler;

En termes pittoresques
Le long de mon tableau fignolé
Qui cache de si belles paroles
Ton rejet une perdrix débile
S'amusant des grains miraculeux
En réalisant des tartes succulentes...
Es-tu froide à ce point ?

Je voudrais te parler;

En termes enfantins
D'un homme vieux par les rêves
Aux yeux baignés de larmes
Sa vie un tas d'étagères
Où sont classés avec minutie
Ses manuscrits de la désillusion...
Sais-tu encore pleurer seulement .

Je voudrais te parler;

En termes savants
De ma poitrine sans cœur
Vendu comme pièce de rechange
Auprès d'un cardiologue avide
Qu'il vendrait à un riche
À un prix valant son pesant d'or...
Tu as réduit ma paix à néant...

image pour un poeme

Poème : Ma vie à moi 



Photo d'une fleure de vie, d'amour et d'espoir
MA VIE A MOI
Toi qui m’as fait vivre 
Toi mon cœur à moi 
Moi ma vie à toi 
Tiens regarde-moi 
Moi j'ai fait ma vie 
Tiens regarde le ciel 
Ciel viens dans mon cœur 
Nuit emporte moi dans tes rêves 
Rêves qui seront au réveil que passé…
Oh toi la vie vient à moi 
Oh toi la vie donne-moi espoir 
Avenir à venir mon histoire sans avenir...
Et toi oiseau dit-moi ton nom 
Et toi oiseau donne-moi tes ailes 
Tes ailes pour partir dans un meilleur monde 
Monde ou sera régné santé amour enfants richesse 
Donnez-moi ce que je veux 
Donnez-moi mes souhaits 
Souhaits que je ferme dans mon cœur 
Cœur qui porte mes réveil mes étoiles mes lunes 
Lune de miel, miel de sucre, sucre de rose 
Rose de feuilles, feuilles d’amour 
Amour de lumière, lumière de feu 
Feu de solitude, solitude de stress 
Stress de vie entière survivre dans un monde incroyable 
Survivre pour vivre ....
Copyright © Besma bah

Je rangerai dans mes vieilles Valises
Tous mes Désirs tous mes Soupirs ..


Photo romantique d'un poème pour elle
LONG POÈME D'AMOUR POUR ELLE

Parce que je t'aime 
Et je ne peux te rendre heureuse 
Et ton Bonheur passe à coté 
Incapable de l'offrir 
Et pour toi et pour l'amour 
Je me retire et je recule 
Pour te laisser l’Élan d'aller 
Là ou peux-tu trouver ton vrai Bonheur 
Vas-y Chérie? refais ta Vie, là-bas ailleurs 
Mais n'oublie jamais 
Qu'à ton coté toujours je suis 
Ensemble, c'est pas possible 
Éloignes, même triste, c'est plus tranquille 
Je rangerai dans mes vieilles Valises 
Tous mes Désirs et mes Soupirs 
Toutes mes Peines et mes Veillées et Souvenirs 
Étouffés, seront rangés comme mes Chemises

Tu es mon Ange et ma belle Colombe 
Tu le seras encore plus 
Mais vas-y éloigne-toi 
Je ne peux te rendre heureuse 
Heureuse, tu le seras bien loin encore 
Avec moi, ma belle chérie 
Tu souffriras encore plus 
Et pour ne pas te faire de mal,
A ta place, je subis blessures 
Je m'habitue à bien souffrir 
Je t'écrirai, Parole d'honneur 
Je t'écrirai même en Arabe 
Adieu Chérie, refais ta vie, 
Refais la en plein amour 
Je t'aimerai et pour toujours 
Je rangerai dans mes vieilles valises 
Tous mes désirs et mes soupirs 
Toutes mes peines et mes veillées et souvenirs 
Étouffés, seront rangés comme mes chemises

Je t'aime, bien sur et te désire 
Mais le bouquet que j'ai pu cueillir.
Jamais ne pourrais te suffire 
A ton coté, planté, je resterai 
Je t'aimerai encore plus 
Et tous mes rêves et mes désirs 
S'envoleront là-haut en l'air 
Ils s'évaporent, je les vois dans les nuages 
Après ce mauvais temps et les Orages 
Certes, Ils tomberont, Pluies d'amour..
Je rangerai dans mes vieilles valises 
Tous mes désirs et mes soupirs 
Toutes mes peines et mes veillées et Souvenirs 
Étouffés, seront rangés comme mes Chemises...

Rend elle Âmes des bons Moments 
Jamais connus jamais vécus 
Histoire d'un Poète et Vieil Homme 
Marié était-il à brave Femme 
Mais qui aimait une belle Fille 
Il l'aimait sincèrement tout en Amant 
Et puis soudain voilà l'automne 
Arrive et met fin à toute l'année 
Vieillard, âge je le ressens 
De toutes couleurs ternes et mélancoliques 
Laboure la terre de nos amours 
Y sème des chants tristes à mélodiques 
Widjdan est là, à mes Cotés 
Souriante et belle, ainsi montée 
L’année est Courte et élastique 
Et était-elle plus que romantique 
Combien avions nous de Dires à dire 
Et nous avions rien à nous mentir 
Tout s'habillait en clair de Lune.. 
Et comme un Éclair, l'Année s'est épuisée 
Une Vie de notre Vie, par Hasard, s'est écrasée 
Dans mon Cœur, ton Trône et tes Palaces..
Elles y sont, elles y demeurent, en mêmes Places 
Et moi :
Je rangerai dans mes vieilles Valises 
Tous mes Désirs tous mes Soupirs 
Toutes mes Peines, mes Veillées et Souvenirs 
Étouffés, seront rangés comme mes Chemises...

Copyright © Inokane Mohamed

Toi l'homme blessé !


Amoureux, toi  l'homme blessé,
Foudroyé un jour par l’amour,
tes plaies ne sont pas cicatrisées,
car tu vis dans la peur chaque jour....

Inconsolable homme qui s’ennuie,
Muet,  tu regardes tomber la pluie...
Tes nuits sont en forme de sanglots,
Dans tes cauchemars... tu as le cœur gros...

Tu plonges au creux de l’obscur,
Tu voudrais oublier cette mésaventure,
Mais à chaque fois que le jour se meurt,
Tu te retrouves seul et tu pleures...

Sur ton visage triste ruisselle,
tant de larmes au goût de sel. 
Comme la sève qui frémit dans ton corps..

Amoureux, toi l'homme blessé,
tu sais que tu ne pourras pas l'oublier...
Ton corps danse dans le vent d’automne,
Mais ta vie est devenue si monotone...

Dans ton lit il y a de tendres odeurs,
Ta peau parfumée d'une douce fleur,
Ton corps nu frémit encore d’envie.
L’amour s'agite... mais seul  tu es.. au fond de ton lit...

Poeme Homme blessé, Cowboy
POÈME POUR UN HOMME

Je vous souhaite une merveilleuse soirée  avec toute ma tendresse au bout de douce plume ...
Copyright © +Bibi ma plume 

Tu ressasses trahison, pourtant tu le sais;
Tu te plais à bafoué la vie, d’autrui l'approfondir,
D'une parole, d'une amitié à faire pleurer 
Pour que l’ont te prenne en pitié 

ajoutant du piquant, j’ai compris ton jeu,
Pour qui te prends tu, en hurlant ton désespoir ?
Est tu influencé par des films, 
des histoires sans fondement...

Actrice de ta vie, je le vois à présent...
Tu veux me détruire, ton rôle ayant expiré.
Je suis lasse de toutes tes histoire,
Riant, pleurant... mais quelle épopée! 
Quelle actrice !

Je m'en vais, je fuis ton théâtre de demeurés.
Centré sur toi même, me jetant la pierre, méprisante...
Lorsque l’on ce crée un personnage,
Vouloir garder quelques amies
Esse bien raisonnable

Cependant, navré d’un tel comportent,
De reproches dépourvus de fondement,
Avec tout de même une question,
Qui demeure en moi 
POURQUOI ?

Photo d'une femme triste dans l'obscurité
Je suis lasse de toutes tes histoire
Copyright ® M-Tanesie

9/08/2014
image de rêve
DREAM WITHIN A DREAM

Debout, au bord du précipice de tes yeux, je regarde l'immensité de l'abîme de mes illusions perdues,

Encore enveloppée dans les embruns de notre idylle enfantine, aveuglée à jamais par ces étoiles que tu as cueillies pour moi et que tu as accroché dans mes yeux

A la lueur de la lune éclairant le papier brillant du chemin qu'on avait tracé, sur ces terres inconnues et sauvages qu'on admirait de ta fenêtre ouverte, a travers me rideau de nos espoirs.

Des perles pures et salées roulent sur ma peau et diluent me parfum enivrant de tes mains satinées que je cherche dans les miennes,  que tu as lâchées un matin d'orage, ébloui par me déchirement violent des éclairs subtils de l'abandon déguisé.

Je me jette dans le vide envoûtant de tes ailes blanches pour te rejoindre dans tes rêves dessinés par la fumée de nos promesses magiques. 
Copyright : Lou

À toi ...à moi ... à notre amour... 
À notre anniversaire... de tous nos jours 
À ces moments qui sont pour toujours 
À toi ...à moi... à notre amour...
À ces demains qui ..font un détour...

À toi...à moi ... à notre amour..
À notre vie... de tous les jours...
À ces moments, où je crie pour toujours 
À toi...à moi... à notre amour...
À ce bientôt qui n'est qu'un détour..
Notre chemin, notre parcours..

À toi...à moi... à notre amour...
À mon, de chaque jour...
À mon être qui crie toujours 
À toi...à moi... à notre amour...
Ce chemin ... j'en connais le parcours

À toi...à moi... à notre amour...
À ces matins...où je vois le jour...
À ces soirs où je prie toujours 
À toi...à moi... à notre amour..
À tes bras où je perdrai mon détour
Je vois le chemin ... tu es mon parcours!
Copyright © NSA
Photo couple amoureux qui s'embrasse
À toi...à moi... à notre amour 

Notre histoire est finie,
Mais que lui dire, qu'elle le nie ?
Que mon cœur s'est enfuit ?

Notre roman s'est lassé,
De toutes ses pages fatiguées.
Je ne sais plus comment l'aimer,
Je ne sais plus comment rêver.

Je ne veux pas la faire souffrir !
Je ne veux pas la faire mourir !
Je suis prisonnier sans plaisir,
D'un avenir à faire frémir.

L'essence de notre Amour s'épuise,
Le sens de nos jours s'amenuise.
Il prend une direction qui frise,
Une séparation sans surprise.

Les matins sont des couchés,
Les malins disent qu'ils ont découché.
Demain me fuit sans se retourner,
Demain me crie : « Je suis désolé ! ».

Et profile un ciel noir d'orage.
J'ai le vague à l'âme qui nage,
Et qui ne trouve plus la plage.

J'ai le soleil en berne,
J'ai le sommeil en cerne.
Mes rêves artificiels concernent,
Des espoirs superficiels qui bernent.

Homme triste dans l'obscurité
Notre histoire est finie

Copyright © Pierre-Gilles Léger 

Austin Jack

Fourni par Blogger.