Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2015

Les bons sont avec moi

Poème du jour : Les bons sont avec moi… Les bons sont avec moi… Ils  préparent les saisons  au départ
Ils prédisposent le fleuve à l’illusion sacrée  Et aux craquements des palmiers
Mon père  était là… Sur les rives du souci … Tissait notre tristesse … Flirtait avec le gagne-pain  radin
Ö Nil combien de soifs nous avons … Sur tes rives … Et aucune voie ne mène  à ton Nil
L’étendue s’est transformée en arbres Au couleur de la patience … Qu’on brûle avec de la colère
Dans l’espoir que celui Qui a erré en vagabond Dans l’horizon Trouve le guide
Par : Tuqa Morsi , Poétesse Egyptienne  


Analyse et Commentaire :  L’auteure de ce poème écrit  au cours des premiers mois de l’année 2013 est , sans exagération aucune, l’une des nouvelles voix poétiques arabes qui ont réussi à bien saisir la nature de l’étape difficile actuelle que traverse le monde arabe et de s’en faire l’écho, non à travers des discours fades et insipides destinés à haranguer les foules, à la manière de ces hordes de pseudo-poètes qui sont app…

La douce nuit de Noël

Oh douce nuit, merveilleuse nuit, C'est la nuit de noël,
Les étoiles brillent au firmament, Les clochers heureux carillonnent au loin,
Sous les toits des maisons, Les rires des enfants retentissent,
Le feu crépite dans les cheminées, Les cœurs s'ouvrent de bonheur,
Le sapin étincelle,  De lumières multicolores,
De boules de couleurs, De guirlandes magiques.
Noël apporte la joie le bonheur, la paix, Pendant ce temps,
Au milieu de la nuit, Nous t'attendons, 
Au loin dans les nuages, Tu attends pour nous donner du rêve,
Un moment de paradis, Un moment de joie,
C'est la belle nuit de noël, Tous heureux sous une même étoile,
L'étoile de la paix, L'étoile de l'espérance,
L'étoile de l'amour, L'étoile du bonheur,
Oh douce nuit, merveilleuse nuit, C'est la nuit de noël,
La nuit de tous les rêves, Aujourd'hui plus rien n'existe,
Que toi, Noël, Le paradis de tous,

Poème écrit par DOMINIQUE ELVIRA - France 2015

Lettre au père Noël

Lettre au père Noël - un poème de Noël (Lettre à envoyer au Père Noël et présenter ses vœux de bonne année) du poète  Robert RL Lepage. Cher père Noël 🎅:  Je sais qu'a mon âge j'ai à peine déployée mes ailes La vie je découvre lentement Mais dans le passé je t'ai aimé tant 🎀  À chaque mois de décembre Tu m'apportais quantités de cadeaux Toujours plus magnifiques, plus beaux Ceux que je désirais, a s'y méprendre 🎀 Toute jeune fille je rêvais aux princes charmants Je portais les plus beaux atouts Même comme dessous Voulant être parfaite au premier moment 🎀 L'amour en cadeaux  L'amour en caresse L'amour en tendresse Grâce à vous je recevais ce qu'il y avait de plus beau 🎀 Je me souviens d'avoir tant ri À te voir, cher père Noël bedonnant Quand tous tes cadeaux tu remettais sans oublis À nous tes enfants 🎀 Cette année je me demande si j'aurai droit Car vois-tu je n'ai pas toujours fait les bons choix Suis-je en train de devenir adulte …

Chantons en chœur : Noël, Noël

Noël, Noël,  Chantons en chœur, Noël, tous ensemble Noël de notre enfance, Noël, sans frontière, Noël, de la renaissance, Noël, de la paix, Noël, de l'amour. Tous ensemble, D'une même voie, Chantons Noël.
Noël, Noël, Chantons en chœur, Noël tous ensemble, Passons Noël unis, Les frontières sont bannies, Les querelles inexistantes, Tous réunis devant ce sapin, Tous ensemble, D'une même voie, Chantons Noël.
Noël, Noël, Chantons en chœur, Noël tous ensemble, La solitude n'existe plus, L’amertume de côté, Les lumières scintillent, Au delà des frontières, Nos cœurs s'unissent, Tous ensemble, D'une même voix, Chantons Noël.
Noël, Noël, Chantons en chœur, Noël tous ensemble, Les étoiles brillent, Le vent caresse nos visages, La lune nous sourit, Tous ensemble, D'une même voix Chantons Noël.
Noël, Noël, Chantons en chœur, Noël tous ensemble, Le renouveau, Le silence disparaît, La neige étant son manteau blanc, Les enfants chantent avec joie, Les regards illuminés de bonheur, Nos yeux plein d'amour, Tous ensembl…

Histoire d'un Amour

POÈME : HISTOIRE D'UN AMOUR  Ecrit par : Marie-France Gobé
Celle-ci est bien la Nôtre - Mélodie d'un grand Amour  Que mon cœur solitaire attendait depuis toujours  Immense comme l'océan qui danse entre Nous  Secret - Impossible - mais tellement doux
Je le sais - Je le sens - que cet Amour vivra toujours  Je suis sa prisonnière - Pour lui j'ai le mal d'amour  Je ne l'ai pas voulu - Je ne l'ai pas choisi  Mon cœur n'est que Tendresse et Passion pour Lui
Bien que ma vie sans lui ne soit pas un drame  Je passe mes nuits le cœur au bord des larmes  Ailleurs n'est jamais loin pour ceux qui s'aiment  Mon esprit - mes pensées vers Toi me ramènent
Tu as pris possession de mon cœur - Ta demeure tu en as fait  Bien décidé à y rester - pour au moins - l'éternité  Avais tu le droit d'y pénétrer sans y avoir été invité  Mon tendre Amour prends soin de lui - évites de le blesser
Pourtant j'aimerai te retrouver - à tire-d'ailes l'océan traverser  Unir nos cœur…

Le Vide

Poème du jour  : LE VIDE Par : Marie Funk
Le vide c’est immatériel, Ça n’a pas de couleur  Ça n’a pas de senteur Ça vit et ça sommeille.
Le vide c’est un volume, A l’œil nu transparent Et vivant à chaque instant A remplir, à vider sans amertume.
Au bord du néant le vide attend Le vide peut être attirance, Sa victime volant un court instant Hypnotisant, offrant peu de résistances.
Ne tournez pas le dos au vide, Ne le laissez pas vous entraîner Dans la valse de vos idées De vous il peut-être très avide.
Code de la propriété intellectuelle  Articles L 335-2 et suivants
Critique du professeur Med Salah b-Amor : L’auteure de ce poème aborde cette fois la notion du vide que beaucoup de gens confondent avec celle du néant. En réalité, elles sont totalement différentes car la première relève de la physique et signifie l’absence de matière dans un espace donné tandis que la seconde désigne  l’inexistence c.à.d. l’absence absolue  des êtres et des choses y compris cette de l’espace.
Néanmoins, toutes les deux on…

Nouvelles brèves sur la lumière du soleil

Poème du jour : Nouvelles brèves sur la lumière du soleil En lieu d’exil Je souhaite  Qu’en me réveillant
Je trouve le plafond du matin  Bagdadien ! Yahin !
Même l’habit de la joie est noir Même nos boites postales  Ne nous apportent 
Que les colis d’obscurité Je laisserai le bruissement de l’air  Sculpter de ma main Une maison pour la famille éperdue.
Il n’y a aucune lumière sur nos chapeaux Il n’y aucune main pour accrocher  L’impartialité sous la forme d’un pot de fleurs.  Pour cela,  Nous avons reporté les nouvelles brèves Sur la lumière du soleil  A un autre bulletin d’information. De son peigne tombe la tristesse,  Tombe la peur.
Sur son manteau abusivement noir,  Galope une rivière morte  Comme il est persistant ce clou crochu Auquel j’étais accrochée toute ma vie ! La poussière noire elle-aussi  Est une cloche accrochée au plafond de la maison.  Le rêve se disperse au dessus de nos têtes  Comme une herbe verte  Nous ne mourrons pas  Et sur nos habits Galope la braise des roses rouges
Je mets la lampe dans la …

La beauté touche les âmes

Poème du jour  : La beauté touche les âmes  Malgré des soupirs retenus  Des paroles cachées au fond de soi  Chaque rayon de soleil batifole quand, enfin, le matin se lève  Et la brise comme un souffle caressant 

Vient défroisser les cicatrices des cœurs souffrants… La beauté touche les âmes : Contempler le nuage discret qui se déplace Un oiseau inconnu se poser sur une brindille S’abandonner 

Selon la saison, se vêtir de la couleur du ciel Comme l’eau de la mer Pleurer la vie avec un regard encore émerveillé  De découvrir au loin Une ligne fragile…  À peine ourlée… Là où se dessine l’horizon…
Copyright © Francine Fortier Alberton
& l'Artiste peintre : Arcadio Cancio

Analyse & Commentaire : L’auteure de ce poème n’est pas nouvelle sur ma liste d’amis mais, comme à mon accoutumée, il me faut suffisamment de temps pour saisir la spécificité de l’écriture d’un poète ou D'un écrivain que je n’ai pas lu auparavant.

Dans la page de cette poétesse, ses amis peuvent lire plusieurs poèmes noués e…

Heureux petit

Poème du jour : Heureux petit Je perds de plus en plus amis  Soit disant "auteurs"
Je dois être soûlant  Pourtant, je ne bois pas
Dans la bouteille des autres  Aux hiéroglyphes incertains
Petit poseur de mots  Je suis, je reste
Dans mon minuscule univers  Voilà tout mon bonheur...
Le Copyright © Bernard Fouché dit le Berger Analyse : Bien que concis, ce poème à l’instar de tous les écrits précédents de son auteur, soulève d’importantes questions, lesquelles se rapportent cette fois à la relation qu’entretient le poète avec son milieu culturel et plus précisément avec le cercle naturellement restreint des poètes avec lesquels il est lié d’amitié. Il ressort des propos de l’auteur deux attitudes apparemment complémentaires qui peuvent nous éclairer sur certains aspects de la structure psychologique :
l’un est la sensation d’être l’objet d’une exclusion prenant de plus en plus de l’ampleur au sein ce cercle.la seconde est son autosatisfaction à l’égard de son expérience poétique. Néanmoin…

Histoire vrai : Violence douce

Voici une histoire vraie, témoignage de vie, toute ressemblance avec des personnes existantes sur la toile n'est pas feinte : aucun personnage n'est de fiction. Elle met en lumière les banales humiliations et trahisons sur les réseaux sociaux quand le Féminin est traqué, trahi et humilié...
Un jeune marié nouvellement installé en couple chez sa compagne très vite devenue sa femme, enceinte à cette découverte de l'histoire de trois mois, lui passe son temps sur le réseau social ...
Ils s'étaient d'ailleurs rencontrés ainsi il y a un an, se prêtant serment de bienveillance, posant clairement les besoins et attentes de chacun comme deux adultes responsables qu'ils croyaient être ...
Un bonheur presque sans taches, elle avait promis d'engager le dialogue à la moindre incompréhension et difficulté rencontrée et il avait promis d'écouter et de rectifier tout ce qui pouvait la blesser.
Ses amis à lui l'avait mis en garde de bien veiller à la rendre heureus…

Une petite histoire d'amour

Lorsque je me suis réveillé ce matin, j’ai eu un sentiment bien particulier. j’avais l’impression que c’était vraiment la dernière fois que j’irais à mon rendez-vous annuel.  Il y a quelques temps, un fichu bonhomme en blouse blanche m'a annoncé froidement cette putain de mauvaise nouvelle que personne ne voudrait jamais entendre : "Monsieur, faite votre valise, vous allez partir pour un long voyage sans retour, j’en suis désolé, je ne peux rien faire pour vous". 
Alors, comme chaque premier dimanche de juillet, depuis presque 20 ans, je fais le même chemin qui me conduit à la gare de mon petit village, je m’assois toujours sur le même banc et j’attends, ho, je ne sais pas vraiment pourquoi au bout de tant d’années j’espère encore qu’elle viendra mais c'est plus fort que moi, j’ai trop peur de louper notre promesse d’enfant, alors inexorablement je viens et rien ne pourrais m’en empêcher, sauf ….
C’est étonnant comme une petite amourette de vacance peut autant perturb…