Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2016

Une page sans visage, poème de Gaëtan Parisi

Poème du jour  : Une page sans visage. Par : Gaëtan Parisi
J'ai lu la pureté de ses vingt ans fragiles  Au delà des murs d'un premier regard  Elle avait un collier de perles d'argile  Et sur la peau, le sable bleu d'un frisson hagard  J'ai ressenti toutes les ondes  De la profondeur de son secret  Elle égrenait le chapelet  De ses rêves troublés  A la recherche des vagues blondes  D'un champ de blé Elle mendiait des vers aux poètes  Pour s'inventer une histoire désuète  Écrire des serments  Masquer ses errements Sur une page  Sans visage J'ai lu son âme  J'ai vu voler les lettres de son prénom En désordre  Tel le tourbillon  D'un vol de papillons J'ai cherché un espoir d'étoiles  J'ai soulevé un voile La dentelle du printemps sur l'orient J'ai lu en lettres d'or  Le ciel de ses aurores  Où brille un soleil souriant J'aspire à cette fièvre Aux instants de ses lèvres  Pour fuir ce mirage Cette page  Sans visage  Et vivr…

BONJOUR TRISTESSE

BONJOUR TRISTESSE
************************************************

B elle était notre Histoire et nos cœurs exultaient O n croyait au bonheur – à notre destinée N os chemins s’étaient croisés juste pour nous aimer J ubilant tous les deux de s’être enfin trouvés O ubliant bien souvent la triste réalité U n Amour interdit – Une folle épopée R estera de cela qu’un souvenir fané
T out doucement et sans bruit tu t’éloignes de moi R avivant la douleur – la tristesse et l’émoi I ronie du sort – Un refuge dans mes maux S aigne mon pauvre cœur en longs sanglots de mots T oi mon âme qui à présent se meurt E fforces-toi d’oublier cette vie sans couleur S ouris à l’existence – Ce chapitre se termine S achant qu’après la pluie – le soleil illumine E n mon cœur à jamais – Cet Amour est gravé
© 2016 – Marie-France Gobé

Poème pour mon bel amour

Mon Cœur à moi  Est déjà chez toi  A Paris il bat  La Sonate d'Amour Et tous mes mots  Syllabes et Rimes  Me viennent de toi  Et me posent Très loin aux Cimes Charmante, angélique  Et belle et brave  Beauté qui assouvit  Et Paix d'aigue à grave Et traits magiques  Et donnent la vie Je ne comprends pas  Ces étranges symboles Mais comme ils me viennent de toi  Ma belle Cassie Ils me disent tant de choses Et tout ce qui me vient  De toi ma belle  M’élève en haut  De toute Amas du Ciel Me rend léger A me piéger  Et ton Regard M'assomme et traîne Droit à toi  Toi belle Cassie En toi je rêve En toi je vis  En toi je crève. C'est ça l'Amour Que ne savent ces hommes Qui font la Cours Aux Cœurs des Femmes Mais n'atteignent jamais  Ce stade d'Amour  L'Amour qui dure  L'Amour d'aimer  Pour rien que ça  L'Amour plus sur Ainsi je t'aime Ainsi je vois  Ainsi je vis  Toujours et même Pour toute la Vie L'Amour suprême Je n'aime voire que toi  Que toi belle Cassie  Qui me charme  Et me fascine Les …

Tu me manques : SMS & Messages d'amour

Vous trouverez ici les plus beaux Messages & SMS de la catégorie Tu me Manques, ainsi de nombreux poèmes et textes originaux pour dire et montrer à votre chéri (e) qu'il ou elle vous manque.
Textes Romantiques Pour Dire tu me Manques à son Amour : Meilleurs messages SMS tu me manques mon amour : 01. Quand je suis en manque de toi,  je suis ému tellement que j'ai les larmes aux yeux,  et je me redonne du courage ❤ 02. Il est des instants où ton manque m’obsède à tel point  que je peine à l’équilibrer, et de remettre de l'ordre. ❤ 03. Tu me manques trop, terriblement  Mes yeux ne t’ont pas toujours vu Et je t'aime et je t'adore follement. ❤ 04. Sincèrement de toi je suis amoureux,  J'ai envie dans mes bras te serrer  Mon esprit et mon corps sont heureux De tout toi, de ta bonté, de ta beauté. Tu me manques tellement mon amour ❤ 05. Sais tu ma tourterelle que ton manque m est cruel Et que mon cœur t'appelle Pour un temps continuel ❤ 06. Tu sais bien, ma jolie maître…

Le Poète du Vent, poème de Thierry Montgaillard

Poème du jour : le poète du vent ...  Par : Thierry Montgaillard
Écrivain par amour, n'aimant rimer que la nuit, Dans la grande lignée des poètes du vent,  Je l'ai vu cheminer sans les palmes d'argent.
De ville en ville, de bourg en bourg, même ici Sur l'agora, il chantait des vieux airs catalans, Seuls, ses refrains par les oiseaux étaient repris.
Randonneur sans bâton, marcheur toujours chantant, Sous le moutonnement des nuages de pluie, Je l'ai entendu prier, Marie et l'enfant.
N'est-pas poète qui veut par grâce ou par envie? Sur son chemin de rimes, comme par enfantement, Les alexandrins sortaient d'une quasi léthargie.
Traçant les mots à la craie sur l'ardoise du temps, Jamais il ne relisait ses premiers écrits, Par souci de ne pas déranger l'ordre naissant.
En dégageant les rimes frêles de son esprit, Il colorait d'amour les grands mots indigents, Pour mieux les comprendre, c'était son premier souci.
Pour enfin les entendre ses gr…

Au déshabille de l'ombre, poème d'Alain Minot

POÈME DU JOUR : AU DÉSHABILLÉ DE L’OMBRE  Bonne sous l’ataraxie du silence : La plèvre d’où émane la respiration chuchotante Laisse tracer le sang d’une parole Attachée à un cœur
Âme pulsant son cours Au déshabillé de l’ombre Elle brille sur tes lèvres – Soulignée par Un sourire Deviné
Tropismes fléchés dans ta chair Comme fleurs s’épanouissant – Tu accueilles le flambant neuf De la caresse
Ogive pointée de ton regard Sur la pauvre étoile Qui tangue dans Mes doigts
Toi – remuant mon horizontal lointain Sur le terre-plein qui traverse Ta tendresse
L’exil mâché par tes mots Qui s’étirent en Dansant – Lance la surprise verticale De l’instant Qui expose ton corps Au plus hâlé des Désirs pour Le bateau libre de Tout horizon
Pendant que s’épuise Le mystère de Ton nom Au creux ferré De tes amours – Qui attrape les cordes et l’ancre Pour aller lâcher des Feux d’artifice Vers le large ?
Au plus happé de ton lointain Ils résonnent avec Ta parole Que tu traces comme l’écume Sous ton vent de Sab…