A+ A-

Poèmes sur l'enfant

Découvrez des poèmes français (de célébrités ou d’anonymes) dédiés à tous les enfants du monde.

Les poèmes sur les enfants :

L'enfance en poésie
Poésies sur l'enfance

Sommaire :

L'enfant - Un poème de Constance :

C’est un bonheur d’élever un enfant
Mais il faut savoir le faire correctement,
La plupart du temps on se défile
Car ce n’est pas toujours facile.

Quand on les voient petit, ils ont l’air gentils
Mais on doit se lever toutes les nuits.
Quand ils deviennent un peu plus grand
Ces petits monstres sont différents.

Il est important de mémoriser
Les moments passés avec votre enfants,
Car c’est un bonheur qui vous est tombé du ciel.

✔️ À ne pas manquer : Femme Enfant - Poème de Dominique Elvira

Mon fils - Un poème de Roudounet :

Mon fils,

Il y a des matins d’hiver monotones
Il y a un matin de décembre radieux
Il y a ce jour là si spécial à mes yeux
Il y a ta naissance, toi mon petit bonhomme.

Il y a plus tard ton gazouillis mélodieux
Il y a des moments forts et joyeux
Il y a ton odeur à la mienne mêlée
Il y a nos câlins, instants de douceur partagée.

Il y a ton premier mot pour moi, ta maman
Il y a quelques pas incertains et titubants
Il y a des pleurs pour tes petits bobos
Il y a mes histoires afin que tu fasses dodo.

Il y a la rentrée à la maternelle par un bel été
Il y a des larmes essuyées par cette séparation forcée
Il y a des Noël aux yeux écarquillés si magiques
Il y a ta première histoire d’amour, c’est poétique.

Il y a nos longues discussions par téléphone interposé
Il y a des silences riches de notre complicité
Il y a ton départ vers ta propre vie
Il y a ton absence, tu as bien grandi
Mon fils.


⭐ En relation : Poème Pour Mon Fils

Souvenir d'enfance - Un poème de marocaine-girl :

Tu te souviens de nos petites bêtises d'enfance?
De notre innocence si spontanée, si parfaite
De tous les moments agréables que nous avons vécu?

Tu te rappelle de ce chemin vers la forét?
Ou nous avions tant joué, avec une grande joie
De ces arbres, de ces fleurs, et de ces papillons si jolis?

Je n'ai jamais oublié ces papillons, ni cette joie
Je n'ai jamais oublié cette forét, ni ces arbres
Je n'ai jamais oublié ce chemin, ni ces fleurs

Mais...

Je ne rappelle plus bien de toi
Ni ton visage, ni ta voix
Je t'ai oublier à la fois.

💟 À voir aussi : L’enfant, poème de Francine Fortier Alberton

ELORIA - Un poème de Roudounet :

Eloria

Joli surnom choisi par toi ma fille
Mais savais tu que ce prénom
Etait en fait celui d’un papillon
Tu étais alors une jeune chenille
Lorsqu’à l’aube de tes vingt ans
Tu voulais voler comme les grands
Te dérouler jusqu’au Cieux
Pareil à un ruban gracieux.

La frêle chrysalide que tu étais
Petit à petit s’est transformée
Serait-ce l’œuvre d’une fée
Lorsqu’un beau jour de Mai
D’un coup de baguette magique
Tel un sphinx mythologique
Perla une muse grecque féerique
Diaphora vêtue d’un blanc angélique.

Tes ailes d’étoffe diaprée
Vers ton destin t’ont emmenée
Tes yeux nacrés et irisés
Captivent ton monde bigarré
Mais pour moi tu seras toujours, Eloria
Ma Butterfly, mon bonheur du jour, mon Gloria.

CHAGRIN - Poème de Patou :

Les quelques larmes d'argent qui coulent sur tes joues,
Ne sont que la rançon, mon tout petit enfant,
De ces interdictions, des bâtons dans les roues,
Que te glissent sans cesse chaque jour tes parents.
Tu sens au fond de toi les malheurs les plus grands,
Puis tu en veux à tous, et ta colère t'aveugle,
Mais de pleurer vraiment tu en as bien le temps,
Quand tu seras plus grand, quand tu seras plus seul.

Tes mauvaises pensées ne sont que passagères,
Tu t'énerves et tu trembles, tu penses à te venger,
Tu piques comme on dit une grosse colère.
Tes yeux sont boursouflés, et tu coules du nez.
Quand tu te calmes enfin, que le silence demeure,
Tu attends patiemment que l'on vienne te chercher,
Oter ta punition et essuyer tes pleurs,
Déjà toutes les rancunes tu les as oubliées.

Un baiser de maman, un pardon de papa,
Et tu gambades déjà un grand sourire aux lèvres,
La leçon est apprise, tu n'recommenceras pas...
Jusqu'à la prochaine fois ! Le temps n'est qu'une trêve.
Je te souhaite de tout cœur, quand tu seras un homme,
D'oublier aussi vite les plus gros des chagrins,
Dans la vie à pleines dents, croquer comme dans une pomme,
Et d'entre tes deux lèvres, en cracher les pépins.

💝 Vous aimerez peut-être aussi : Rêves d'enfant : Un poème de Abertale

La misère des enfants - Un Poème de Pichou :

Pourquoi ces enfants ont autant de misère?
Dans ce monde qu'il y a tant d'arrogance
Maudit ces parents, qu'ils ont de l'insolence
Ah! Nul ne sera si ils ont de la colère

Ils espèrent s'amuser mais ils sont en train de souffrir!
Chaque fois qu'ils dorment s'éveillent un souvenir
Dans leurs yeux s'étincelle de la misère
Tel un chagrin dicté par un goût amère

Défilant lentement dans leurs âmes un espoir
Les nuits sont tristes et ils versent des jours noirs
Et en traînat les pieds sur le seuil de la maison
Ils cherchent l'espoir et la raison

Pour toi ma fille - Poème de Dibidine :

Pour toi ma fille!!!
Pour toi j'écris ce poème
car tu es ma fille et je t'aime
Je n'avais pe etre que 18ans le jour ou je t'ai donnée la vie
mais je pense qu'il n'y à pas d'age
pour donner l'amour et tout ce qui se suit!
Tu étais telement belle le jour ou tu es venu au monde
ton petit visage tes petites joues toute ronde
tes beau yeux bleutés ton sourire ton petit nez
nous ont tous fais craqués
Maintenan tu as grandi tu nous cause un peu plus de soucis
tu essaye de faire ta loi
tu veux toucher n'importe quoi
mais c'est le but de ton apprentissage
pour ensuite apprendre a devenir plus sage!
Papa et moi serons toujours derrière toi
pas seulement pour te montrer tes erreurs
mais surtout pour que tu apprenne à écouter ton coeur
il est ton seul guide!
Grasse à lui tu feras tes choix grasse à lui tu avanceras
car la vie est un très grand et très long combat
Je te demanderais seulement
de me garder une place dans ton cœur
Car "UNE MAMAN" ne se remplace pas
Car "TA MAMAN" toutes sa vie elle t'aimera...

Rayane - Poème de Khaoula :

Il est entré dans notre cœur
Comme un voleur
Il est comme un ange vole et romaine plant de bonne heures
Ses sourires rand tout le monde en pait
Avec lui notre maison rand sa chaleur
Cette chaleur qui n ai été existé dans notre cœur
Avec lui tous et possible
L attachement des sœurs quand il pleure
Le d un père qui n’ai été jamais désigné dans le visage
Avec lui toute et oublie mémé les rêve.

Autres rubriques à découvrir :

Poèmes l'enfant - Découvrez 8 poèmes sur l'enfant parmi les meilleures phrases et textes d'auteurs célèbres ou anonymes.