Affichage des articles dont le libellé est Amitié. Afficher tous les articles

Découvrez nos plus belles phrases d'amitié et de merveilleuses citations qui définissent la relation sincère entre les amis et l'ami.

Phrases sur l’amitié : 

l'Amitié
Amitié : Phrases & Citations
Découvrez nos plus belle citations et des phrases sur le thème "Amitié" :

Phrases amitié :

Pour moi c'est ravir au monde le soleil que d'ôter de la vie l'amitié.
Citation de Cicéron. 
Oh ! en amitié, quand on s'est confié ses secrets d'argent, ça tourne mal.
Citation de Jules Renard. 
L'amour n'est pas forcément un sentiment réciproque.
L'amitié au contraire, me semble-t-il, requiert toujours de la réciprocité.
Citation de Francesco Alberoni. 
Je sais mieux faire l'amitié que l'amour.
Citation de Jean Cocteau. 
Si l'amitié ce n'est pas de partager tous les délires, alors c'est quoi, on se demande ?
Citation de Marc Levy. 
J'ai pour but l'amitié avec le monde entier. Je peux unir le plus grand amour à la plus ferme opposition au mal.
Citation de Gandhi. 
A quoi bon l'amour ou l'amitié si personne ne le dit, si personne ne le sait ?
Citation de Jacques Brossard. 
Si nous voulons construire une amitié durable, nous devons aimer nos amis pour eux et non pour nous.
Citation de Charlotte Brontë. 
Tombe-t-on en amitié comme on tombe en amour ?
Citation de Lise Blouin. 
J'ai toujours eu le sentiment que l'immense privilège de l'amitié est de ne rien avoir à expliquer.
Citation de Katherine Mansfield. 
Ne te réjouis pas si l'amitié t'autorise à dire des paroles désagréables à tes amis proches.
Plus tu deviens proche de quelqu'un, plus le tact et la courtoisie sont nécessaires.
Citation d'Oliver Wendell Holmes. 
Les peines qu'éprouvent nos amis nous affectent davantage que celles que nous éprouvons.
Citation de Philippe Soupault. 
L'esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l'amitié le console.
Citation de William Shakespeare. 
L'on ne peut aller loin dans l'amitié, si l'on n'est pas disposé à se pardonner les uns les autres les petits défauts.
Citation de Jean de La Bruyère. 
L'amitié : c'est accepter chez les autres ce que l'on ne tolère pas chez soi.
Citation d'Eugène Beaumont. 
Il ne peut y avoir de réelle amitié qu'entre ceux qui ont d'abord foi dans les mêmes valeurs.
Citation de Louis Lavelle. 
Dénuée de contact charnel, l'amitié est un sentiment plus noble et plus détaché que l'amour.
Citation de Christine de Rivoyre. 
Demeure seul, ou alors, si tu choisis l'amitié, accepte l'ami tel qu'il est.
Citation de Bachâr Ibn Burd. 
Il n'y a rien de plus vrai que l'amitié se réchauffe quand on est dans les mêmes intérêts.
Citation de Madame de Sévigné. 
Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme, est un sentiment qui manque à l'amour, la certitude.
Citation d'Honoré de Balzac. 
La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Citation de Francis Blanche. 
Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.
Citation de La Rochefoucauld. 
Le bonheur d'un ami nous enchante. Il nous ajoute. Il n'ôte rien. Si l'amitié s'en offense, elle n'est pas.
Citation de Jean Cocteau. 
Il en est de l'amitié comme de la pureté ; la moindre flétrissure suffit à en troubler la transparence.
Citation de Francesco Alberoni. 
La grande différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité.
Citation de Michel Tournier. 
Tenir constamment pour ennemi celui qu'on ne peut compter pour ami,
et ne compter pour ami que celui qui a intérêt à l'être.
Citation de Denis Diderot. 
Un ami, rien qu'un ami, c'est aussi précieux qu'une vie.
Citation de Georges Bernanos. 
Tout ami qu'un ennemi nous vante n'est jamais l'ami qu'il nous faut.
Citation d'Yvan Krylov. 
Rien ne vaut les encouragements d'un ami.
Citation de Katherine Butler Hathaway. 
Un ami est celui qui vous ouvre si vous avez frappé, qui vous donne si vous demandez,
sans tenir la comptabilité de ses dons.
Citation de Francesco Alberoni. 
L'ami est-il celui qu'on peut déranger ? Oui, surtout s'il peut être utile.
Citation de Tahar Ben Jelloun. 
Si tu dois faire un reproche à ton ami, que cela soit secret entre vous ;
mais ses louanges, que tous t'entendent les faire.
Citation de Léonard de Vinci. 
Si un jour une de vos amies vous dit : "Veux-tu que je te parle franchement ?"
Répondez-lui : "Non ! Non ! Non ! Continue à me parler comme avant."
Citation de Fernand Raynaud. 
A la demande d'un ami, on ne répond pas "plus tard".
Citation de George Herbert. 
Tu dois connaître les coutumes de ton ami et non les haïr.
Citation de Publius Syrus. 
On n'a jamais qu'un seul ami. L'amitié est plus immuable que l'amour car elle n'exige rien en retour.
Citation d'Anne Bernard. 
Nous avons tous un don, ne serait-ce que celui d'être un ami sur qui l'on peut compter.
Citation de Marian Anderson. 
Un ami est celui qui vous laisse l'entière liberté d'être vous-même.
Citation de Jim Morrison. 
Il ne vaut pas la peine de vivre, si l'on n'a pas un bon ami.
Citation de Démocrite. 
Ton ami n'est pas celui qui t'aide quand tu as des ennuis, c'est celui qui t'évite d'en avoir.
Citation de Jean-Claude Belfiore. 
L'ami doit être passé maître dans l'art de deviner et dans l'art de se taire.
Citation de Friedrich Nietzsche.
💟 Vous aimerez sans doute lire : Proverbes sur l'amitié, les amis ou l'ami.
🌺 Notre site de poésie & citations vous propose aussi des phrases et des textes sur l'amour.

L'amitié se dit sincère et de toute confiance ! Découvrez nos poèmes sur le thème de l'amitié, une poésie sur la sincérité et la fidélité.

Poèmes sur l'amitié sincère :

1. L'amitié se dit sincère : 

L'amitié se dit sincère et de toute confiance, sans nul désir de reconnaissance, ou naissent nos plus belles confidences.

Poème : L'amitié se dit sincère
L'amitié se dit sincère !
🌹 Consultez aussi notre article : Poésie et poèmes sur l'amitié.

2. Discorde en l'amour et l'amitié :

Entre l'amour et l'amitié je dois faire un choix : De l'amour je ne garde que des déceptions. De l'amitié : la joie, l'ivresse et la raison. Je renie le premier au profit du second.


De l'amour je ne garde que des déceptions
De l'amitié : la joie, l'ivresse et la raison
Si le choix est à faire, aucune hésitation
Je renie le premier au profit du second

Et sans avoir jamais besoin de regretter
J'aime, et bien plus fort que je n'aurai aimé
Si mon cœur avait dû vivre en captivité
Dans celui d'une femme qui l'aurait abusé

Je méprise l'amour, ses basses conditions,
Les chagrins et les joies qui coulent de son front,
La sueur de l'effort qu'entraîne la passion,
Me dégoûte et m'exhorte à haïr les unions.

Vivre seul est une peine qui semble bienheureuse
Si l'on a les amis qu'il faut aux heures creuses :
Quand la vaine tristesse, infâme et cancéreuse,
Prend sur la solitude l'avantage de la ruse

Qu'elle s'empare de nous, pantins de chair stupides
Et nous fait croire que le bonheur se dilapide
Qu'il faut aimer toujours, savoir être intrépide,
Ne pas se contenter de nos incertitudes.

Traîtresse ! Vendue ! Vil sous-fifre de l'ennui !
La peine n'est qu'un leurre à nos âmes asservies
L'amitié d'un instant, d'un jour ou de deux vies
Est un noble présent face à cet ennemi...

Heureusement qu'elle est là pour nous en prévenir !
L'amitié, c'est bien elle que je choisis d'élire
Comme seul remède officiel au délire,
À la folie que peut nous imposer l'amour.
© Poème d'Arakiri

3. Poème: Entre l'amitié et l'amour mon cœur balance.

Amour, amitié, mon cœur doute, les deux gouffres insondables et amers, et mon cœur doit choisir sa route.
Amour, amitié, mon cœur hésite.
Deux gouffres insondables et amers
Brusquement dans ma vie se sont ouverts
Et le doute maintenant m’habite.

Amour et mon cœur saigne
S’il ne peut plus te voir
Et les sanglots les plus noirs
Dans leurs larmes me baignent.

Amitié et mon cœur pleure
S’il n’arrive à consoler
La plus merveilleuse fée
De tous ses cruels malheurs.

Amour et mon cœur ne sait
S’il peut continuer
À autant souffrir pour toi
Et à vivre ainsi sans joie

Amitié et mon cœur souffre
S’il ne peut pas t’aider
À traverser les inévitables gouffres
Que la vie s’amuse à creuser.

Amour, amitié, mon cœur doute.
Les deux gouffres, insondables et amers
Que la vie creuse sont toujours ouverts
Et mon cœur doit choisir sa route.
© Poème d'Yves Le Guern.

4. Poème : Si j'avais un ami.

Si j'avais un ami, je voudrais qu'il sache que lorsque mon cœur se donne, c'est pour la vie. Cette vie qui va et vient...

Si j'avais un ami, je voudrais qu'il soit tout
Tout ce que je ne suis pas et voudrais être
Tout comme ce frère que j'aime plus que tout
Tout, et c'est bien encore trop peu, peut-être.

Si j'avais un ami qui m'inquiète parfois
Dont les chagrins soient aussi les miens quelques fois
Je voudrais qu'il me rassure et me console
Comme ces mots que j'écris pour qu'ils ne volent.

Si j'avais un ami, je voudrais qu'il sache
Que lorsque mon cœur se donne, c'est pour la vie
Cette vie qui va et vient, sépare et hache
Ceux qui pourtant s'étaient écartés de l'envie.

J'ai trouvé cet ami, après avoir marché
Longtemps dans le désert, et comme l'oasis
Apaise le voyageur dans l'ombre d'Isis
Mon cœur auprès de lui guérit du fol archet.
© Poème d'Yves Le Guern.

5. C'est cela la vraie amitié :

Savoir garder les secrets, sans jamais les divulguer, comme si ces secrets restaient, dans des oreilles blindées.
Beau texte pour vraie amitié
L'amitié véritable
📢 A lire aussi : Les belles phrases et citations sur l'amitié.

L'amour doit se répandre en amitié sincère :

La vie a grand besoin de respect et d'amour, la main à nos amis, l'ardeur de l'amitié sans biais ni détour.
La vie a grand besoin de respect et d’amour,
Il faut savoir donner pour mériter de prendre,
Ce qui nous est offert et savoir aussi rendre,
L’ardeur de l’amitié sans biais ni détour.

Nous traversons, souvent, pendant notre séjour,
Des tortueux chemins qui viennent nous surprendre,
C’est alors qu’il nous faut ouvrir nos cœurs et tendre
La main à nos amis pour leur dire bonjour.

L’amour doit se répandre en amitié sincère,
Pour parer aux écueils jonchés par l’adversaire,
Qui déverse, souvent, son poison dans nos cœurs.

Nous sommes voyageurs dans un monde éphémère,
Pour pouvoir l’enjamber sans beaucoup de douleurs,
Faisons de l’amitié notre constant critère.
© Christian Cally.

Femme en voile qui se révèle comme une délicieuse et savoureuse belle étoile ! Femme en charme, timide et discret, sous foulard et sous toile ! Femme aux couleurs chaudes et chaleureuses qui ferme les yeux sur le fruit d'une offrande !
Image photographique de la plus belle femme en voile
Elle pourrait être Ève dans cette idée gourmande d'une intrigue avouée en belle probande ! Les yeux se ferment et se posent en Amour lumineux des notes jaunes de la vie ! Des doigts se ferment et se referment sur le sublime d'une approche improbable, inavouée !

Le désir d'une rencontre pour laquelle on craque ! Le subtil d'un partage, d'un échange pour lequel on accroche ! Un visage en féminité gagne sensuel et charnel en volupté ! Douce sensation ! Douce douceur en émotion !

Des rêves, Des projets, des sentiments éprouvés en sensibilité ! Une idée du bonheur qui hésite sur ce passage du monde virtuel au monde réel ! Mais tout semble naturel et vrai ! Le bien d'une pomme consacre le fond et la forme !

On se dit que le genre humain est plein d'humanité ! Une réserve ! Une méditation ! Mais le trésor d'une beauté se distingue pour mieux s'éveiller à l'amour de soi, à l'amour en amitié d'une grande et belle joie ! Sous ce voile de soie, une foi douce et fragile qui se détermine et qui croit !

Le monde se grandit et s'enorgueillit de tous les choix ! Il était une fois, une flamme en éclats portée à bout de bras par poésie en prose qui ne se dit pas car les mots, les belles paroles se disent légères et tout bas ! La femme est belle qui se dévoile au désir d'une intrigue fragilisée !

On aime ses doutes, son recueillement ! On croque pour ce fruit mûr et on écoute en âme sûre, ces doux murmures ! On craque au fur et à mesure, de cette progression imprimée qui dure et qui perdure à l'infini comme un vent léger de paix et de liberté soulignée ! Vive l'Amour en belle vérité ! Vive l'Amour en joie recouvrée et retrouvée !
Tous droits réservés © Marc Herranz

Tout a commencé sur Facebook par accepter une demande d'ajout d'ami et j'ai commencé à tchatcher avec une femme sympa et intéressante j'avais mal j’étais isoler.

Je voyais ma vie se détériorer de jour en jour, la souffrance était toujours présente, je n'espérais rien au début je ne cherchais pas grand-chose à part chasser mon ennuie et noyer ma solitude dans une sorte d'apaisement virtuel.
Amour via facebook
Facebook passe de l'amitié à l'amour
Je n'aurais jamais cru que je tomberais amoureux si vite et si intensément d'une inconnu, d'ailleurs je ne sais pas comment je me suis trouver dans une relation d'amour à distance, c'est quelque chose qui nous arrive et que l'on ne peut pas ni expliquer ni contrôler, j’étais plonger dans un tourbillon d’émotions et d'amour, je savourais nos longues discutions sans trop réfléchir sur notre avenir ensemble, je rêvais tout simplement et jamais cette sensation a vrai dire sa présence dans ma vie me fessait sentir vivant, moi qui jusqu'à là je me suis toujours sentie survivre en lâche et en fuyard depuis toujours, avec toi c’était différent je me senti proche presque a son intérieur, ce qui m'a attiré en elle c'est le fait qu'elle soit une femme sorti tout droit d'un roman.

Grace à elle ma vie s'est reprise de la meilleure manière sur tous les plans, j’ai du mal à l'exprimer, peut-être que c'est juste parce qu’on n’explique pas tout en amour.
 Je l'aime parce que c'est elle ma femme, c'est elle que j'ai choisi. Quand elle arrive, je la regarde et l'aime, un peu comme quand on voit une personne pour la première fois et qu'on aime cette personne sans même savoir pourquoi !, juste parce qu'elle est là et que c'est elle…
T'es ma femme, t'es la plus belle, je suis à toi, je te donne tout ce que j’ai ; mes mains, mon regard et ma voix, mes jours et mes nuits, t'es la plus douce,  Je t'aime en blonde, brune ou rousse, je t'aime en robe, en pyjama, j'aime tes défauts, je t'aime toi ma femme,  je suis tellement heureux et comblé de bonheur à tes cotés il n'y a que avec toi que je suis bien .
Tu es la femme de ma vie, je donnerais tout ce que j'ai pour toi. Tu me rends tellement heureux, tu es ma femme d’amour à moi et je tiens à ce que tu le reste .Ne pense pas qu'un jour mon cœur peut t'oublier, il peut cesser de battre mais pas de t'aimer.
J'arracherais mon cœur pour toi tellement je t'aime, je ne peux pas t’expliquer mes sentiments tellement ils sont forts, mon cœur t'appartient mon amour, je tiens trop à toi ma petite femme.

Je t'aime plus que tout ma petite femme a moi et tu es tout ce que j'ai dans ma vie et je ne veux pas qu'on me l'enlève.

Poème du jour : Frères humains 

Par : Fatima Maaouia

Fraternité et humanité en image
Frères humains
Ventres rebondis de grains
Bouche pleine d’anathèmes
Pour  Sparte et Athènes

Frères humains
Qui mangez des deux mains
La peau des miens
Grâce au FMI
Et Nations rassasiées Unies

De grâce!
N’ayez contre OXI
Et la Grèce
Dent dure ou cœur endurci

Poursuivant son  idée et  son chemin
Pour prendre en mains son destin
OXI
Étoile de bergers
A pris son bâton de pèlerin
Contre les pèle-reins
Amateurs d’os et de graisse
En masse
Pour que naisse
En dehors de leur nasse
Et charniers

En un mot
Ce qui est certain
En ces sales  temps sans écot
C’est qu’avec sa gueule de métèque
Et de pâtre grec
OXI
A trouvé écho!

OXI
Mets  les points
Sur l’Y:
Qui  serre les poings
Se  plie en quatre  pour lui
Et dit OUI
A OXI

En gros, mes loulou
Voilà ce dont s’agit:

Ne pas être occis
Par les gros
Ne pas manger du pain rassis
Ne pas dire merci
À ceux qui aboient : Assis !
Compris?
Alors agis!
Merci!!

Analyse & Commentaire : 

Enthousiasmée par le résultat du dernier référendum grec organisé le 5 du mois courant pour répondre aux propositions des institutions créancières internationales conditionnant l’aide à la Grèce à plus d’austérité, la poétesse accueille le nom « oxi » du peuple de ce pays comme l’attitude la plus appropriée contre l’hégémonie du capitalisme mondial sur l’économie des pays pauvres et ses visées cupides de réduire leurs peuples à l’esclavage. Et cette euphorie est d’autant plus intense que l’auteure voit dans ce « oxi » un modèle à imiter par son pays qui se débat dans une situation économique non moins catastrophique (Frères humains / Qui mangez des deux mains / La peau des miens / Grâce au FMI / Et Nations rassasiées Unies). 

S’ajoute à cela – et il faut le dire – le fait que la partie de laquelle émane ce refus est le gouvernement grec lui-même qui est de tendance gauche c.à.d ; de la même sensibilité politique que l’auteure. Et là apparaît clairement son adhésion à la solution préconisée par la gauche tunisienne qui consiste au rééchelonnement du payement des dettes externes de l’état.

Néanmoins, ce texte ne tire pas nécessairement sa valeur de son contenu sémantique, vu que les opinions que la poétesse y exprime sont partagées par un bon nombre de ses concitoyens mais plutôt de son côté esthétique qui se distingue par le style réellement singulier de cette jongleuse de mots, lequel ne peut être qualifié que de « fatimaien », tellement ses traits sont atypiques et constants, étant présents dans tous ses poèmes sans exception à tel point qu’elle peut fort bien publier ses textes sans signature. Et le plus récurrent de ces traits est, sans doute, la frénésie qui secoue de bout en bout la chaîne parlée, la segmentant à la fois suivant l’état émotionnel de la poétesse (exaltation- exhortation – ironie (Nations rassasiées Unies -Étoile de bergers / A pris son bâton de pèlerin / Contre les pèle-reins / Amateurs d’os et de graisse) – et le rythme aussi bien externe ( rimes) qu’ interne ( répétitions (oxi » ) – parallélisme (Ne pas être occis par les gros /  Ne pas manger du pain rassis /  Ne pas dire merci…). Et le résultat est un discours éclaté bien dansant qui tient le lecteur en haleine du premier jusqu’au dernier vers. Un nouveau joyau Fatima ! Mes compliments !

Le destin a voulu que se croisent nos chemins
Que tu deviennes mon ami par des petits riens

Nous nous retrouvions sur le net chaque soir
Les mots banals prononcés chaque jour
Devinrent des Je t'aime mon Amour

La frontière est si mince entre Amour et Amitié
Et nous l'avons franchie sans même sans douter

Depuis tu hantes mes nuits et mes jours
Cet amour j'aimerais qu'il soit pour toujours

Mais elle se rappelle à nous cette réalité
Tu n'es pas libre mon bien-aimé

La distance en soi n'est pas un problème
C'est que pour toi il y a des chaînes

Qu'adviendra-t-il de cet amour
Même si nous nous retrouvons souvent
Le manque de toi devient pesant

Mon amour nous n'avons plus le temps
L'horloge de la vie nous le rappelle pourtant

Je pense que cet amour ne restera qu'un rêve
Et que malheureux nous le serons sans trêve

Quand l'amitié devient Amour
L'Amour et l'Amitié en Poésie
... Par Marie France  Gobé | ® Tous droits réservés 

Il se décomposait dans une geôle sombre
Prisonnier entre quatre murs
Sans horizon, sans azur
La solitude lui montrait son ombre
Faisant danser ses mains pures
Dans ce trou obscur
Fin du prisonnier
Poème de jeunesse : La fin du prisonnier
La bougie réveillait les démons
Du crime et de la détention
Il pleurait en silence
Il déplorait son existence
Il songeait à la mer
Avec les souris, ses sœurs

Il a su les chérir
Elles partageaient sa douleur
Des fois, il se confessait
Elles l'écoutaient avec respect
Amitié
Et pitié

Il attendait sa mort avec espoir
Il ne sortirait plus de ce noir
Il attendait la mort libératrice
Qui le sauverait de ce maléfice
Qui le jetterait dans les abysses
Il ferma les yeux et se laissa faire

C'était la seule chose à faire
Combien avait duré le voyage
Pour atteindre le rivage
De cet univers sans âge?
Il n'en savait rien
Il se sentait bien

N'ouvrait plus les yeux
Jusqu'au royaume de Dieu
Après
Que s'est-il passé?
Qu'a-t-il vu?
Qu'a-t-il fait?

Cela, nul ne le sait
Il faut aller là-bas
Pour le savoir
Mais une fois là-bas
On ne peut plus revenir
Pour raconter son aventure
Voilà le mystère
De la vie et de la mort !

Poème écrit par le poète © M. Houmir

POÈME : TOI, MON AMITIÉ 

L'amitié est un trésor, dites le avec nos plus beaux poèmes
 Belle image sur l'amitié 
Toi, mon amitié, 
Tu es un roc puissant, 
Sur cette terre profonde.
Tu es éternelle,
Une musique douce à mes oreilles.
Tu ne connais pas les années, ni les rides,
Tu ne perçois pas le temps qui passe,
Tu ne t'arrêtes pas avec l'éloignement,
Tu ne regardes pas la couleur, ni les croyances,
Tu es mon lien profond,
Sans toi, mon amitié, je n'existe pas.

Toi, mon amitié,
Tu es mon ami, sur mon chemin,
Tu es mon ami, pour m'écouter,
Tu es mon ami, pour me confier,
Tu es mon ami, pour me comprendre,
Tu es mon ami, pour essuyer mes larmes,
Tu es mon ami, pour me consoler.

Toi, mon amitié,
Tu es l'estime de l'autre,
Tu es un sentiment très fort,
Car ce lien est solide, près ou loin.
Tu unis des êtres,
Les lies avec des nœuds solides,
Tu dégages de l'estime l'un vers l'autre,
Tu es une douceur toute simple,
Tu résistes au temps,
Tu n'as pas de prix.

Toi, mon amitié,
Tu requiers de la compréhension
Tu n'es pas un compromis,
Tu es un souvenir profond,
Dans mon cœur, dans mon âme.
Tu ne demandes pas d'argent,
Tu ne t'achètes pas, 
Tu viens simplement à moi,
Tu demeures dans mon cœur,
Tu comprends le sens de ma vie,
Tu ne ternies pas malgré la distance, le temps,
Tu es un lien précieux.

Toi, mon amitié,
Sans toi, la vie n'a pas de sens,
Sans toi, je ne suis rien,
Sans toi, le monde n'existe pas,
Sans toi, mon cœur se ferme
Toi, mon amitié.

Poème : MA FEUILLE ...


Plume et encrier d'une poétesse

Je fais glisser ma plume doucement,
Pour briser le silence de mon cœur,
En balançant les mots, les uns derrières les autres,
Afin de ne plus sentir ce fardeau du passé.

Je parle doucement à ma page,
Pour dévoiler tous mes ressentis,
Et vole au-dessus des mots,
Pour rendre mes sentiments limpides.

Je n'attends rien en retour,
Simplement je dévoile ce que mon cœur ressent,
Pour panser mes blessures si profondes,
Les mots font partis de mon moi.

Ma feuille, ma plume sont mes amis,
Une thérapie qui soulage mes maux,
Mes tourments s'envolent au-delà de ma feuille,
En grattant le papier, je me dévoile.

Les blessures de ma vie s'estompent,
Au fil des lignes écrites,
Mais rien, ne pourra changer le passé,
Il est là, bien réel.

Ma vie tremble sous mon crayon,
Mes yeux s'emplissent de larmes,
Mon cœur bondit au fond de moi,
Doucement, j'accepte mon passé.

Mon écriture est ma guérison,
Une façon de me libérer de ma prison,
Afin de me soulager de ce fardeau,
Et trouver au fond de moi la paix.

Mes lignes, c'est croire à mon avenir,
Mes mots, c'est croire à la guérison,
Ma feuille, c'est croire en moi,
Ma main, est là pour le témoigner.

Modvareil © France 2016 

Poème du jour : Heureux petit 

Tristesse d'un petit garçon
H e u r e u x   p e t i t . . .
Je perds de plus en plus amis 
Soit disant "auteurs"

Je dois être soûlant 
Pourtant, je ne bois pas

Dans la bouteille des autres 
Aux hiéroglyphes incertains

Petit poseur de mots 
Je suis, je reste

Dans mon minuscule univers 
Voilà tout mon bonheur...

Le Copyright © Bernard Fouché dit le Berger

Analyse :

Bien que concis, ce poème à l’instar de tous les écrits précédents de son auteur, soulève d’importantes questions, lesquelles se rapportent cette fois à la relation qu’entretient le poète avec son milieu culturel et plus précisément avec le cercle naturellement restreint des poètes avec lesquels il est lié d’amitié. Il ressort des propos de l’auteur deux attitudes apparemment complémentaires qui peuvent nous éclairer sur certains aspects de la structure psychologique :

  • l’un est la sensation d’être l’objet d’une exclusion prenant de plus en plus de l’ampleur au sein ce cercle.
  • la seconde est son autosatisfaction à l’égard de son expérience poétique.
Néanmoins , ces deux attitudes ont donné lieu à deux réactions totalement opposées :
La première est négative bien que naturelle et évidente, étant donné qu’elle a dégénéré en mépris de ces faux-amis tandis que l’autre est positive puisqu’elle n’a pas évolué en une grandiosité psychique c.à.d. en un gonflement du moi vu que le poète se reconnait petit et qualifie son univers poétique de minuscule. Il en découle que l’image globale du locuteur qui se dégage de son discours laisse entrevoir une âme satisfaite de sa situation et de son destin, modeste et non agressive mais prête à se défendre lorsqu’il est nécessaire.

Stylistiquement ; 

la nature semi-polémique du poème n’a pas offert à l’auteur l’occasion de concevoir des images poétiques de belle facture comme il a l’habitude de faire .Un bon poème dans son genre !

Tout a commencé,
Par une simple amitié,
On s'est parlé, on a blagué,

Que s'est-il passé ?
Je ne le sais !
Mais notre amitié,
s'est transformée.

De doux sentiments,
Une forte émotion,
En a eu raison.

Un amour virtuel,
Presque réel,
Un rêve merveilleux,
Qui nous rend heureux.

Mais ce rêve,
Deviendra-t-il réalité,
Je le souhaite,
Pour être à tes côtés.

Je veux un gros câlin,
Afin de me sentir aimé,
Que ce soit dès le matin,
Où à la fin de la soirée.

Je veux un gros bisou,
Qu’il soit plein de tendresse,
De toi, de lui, de vous,
Pour évacuer ma tristesse.

Je veux votre présence,
Pour s’enlacer et s’aimer,
Et que cette situation intense,
Dure toute l’éternité.
Belles Images et photos des cœurs d'amour
Mon Amour

Poème du jour : Notre humanité...

Poésie sur l'humanité
Interrogeons-nous sur le propre de l'homme,
La bonté, la générosité, le comportement.
Sondons la question de l'unité de l'homme.
Nous sommes tous des hommes,
De couleurs différentes,
De religions discordantes,
De cultures divergentes.

Les philosophes, la religion ont posé la questions sous divers angles.
Nous cherchons tous un sens à l'existence.
Sommes-nous capable de mettre en avant nos valeurs.
Les fusionner pour faire un monde nouveau.
L'homme chercher toujours plus loin,
Sans regarder autour de lui.
Nous nous détruisons au fils des siècles.
L'humanité part en morceau.

Nous ne voyons , entendons que le mal autour de nous,,
Guerre, vandalisme, torture, attentat, mort, bombe sont nos quotidiens.
Mais où sont nos valeurs morales, culturelles, religieuse, coutumes.
Nous devons faire face tous ensemble devant ce cahot.
Nomme partons vers la perte de notre humanité.
Personne ne veut regarder, ni faire face.
Notre humanité n'existe plus.

Nous vivons sous l'air du terrorisme, de la dictature, de l'interdiction,
Nous cohabitons sous l'emblème des catastrophes, des crimes, de la misère, de la faim,
Nous n'éduquons plus nos enfants vers la sagesse, 
Vers le sens propre de l'homme.
Tout est carnage, destruction, hantise autour de nous.
Notre humanité perd de sa valeur à nos yeux.
L'amour de son prochain n'existe plus.

Nous mettons en danger le monde.
Sous nos yeux, chaque jour la misère féconde.
Nos maux de l'existence nous accablent,
Les fruits de la concupiscence nous abreuvent.
Mais où est l'amour, l'amitié fraternelle, la paix, l'harmonie des peuples.
La paix devrait être la base de notre humanité.
L'homme devrait en prendre conscience.

Nous ne ressentons que l'insécurité.
Notre humanité nous abandonne.
Notre humanité vit dans la mésentente ;
Notre humanité est inhumaine,
Notre humanité approuve l'ignorance,
Notre humanité respire l'affrontement,
Notre humanité ferme son cœur,
Notre humanité ne cherche pas la vérité,
Notre humanité entretien la souffrance morale,
Notre humanité est sourde et muette,
Notre humanité a l'esprit de dédain,
Notre humanité est perplexe,
Notre humanité nous éloigne les uns des autres,
Notre humanité rejette nos origines,
Notre humanité s'enferme dans sa perte,
Notre humanité n'est plus que individualisme,
Notre humanité perd son amour.

Où est le propre de l'homme ?
Où est la notion d'Unité de l'homme ?
Réveillons-nous ?
Appelons à l'unisson des peuples,
Crions notre dégoût,
Interrogeons-nous sur nos vertus ?
Partageons ensemble l'amour de notre prochain,
Apprenons à vivre ensemble,
Bâtissons tous ensemble notre humanité
Rejetons les guerres, les dictatures, le terrorisme,
Balayons tous les maux de notre humanité.
Et tous unis, retrouvons notre humanité.
Copyright © Dominique Elvira

L’AMITIÉ 

Image d'amitié triste
JE NE VEUX PAS PERDRE TON AMITIÉ

Je ne veux pas perdre ton amitié,

Parce que mon cœur t'a un jour aimé,
Restes là, encore, ne t'en va pas,
C’est toi qui a fait le premier pas
Je ne pourrai pas me passer de toi,
Écris encore et parles moi,

Je ne veux pas perdre ton amitié,

Même si un jour, j'ai osé me confié.
N'oublie jamais que l'on a pas choisi,
Cette route qui ne nous a pas réuni,
Même si l'amour nous a hanté,
Soyons patients à notre destinée.

Je ne veux pas perdre ton amitié,

Même si un jour nos cœurs se sont croisés,
Dis moi, des choses, rassure moi,
Que rien pour toi, ne changera de moi,
Notre amitié est si profonde 
Qu’elle se propage comme une onde.

Je ne veux pas perdre ton amitié,

Malgré qu’on est très éloignés
Pour seulement s'être dit ‘nous deux ‘
Tels que de vrais amoureux
Sur une seule voix, sur un seul poème
Nos cœurs chantaient la bohème...

Je ne veux pas perdre ton amitié,

Car notre lien est bien soudé.
Si ton cœur est venu à moi tout droit 
Et si mon âme t'a pris dans ses bras,
Avec ce sentiment plus fort que l'amour
Restons alors unis pour toujours.

Je ne veux pas perdre ton amitié

Sinon notre vie serait sans intérêt,
Il n'est pas moins qu'il reste de nous
Des sentiments et des mots doux
Celle que je ne veux pas perdre de toi,
Que nous avions bâtis ensemble toi et moi.

A ne pas manquer :

L'amitié est éternelle 
Des fleurs c'est la plus belle 
Musique douce, une merveille

L'amitié ne connaît pas d’âge 
Ni de couleur de peau 
Rien que le plaisir du partage 
De tout ce qui est beau

À lire aussi : " Plus de 10 poèmes, citations et proverbes sur l'amitié "

Quand un ami trouve 
Le chemin de notre cœur 
Cela atteste et prouve 
Pour nous sa grande valeur

Avec nos amis on vit 
Nos peines et nos joies 
Nos secrets on leur confie 
Car confiance fait loi

Quand soudain ils disparaissent 
De notre vie, pas de notre cœur 
Derrière eux ils ne laissent 
Que chagrins et cœur en pleurs

Alors amis, avant de partir 
Pensez à ceux que vous quittez 
En votre absence ils vont souffrir 
C'est sûr, vous allez leur manquer !

les plus belles photos d'amitié avec textes sur l'amitié
Amitié éternelle & moments d'amitié ...

Vous devriez lire aussi :

Entre l'amour et l'amitié je dois faire un choix : De l'amour je ne garde que des déceptions. De l'amitié : la joie, l'ivresse et la raison. Je renie le premier au profit du second.

Poème : Entre Amour et Amitié !

Entre Amour et Amitié
Amitié brisée
Amour interdit 
Cœurs torturés
Ou trouver l'oubli

Confusion des sentiments
Entre Amour et Amitié
Incertitude et tourments
Adieu sérénité

Pourquoi faut-il sacrifier
L'Amitié a l'Amour 
Après s’être jurés

Un ami est un frère
Sur qui on peut compter
On n'a pas la même mère
Ce n'est pas nécessité

Quand l'Amour entre en jeu
Et que les dés sont jetés
Trop grand est l'enjeu 
Sacrifice de l'Amitié

Entre l’Amour et l'Amitié 
Le cœur est en balance
La raison désorientée
Les sentiments en instance

L'Amitié est tolérance, compréhension
L'Amour est possession, jalousie 
L'Amitié est confiance, compassion
L'Amour est passion, frénésie

Dans ce grand méli-mélo 
Comment se retrouver
Il n'y a plus de repos
La vie en est chamboulée
Quand l'amour n'est pas défiguré, quel visage a-t-il ? Il cherche à faire rayonner l'autre et à être pour elle source de paix et de joie...

Austin Jack

Fourni par Blogger.