Affichage des articles dont le libellé est Poésie Romantique. Afficher tous les articles


TOI  -  Mon  Roman  Inachevé

*******************************

J’ai  connu  l’Amour  -  des  larmes  sur  les  joues
J’ai  connu  l’ivresse  -  la  fin  des  illusions
A  en perdre la  route  -  sans  consolation
C’est  le  bout  du  voyage  - de  ce  rêve  ultra doux

Au  jeu  des  Adieux   -  Au  jeu  du  chagrin
C’est  Moi  que  tu  laisses  en  chemin
Comme  on  laisse  une  larme tomber  sur ses genoux
Comme  ce bateau  qui  part  au  milieu  des  remous

Sur  cette  mer  limpide  - miroir  de  mon  désespoir
Vogue  ma  détresse  de  ce  sentiment qui  m’oppresse
Je  t’aime  même  si  cet  Amour  était  provisoire
Sans  Toi  difficile  de  vivre  - Pardonnes  ma  faiblesse

J’ai  dans  la tête  comme  une  symphonie
Un  air  de  TOI   que  jamais  je  n’oublie
L’amour  s’est  retiré  -  tu  emportes  ma  vie
Mais  tu  viendras  toujours  hanter  toutes  mes nuits

De  mon  âme  errante  tu  en  étais  le  port
Mes mains  ne  parlent  plus  qu’au  silence  de ton corps
Ces larmes au  fond  du  cœur que  je  ne  peux  montrer
Mon  Amour  saches  que  toujours  je  t’attendrai

Dans  cet amour   je  me  suis  perdue  je  l’avoue
Cet  amour  en souffrance  -  Ce  bonheur  en absence
De  mon âme  en  partance   au  creux  de  tes  silences
Me  manquera  toujours  ton  souffle  dans  mon  cou

Reste  en  mon  cœur  nostalgique
Une  poussière  d’amour  magique
Des  - Je  t’ aime  -   poétiques
Et  un  ADIEU   pathétique

Poème Roman
Mon  roman inachevé
Copyright  6/18  -  MF. Gobé

Le romantisme c'est ce qui touche à la sensibilité et à l'amour, c'est une belle poésie qui charme d'amour. Notre site met en valeur des poèmes et une poésie romantique.

Les plus beaux poèmes sur le thème du romantisme :

Beau poème d'amour romantique
Poème romantique : Les baisers de l'aube © M Brodowicz
J'ai besoin d'écrire et de composer car mes paroles sont parfois insuffisantes pour exprimer la profondeur de mes émotions. Oui, l'écriture sublime l'amour. J'aime quand je compose des poèmes d'amour, ils sont faits pour toi, par moi... Et la poésie me fait basculer plus rapidement de l'amour au désir que des paroles sirupeuses chuchotées dans l'oreille. Je peux la relire, la sentir, la serrer contre moi en pensant que c'est toi qui es là dans mes bras. 

Sommaire :


Cœurs romantiques :

Recueil : Poèmes romantiques

Il est des cœurs romantiques en fleurs de nuages
Qui voyagent, libres, au gré de leurs sentiments
Et tissent des fils de séduction sur les pages
Du livre de leurs amours rêvées sous les vents ;
Les souffles divins les bercent de leurs murmures,
Les entraînent vers des pays légendaires
Où, des torrents et rivières, coule l'or pur
Puisé à la fontaine de l'imaginaire.
Ô Poètes ! dans vos yeux brillent les étoiles !
De la nuit, vous en faites une douce complice
Et vous idolâtrez vos Muses sous ses voiles
Jusqu'au matin où, dans ce jardin des délices,
Les larmes de la lune, tendres souvenirs,
Rempliront l'encrier de cet exquis breuvage ;
Sous votre plume, les mots gorgés de désir
S'aimeront sur la peau Vélin couleur laitage.
Quand le soleil monte sa rondeur dans le ciel,
Le rideau se ferme sur les rimes blotties ;
L'heure est venue de traverser l'arc-en-ciel
Pour rejoindre la vie : triste et pâle copie
Des épanchements passionnés et poétiques.
Si poète et muse franchissent le miroir
Pour vivre leurs rêves aux accords symphoniques,
Les dieux hurlent leur rage et brûlent l'écritoire.
Passent les jours, les nuits, la vie en noir et blanc ;
Tantôt perles de lune, tantôt chants d'espoir,
Les âmes romantiques regardent le temps
Qui tourne à l'envers les pages de leur histoire.

Mon âme romantique :

Recueil : Les poèmes romantiques

Mon regard se baigne dans ce champ de lavande
Au parfum bleu d’été que chantent les cigales,
Où fleurissent les âmes telles des offrandes
A l’étoile d’or qui ambre les cœurs opales.

Et quand le vent s’étend sur ce lit de senteurs
C’est Toi et Moi, deux fleurs à l’âme romantique
Allongées sur cette éternité de bonheur,
Reliant les épis en tresses poétiques,

Bouquets d’amour aux mille arômes de tendresse
Glissés sous la soie des draps de nos souvenirs
Vêtus de la parure des mots de caresses
Quand se sont enlacés nos corps et nos soupirs.

Dans cet océan qui étire son horizon,
Il y a Toi, il y a Moi, deux fleurs de l’âme
Deux bleus à l’âme, deux fleurs de la passion
Traversant les saisons sous le vent qui se pâme.

Poèmes de Michèle Brodowicz

T'aimer :

Je vais t'aimer comme on vénère un dieu !

Recueil : Poésies (2004)

           T'aimer... 
Comme le soleil couchant 
       Aime la mer 
Lorsqu'il sombre 
En son éternité !

           T'aimer... 
Comme la terre desséchée 
       Aime l'orage 
Lorsqu'il redonne vie 
À son corps assoiffé !

           T'aimer... 
Comme le prisonnier 
       Aime la liberté 
Lorsqu'il nourrit ses rêves 
De sa limpide beauté !

           T'aimer... 
Comme le soldat héroïque 
       Aime sa patrie 
Lorsqu'il lui offre sa vie 
Pour la protéger !

           T'aimer... 
Comme on court sous la pluie, 
Comme on regarde tomber la neige !

           T'aimer... 
Comme on sourit à la lune, 
Comme on admire un arc-en-ciel !

           T'aimer... 
Comme on danse sur la Voie Lactée, 
Comme on capture une étoile !

           T'aimer... 
Comme on adore une idole, 
Comme on vénère un dieu !

Je t'aime !

Poème de Véronique Audelon

Sensation :

Recueil : Poésies (1854-1891)

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers 
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue : 
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. 
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : 
Mais l'amour infini me montera dans l'âme, 
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien, 
Par la nature, — heureux comme avec une femme.

Poème du jour : Amour cristal

Par : Patricia Royet
L'amour c'est comme le cristal
Je me rappelle de cette nuit,
La chaleur de l'été étouffait,
La maison qui dormait,
Il faisait très chaud,
Je me suis levée,
Pour boire un peu d'eau,
Maman n'était pas encore couchée,
Elle était assise,
Sur le bord de la fenêtre,
Alors je n'ai pas fait de bruit,
J'ai juste observé sa silhouette,
Et les étoiles,
Qui effleuraient ses grands cheveux, bruns,
Qu'elle repoussait sur ses épaules avec ses mains,

Je me rappelle de cette nuit,
Encore petite fille,
Comme si c'était hier,
Que la lune peignait,
Sur les joues de ma mère,
Des cristaux de larmes d'amour,
Qui s'endormaient sur ses genoux en prière,
Et parfois encore, Maman,
Je rêve de cette nuit,
Et de tes yeux,
Qui parlaient en gouttes de pluie.

Tout droits réservés © Patricia Royet

Analyse & Commentaire :

Patricia Royet représente avec un certain nombre de poètes de notre groupe la poésie spontanée, telle qu’elle est à l’état naturel, en dehors de toute recherche académique, sachant que « le poétique » se définit comme un fait ou un objet ou une idée insolite et que ce phénomène, bien que rare, se rencontre partout autour de nous même dans notre environnement spatial ou social. Et si plusieurs hommes communs peuvent le détecter, seul le poète est capable de l’exprimer esthétiquement sous une forme linguistique belle et fascinante.

Dans le poème ci-haut, par exemple, l’écart consiste en ce petit spectacle émouvant de la mère assise, tard dans la nuit près de la fenêtre, les yeux en pleurs, un spectacle qu’on ne voit pas tous les jours et c’est pour cela qu’il est resté gravé au fond de la mémoire de la poétesse depuis sa première enfance. Et pour lui donner plus d’éclat, l’auteure l’a placé dans une ambiance romantique, en mettant la mère triste, apparemment vivant une histoire amoureuse douloureuse, dans une ambiance romantique ( les étoiles, effleuraient ses grands cheveux, bruns, la lune peignait, sur les joues de ma mère, des cristaux de larmes d'amour ).

Ceci peut être considéré comme le principal élément beau dans le texte à côté de sa narrativisation bien menée et de sa métaphorisation attrayante dans certains passages. Mais, d'un autre côté, le poème retient le lecteur par la profonde dimension humaine qui se dégage de la scène décrite et la charge émotionnelle dont elle est porteuse. Et là, l’interprétation peut aller dans des directions différentes. Ce qui donne au texte un attrait supplémentaire.

Un poème simple mais du genre dit "facile inaccessible".Bravo Patricia !

POÈME : PREMIÈRE NUIT D’AOÛT 

Par : Riahi Med

Mois d’Août en image et en poème.

Pour ne pas la nommer 
Cette dame, cette beauté
Son âme m'a bien appelé 
Aussi son corps familier.
🐙
Mon esprit s'est éveillé 
Et me suis tant déployé
Après avoir bu du café.
🐬
Durant une rude journée
La saison ? C'est l'été 
Et sa peau toute dorée
Suis devenu un guerrier.
🐡
J'ai ma forme retrouvé
La chemise retroussée
Le sommeil s'est envolé
La sueur en complicité.
🐳
M'ordonne de continuer
Et le tout m'a été décrété
Ma jeunesse et ma virilité

Copyright © 2016

Poème du jour : ERRANCE 

Par : Abdellatif  Bhiri

Aux mornes heures creuses de ma vie
Quand les nuages gris masquent l’envie

Quand les aurores ne sourient plus
Je me cantonne dans un coin reclus

Alors la muse me vient en courant
Aidée par de beaux nectars secourant

Hors de moi, l’âme enchantée, rescapée
Se nourrit de rêves au vol rattrapés

Et de beaux souvenirs forts lancinants 
Des échos lointains ou d’autres imminents

Fuyant de lourds fardeaux terriens, moroses
L’assaillant de toutes parts, névrose

Délivrée, s’élançant vers l’infini
Elle côtoie étoiles et l’indéfini

Élixirs exquis et fort enivrant
Se jouant de l’esprit et jubilant

Elle chante l’amour sans le requiem
Ravie d’avoir engendrée ce poème
L'Errance dans une image
ERRANCE Par A. BHIRI
Bien que l’auteur de ce poème figure dans ma liste d’amis depuis longue date, c’est la première fois que lui vient l’idée de commencer à publier ses textes sur mes pages, m’offrant ainsi l’occasion de faire la connaissance de son univers poétique. 

A première vue et si l’on s’en tient à ce qui est énoncé dans ce premier texte, l’impression générale qui s’en dégage est que nous avons affaire à une atmosphère purement romantique, du fait que tous les ingrédients du romantisme sont bel et bien là. Et vous n’avez qu’à vous en rendre compte par vous même : la mélancolie qui empreint le discours du locuteur de bout en bout, consécutive à des sensations de solitude, de vide et d’étouffement (mornes heures creuses de ma vie - nuages gris masquent l’envie - les aurores ne sourient plus - je me cantonne dans un coin reclus - lourds fardeaux terriens, moroses l’assaillant de toutes parts - ), la fuite des tracas du quotidien aussi bien dans le temps et plus précisément vers le passé lointain (de beaux souvenirs forts lancinants des échos lointains ) que dans l’espace et tout particulièrement l’espace illimité (s’élançant vers l’infini elle côtoie étoiles et l’indéfini ) enfin le sentiment compensatoire de bien-être que lui procure ce refuge illusoire (de beaux nectars secourant hors de moi, l’âme enchantée, rescapée - Élixirs exquis et fort enivrants se jouant de l’esprit et jubilant ). 
Et ce qui confirmerait la nature romantique de l’univers de ce poète est que l’atmosphère qu’il nous décrit n’est pas le résultat d’un état d’âme passager mais il s’agit plutôt de l’ambiance dans laquelle il reçoit l’inspiration (alors la muse me vient en courant - elle chante l’amour sans le requiem ravie d’avoir engendrée ce poème ), donc elle représenterait une constante dans son expérience poétique. 

Cependant, il est, à notre avis, encore très tôt pour tirer une telle conclusion définitive. Attendons donc l’examen de ses autres poèmes pour y voir plus clair.

Poème du jour : Voilà à quoi ressemble ma vie.

La vie en image
Ma Vie ...
Ma vie ressemble à un tourbillon de mensonges 
Ma vie rime à une tornade d'hypocrisie,
Ma vie évoque la jalousie,
Ma vie associe les  forces du mal en moi,
Ma vie décuple le dégoût du travail,
Ma vie lie la pareuse,
Ma vie engendre le mépris d'autrui,
Ma vie génère l'antipathie des gens,
Ma vie reproduit le reflet du regard des autres,
Ma vie tourne autour de la lune,
Ma vie tourbillonne autour de mon lit,
Ma vie correspond au néant,
Ma vie s'entoure de sous entendu,
Ma vie griffonne le temps qui passe,
Ma vie s'appelle repos du guerrier,
Ma vie détruit tout sur mon passage,
Ma vie dégringole au fond du gouffre,
Ma vie désaltère mon besoin de puissance,
Ma vie enrichit mes sarcasmes,
Ma vie sollicite la méchanceté,
Ma vie génère la solitude,
Ma vie se compose d'abus vis à vis des autres,
Ma vie débouche à être une assisté,
Ma vie demande les courbette les autres à mes pieds,
Ma vie empoissonne l'existence du monde,
Ma vie importune mes besoins de détruire,
Ma vie est une soif de vengeance,
Ma vie s'appelle avenir,
Ma vie crie besoin de personne,
Ma vie cauchemarde des besoins d'extermination,
Ma vie savoure le poids de mes actes,
Ma vie se joins à moi pour ensorceler
Ma vie camoufle mon mépris,
Ma vie altère ma capacité à tout accaparer,
Ma vie dessine mon visage de démon,
Ma vie sert à profiter des personnes,
Ma vie condamne la beauté de la vie,
Ma vie asservit les êtres normaux,
Ma vie démantèle  le bonheur de vivre
Ma vie exige les autres à mon service,
Ma vie se caractérise par le besoin d'assouvir ma méchanceté,
Voilà à quoi ressemble ma vie en général
Pour rien je ne la changerai pour le bien des autres,
Je me sens bien dans ce monde que j'ai créé,
Voilà à quoi  ma vie ressemble à jamais...

Copyright © MODVAREIL 2015

Poème du Jour: Carpe Diem 

Par : Iliane Robinson 
Carpe Diem - Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain
Carpe Diem
Vivre au jour le jour 
avec d’innombrables détours.
......................
Ne jamais se retourner 
pour ne pas regretter.
......................
Toujours regarder devant 
sans attendre de remerciement.
......................
Suivre son esprit 
pour ne pas sombrer dans l'oubli.
......................
Aimer ceux qu'on aime 
sans limite ni gêne.
......................
Découvrir à chaque instant 
ce qui manque au bonheur de son amant.
......................
Pouvoir donner 
sans dénigrer.
......................
Arrêter de penser 
pour ne pas déprimer.
......................
Fermer les yeux 
pour s'imaginer être deux.
......................
Tracer son chemin 
avec sa bien aimée à la main.
......................
Ne rien effacer 
pour pouvoir continuer.
......................
Se dire qu'aujourd'hui 
est un jour que l'on vit.
......................
Et que, peut-être, demain 
est le jour de la Fin

 © Tous droits réservés à l'auteur - France. Le 12 Juillet 2015

Poème du jour : Auprès de toi, Maman :

Rien n'est plus beau qu'une maman. Elle est toujours présente et berce de son amour nos pas dans notre vie de petite fille à notre vie d'adulte. Elle est unique.
Son cœur est immense, et à l'infini. Je t'aime maman, tu m'as tout donné : ta vie, ton amour, ta tendresse, tes bisous, tes bras pour me consoler, me câliner. A jamais je te garderai dans mon cœur, pour moi tu es la plus belle des mamans. Tu es mon rayon de soleil, mon étoile. Pour toi, maman, et rien que pour toi ces petits mots d'amour et de tendresse.
Poème pour mamie que j'aime
Auprès de toi, Maman ...
Auprès de toi, Maman...
Ma jeunesse a été bonheur,
Ma vie a été enchantement,
Tu m'as mise au monde,
Tu as guidée mes pas,
Tu m'as donnée ton amour.

Auprès de toi, Maman...
Mes jours ont été douceur,
Mes nuits ont été réconforts
Tu m'as donnée tout ton cœur,
Tu m'as aidée, protégée,
Tu m'as soutenue, consolée.

Auprès de toi, Maman...
Mes pleurs ont été essuyés,
Mes cauchemars ont été estompés
Tu m'as encouragée,
Tu m'as aidée, soutenue,
Tu m'as apportée la sagesse.

Auprès de toi, Maman,
Tes paroles ont été mon rayon de soleil,
Tes baisers ont été mon étoile brillante
Tes caresses ont été mon immense océan,
Tes bras ont été ma montagne.

Auprès de toi, Maman,
Je dors d'un sommeil tranquille,
Je vis une existence douce,
Je respire ton parfum,
Je m'éveille heureuse.

Auprès de toi, Maman...
Je suis ton bébé,
Je suis ton enfant,
Je suis ta fille,

Auprès de toi, Maman...
Je voudrais te dire,
C 'est quelques mots,
Tous simples,
Tu es la plus merveilleuse des mamans,
Tu es la plus belle des mamans,
Tu as un cœur pur,
Tu es remplie d'amour,
Tu es ma Maman
Maman pour la vie.
Je t'aime.

Poème envoyé par : +DOMINIQUE ELVIRA - France. Le 31/05/2015

Aujourd'hui, fut une bien triste journée 
Jamais, je n'avait autant sourit et pleurer.
Une année maintenant s'est achevée,
Et pourtant, j'entends encore mon cœur résonné.

Assise, sous notre arbre si majestueux.
Je ferme les yeux, je suis toujours amoureuse.
Bien trop de Volatiles unis dans mon être 
Dieu que je l'aime ! J'en souffre, sans le paraître.

Malheureux, mon cœur ruisselle, mon âme pleure,
L'un verse de l'eau, l'autre, verse de la vie 
Je plante ma douleur dans une branche sans couleur,
Sans rien sentir, enfin il respire, enfin il revit. 

Comme une tornade, tu as bouleversé mon cœur brisé. 
Si l'on remontait le temps à notre premier baisé, 
Jamais, je ne me serais doutée que j'allais autant t'aimer.
Tu sais, rien que d'y penser, ça me fait encore pleurer.

Mon Premier Amour
Premier Amour ...
Poème envoyé par : Claire Bonnerue - France. Le 27 Mai 2015 

LE TEMPS EST LOIN, TRÈS LOIN :


Le temps est loin 
De mon enfance,
De ces rires, sourires et balbuties,
Le temps est loin,
De mes chansons, carillons et murmures,
Le temps est loin de mes amours,
Le temps est loin, très loin.

Le temps est loin,
De cette petite fille,
Le temps est loin,
De ces champs, vignes et forêts,
Le temps est loin,
De ces rivières, fleuves et océans,
Le temps est loin, très loin.

Le temps est loin,
De ces regards aimants,
Le temps est loin,
De ces caresses, 
Le temps est loin,
De ces mots doux,
Le temps est loin, très loin.

Le temps est loin,
De cette harmonie,
Le  temps est loin,
De cette nature rayonnante,
Le temps est loin,
Des animaux murmurant à l' oreille,
Le temps est loin, très loin.

Le temps est loin,
De  cette limpidité, ce calme,
Le temps est loin,
Du  ciel, du soleil, de la lune éclairant mon visage,
Le temps est loin,
Du vent balayant mes cheveux,
Le temps est loin, très loin.
Le temps est loin de mon enfance

L'Image Du Temps
© Toi, Mon fils, Mon aîné , envoyé le : 05/06/2015 
Par : MODVAREIL - Tous droits réservés.

Je t'aime depuis le début. 
Je sais qu'au fond de moi,

Aucun homme ne peut 
Me faire oublier tes lèvres.

J'essaye pourtant de t'oublier.
Nous deux s'est du passer. 

Mais je rêve toujours 
Qu'un jour 

Tu reviennes, 
En face de moi.

Une fois tu étais de retour 
Tu voulais me voir,

Mais j'avoue que la peur 
M'a empêché d'arriver.

En vérité, 
Je n'aurais pas 
Supporté ta joie sans moi.

Mais quand l'heure a sonné 
J'ai imaginé te rejoindre. 

Sauf que le temps,
M'a fais t'oublier.

Maintenant,
J'ai un ami , 

Malheureusement,

Je dois faire le deuil 
De ton absence.

Je t'aimerai toujours 
Tu occuperas toujours

Une place dans mon cœur 
Seulement tu seras plus seul

Il occupes déjà la moitié de mon cœur 
Un jour, 

Mon souvenir,
Tu ne seras plus qu'un photo,

Pour moi et lui me donnera 
Un amour fidèle.
Poème et citation d'amour
Copyright © Lucie Dadoudi 

Austin Jack

Fourni par Blogger.