Belles images , Câlins et baisers d'amour
CONTRE … TOI 
Moi j’ai bien essaye un jour. 
Mais après maintes reprises vaines 
J’ai subi à contre cœur ses peines 

Contre toi le temps s’arrête 
Les souffrances et les douleurs s’estompent 
Le désir, mon désir augmente 
Lentement, sûrement et … progressivement 

Face à toi, sous le feu de tes yeux 
Mon être déraisonne 
Pour toi naît en moi une passion
Plus violente que la colère de Poséidon

A quoi ressemble t on nu ?
Quels sentiments en nous à cet instant naissent ?
Que nous arrive-t-il lorsqu'on brûle d’envie ?
Comment se sent-on la première fois ?

Contre toi tu me regarde
Contre toi tu me contemple
Tu me glorifie
Tu m’admires
Tu m’attires
Tu me frôles
Tu me touches
Tu me caresses
Tu m’excites
Je résiste
Tu m’embrasses

Contre toi les heures me sont indifférentes
Encrer en toi, je veux y rester
Contre toi je vis mon présent
Je jouis de l’existence
Je réalise mes rêves
J’immortalise mon futur.

En quoi consiste le bonheur ?
Si ce n’est de vivre avec l’amour
Pour l’amour
Auprès de ceux qui pour nous compterons toujours
Auprès d’un être qui sait dire l’amour
Jour après jour.

Ma chérie tu n’es pas une femme parfaite
Mais c’est cela qui me plaît
Avec toi je vis le concret
Avec toi j’accumule les secrets
Peu importe ce que tu me fais
C’est toujours avec regret
Que je te quitte tous les jours
Et tu le sais

Dans un silence inquiet
Contre toi je m’abandonne
A chaque instant tu fais t’apprécier
Dans une envie lente tu m’emportes
Dans une douceur profonde tu me plonges
Dans une sensation silencieuse je m’éternise
Petit à petit
Crescendo, crescendo

Amoureux oui là je suis amoureux
Passe a un cheveu de te sentir
Ma toujours fait vibrer
Ma toujours fait rêver

Contre toi toute la vie j’aimerai me blottir
Contre toi tout le temps j’aimerai m’oublier
Contre toi, tout contre toi
Je me battrai pour être
Ma chérie je me battrai
Pour être contre toi
Aujourd’hui
Demain
Et toujours…

Je t’aime ma chérie, je t’aime…

Oublie !
Le cœur qui t’aimait voudrait s’en aller.
Les sourires fluets ne le remueront plus jamais,
Ses attentes dans les quartiers encore mal éveillés.
Lorsque tu t’attardais pour te coiffer,
Pour parler ou prendre un café
C’était, il y a longtemps !
Dans ces ruelles peu éclairées.
Ce cœur consolait ses larmes embrasées.
Pour vaincre, sans armes, ses douleurs composées.
Ses larmes ; ses perles si chères, ce déluge que tu bravais !
Essuyait, peu à peu, ses songes trop cajolés

Oublie
Les fleurs arrachées aux vergers, pour te câliner.
Lorsque tu ne voulais plus lui parler.
Croyant que cela va encore l’enchaîner.
Les poèmes, dans la douleur, qu’il accouchait
Pour t’honorer, pour prouver qu’il t’aimait
C’était il y a longtemps !
Ce cœur égaré, dans cet amour d’indifférence, épuisée
Cet enfant qui sans toi ne savait où aller !
Une autre voix est venue le réclamer

Oublie-le
Et laisse-le libre, comme l’oiseau, s’en aller.
Et peu importe s’il sera à nouveau leurrer.
Il saura, un jour, que les échecs nous apprennent à bien planer.

Amoureux triste et rupture amoureuse
OUBLIE !

Poème sur le pouvoir de la distance :

Relation et amour à distance par téléphone.
La distance : loin des yeux,  loin du cœur ...
Qui n’a jamais rêvé de vivre une histoire ?
Qui n’a jamais voulu vivre une idylle féerique ?

Moi pendant des années j’y ai pensé,
J’ai pensé vivre ce sortilège avec toi.
Mais aujourd’hui courroucé
Mes illusions s’envolent grâce à toi.

J’ai rêvé qui sait peut-être vivre au rythme de ton cœur.
De tes sautes d’humeurs, et caprices.
Un jour par toi j’ai désiré évité la vie et ses précipices.

Un an …
Voilà un an que cela dure,
Que loin de moi par téléphone tu me fais des promesses,
Que notre amour soufre d’une gangrène meurtrière.
Que seul, loin je vis les tourments de notre amour suicidaire.

Je t’aime c’est vrai mais soyons réaliste.
La distance tous les jours nous sépare.
Puisque loin nous ne partageons rien.

L’amour à distance ma chère ce n’est pas fait pour moi,
Ce n’est pas fait pour les couples jeunes comme le nôtre.
La distance exerce sur nous une force répulsive,
Elle dissous tous nos rêves de manières furtives
Je ne sais comment l’exprimer,
Elle a fait de nous le bouc émissaire de ses désirs vengeresses.

Ma chérie, si rien n’est fait « bonjour la tristesse » ,
Si rien n’est fait ç’en sera fini de notre belle idylle
Reviens-moi vite
J’en peu plus.
Reviens-moi vite
Car le pouvoir séparatiste de la distance
Fait agir sur moi l’envie de partir vers d’autres cieux.

Entre l'amour et l'amitié je dois faire un choix : De l'amour je ne garde que des déceptions. De l'amitié : la joie, l'ivresse et la raison. Je renie le premier au profit du second.

Poème : Entre Amour et Amitié !

Entre Amour et Amitié
Amitié brisée
Amour interdit 
Cœurs torturés
Ou trouver l'oubli

Confusion des sentiments
Entre Amour et Amitié
Incertitude et tourments
Adieu sérénité

Pourquoi faut-il sacrifier
L'Amitié a l'Amour 
Après s’être jurés

Un ami est un frère
Sur qui on peut compter
On n'a pas la même mère
Ce n'est pas nécessité

Quand l'Amour entre en jeu
Et que les dés sont jetés
Trop grand est l'enjeu 
Sacrifice de l'Amitié

Entre l’Amour et l'Amitié 
Le cœur est en balance
La raison désorientée
Les sentiments en instance

L'Amitié est tolérance, compréhension
L'Amour est possession, jalousie 
L'Amitié est confiance, compassion
L'Amour est passion, frénésie

Dans ce grand méli-mélo 
Comment se retrouver
Il n'y a plus de repos
La vie en est chamboulée
Quand l'amour n'est pas défiguré, quel visage a-t-il ? Il cherche à faire rayonner l'autre et à être pour elle source de paix et de joie...

Fille triste, mensonges et trahisons en poème
Tromperie
Tu me dis que tu m’aimes
Tu me serres contre toi
Mais tes regards tu sèmes
Sur une autre que moi.

La nuit quand tu me fais l’amour
C’est bien à elle que tu penses
Malgré ta passion et tes toujours
C’est pour elle que ton cœur danse.

Tes sourires enjôleurs souvent me blessent
Je découvre tes mensonges chaque jour
Chez toi je le vois il y a une grande faiblesse
Qui cette fois te joue un mauvais tour.

Tes plaisirs donnés ne sont plus que calcul
J’ai du mal à comprendre ton silence
Tu es là, tu fais croire à l’amour, tu simules
Je trouve que tout ça n’a plus de sens.

Je t’aime au-delà de tes défauts, tes mensonges
Mais que puis-je faire d’autre maintenant
Je pars, car je veux briser la douleur qui me ronge
Vas vers celle qui occupe tous tes instants.

... Par Régina Augusto

Austin Jack

Fourni par Blogger.